Actu de l'ile Maurice
Actualités

Drains obstrués – Daniel Laurent : « dimunn pann sufer sa kantite ki abitiye sufer la »

Drains obstrués – Daniel Laurent : « dimunn pann sufer sa kantite ki abitiye sufer la »

Il a plu des cordes ces derniers jours. Qui dit pluies torrentielles dit inondations, drains obstrués et des difficultés à circuler. Port-Louis a été bien arrosé et les faubourgs de la capitale ont aussi été inondés, à l’instar de Tranquebar. Mais pourquoi ce problème perdure-t-il ?

Nous avons contacté Daniel Laurent, lord-maire. Ce dernier se dit satisfait que le budget alloué pour la construction de drains a été considérablement utilisé.  « Beaucoup d’endroits ont ainsi été soulagés. » Cependant, il explique qu’avec de grosses pluies, « salte ek ros desann, tousala blok drin. »

« La solution c’est la construction en continu des drains. » Le Lord-maire cite l’exemple du Canal Anglais. « Delo desann fasil ladan, in gayn rezilta ekstra-ordiner. » Cependant, Daniel Laurent ne nie pas que cela n’a pas réglé les problèmes de fond en comble mais c’est un grand soulagement. Il parle également des cas des habitants de Vallée Pitot et de Ste Croix qui ont été allégés. « Dimunn pane souffer sa kantite ki abitye soufer la. »

Daniel Laurent explique en même temps que des équipes additionnelles ont été mobilisées sur le terrain. Ces dernières veillent à ce que chaque jour, les drains sont débloqués. Il remercie dans la foulée, le Premier ministre qui leur a donné l’idée de construire des drains dans la capitale.

Par ailleurs, le Lord-maire déclare que les citoyens doivent eux-mêmes se sensibiliser. «Si nous disposons de nos ordures dans les drains ou sur les routes, cela causera des obstructions. »  Il fait ainsi appel à la responsabilité des mauriciens. « Nou kone sa pu fer nu ditor si nu pu zet salte dan drin, si nu zet ordir ek kitsoz ki blok pasaz dilo. » Il demande aux habitants de jeter les déchets là où les éboueurs les collecteront et non dans des drains. Daniel Laurent affirme, d’autre part, que les mauriciens « coopèrent. » Toutefois, « kan li pe sort enn lot plass kot gro delo ki lapli pe amene, lerla li bouss drin, » lance-t-il.

Nous avons aussi contacté Anil Bachoo, ancien ministre des Infrastructures publiques. Il affirme, pour sa part, qu’un rapport avait été rendu public en 2014 sur les problèmes de drains à Maurice. «  C’était sous le régime du Ptr. » Ce rapport avait été rédigé par des experts grecs et mauriciens. Le gouvernement d’alors avait prévu de mettre en place plusieurs projets par rapport à cela. « Ti depans buku kass. »

L’ancien ministre déplore qu’après trois ans au pouvoir, l’Alliance Lepep n’a rien pu faire au sujet des problèmes de drains.

Anil Bachoo rappelle également qu’un contrat avait déjà été signé en 2014 pour résoudre ce problème à Fond Du Sac. Cependant, les habitants ne voulaient pas que les travaux soient effectués.