Actu de l'ile Maurice
Actualités

Embouteillage accru: « La voix des enseignants n’est pas entendue » selon Vinod Seegum

Embouteillage accru: « La voix des enseignants n’est pas entendue » selon Vinod Seegum

Depuis le début des travaux routiers à l’entrée de la capitale cette semaine, de nombreux fonctionnaires se sont plaints d’être en retard au travail. « Les enseignants ne sont-ils alors pas concernés par ce retard ? » se demande Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union (GTU). Il explique que la fonction publique comprend plus de 16,000 enseignants. Il estime que les enseignants doivent être partie prenante dans des discussions pour une éventuelle révision du Flexitime.

Il tient à faire ressortir que les embouteillages à Port-Louis et à Rose-Hill n’affectent pas les enseignants pour le moment. Cependant, dit-il, ces derniers auraient dû faire partie des discussions entourant certaines décisions concernant le service civil. Vinod Seegum affirme que si le ministère de la Fonction publique continue d”ignorer les enseignants, il portera l’affaire devant la Commission Conciliation et Mediation ( CCM).