Actu de l'ile Maurice
Actualités

Journée mondiale contre le cancer 2018 : Lancement des activités au centre de jeunesse de Rivière du Rempart

Journée mondiale contre le cancer 2018 : Lancement des activités au centre de jeunesse de Rivière du Rempart

Une série d’activités seront organisées par le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie pendant le mois de février pour marquer la Journée mondiale contre le cancer. Le lancement des activités s’est tenu ce jeudi 8 février 2018 au Centre de jeunesse de Rivière du Rempart où un dépistage de cancer du sein et du col de l’utérus aura lieu. Le programme comprendra également une exposition sur un style de vie sain et une alimentation saine.

Les autres activités prévues sont : programmes télévisés et causeries sur les radios en vue de sensibiliser le public sur les risques du cancer ; causeries et campagnes de sensibilisation dans des Centres communautaires, Centres de femmes, Centres sociaux, Centres de santé, et établissements scolaires sur les facteurs de risque du cancer et les mesures préventives à prendre ; et dépistages du cancer du sein et du col de l’utérus à travers le pays tout le long de l’année.

Le gouvernement accorde une importance particulière au dépistage car il permet de diagnostiquer certains cancers avant l’apparition de symptômes et de pouvoir mieux les soigner, mais aussi de limiter les séquelles liées aux traitements utilisés. Dans certains cas, le dépistage peut même permettre d’éviter l’apparition d’un cancer grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu évoluer vers un cancer.

Par ailleurs, le gouvernement travaille actuellement sur le nouvel hôpital de cancer à Solférino avec l’assistance de la Hospital Services Consultancy Corporation India Ltd. Ce nouvel hôpital comprendra la rénovation des bâtiments existants et la construction d’un nouveau bloc qui accommodera des Linear Accelerators et d’autres équipements de pointe.

Le thème retenu de la campagne triennale de la Journée mondiale contre le cancer de 2016 à 2018 est ‘Nous pouvons. Je peux’. La Journée est célébrée le 4 février de chaque année à travers le monde afin d’attirer l’attention sur la lutte en cours contre le cancer. Elle donne aux décideurs et à la population l’occasion de réfléchir sur le cancer, en particulier sur les mesures préventives, et sur les moyens d’améliorer la qualité de vie et la prise en charge des patients atteints de cancer. Cette Journée permet aussi d’identifier les actions qui peuvent être prises par tous et chacun afin de faire la différence dans la lutte contre le cancer.

Faits et chiffres

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le cancer est la deuxième cause de décès dans le monde, étant responsable d’un décès sur six. À l’échelle mondiale, 8,8 millions de décès en 2015 étaient dus au cancer. Quatorze millions nouveaux cas de cancer ont été recensés en 2012, et ce nombre devrait augmenter de 70% au cours des vingt prochaines années.

Le vieillissement de la population et l’adoption de comportements à risque sont les deux principales raisons de cette augmentation sans précédent du nombre de cas de cancer dans le monde. Dans la région africaine, les infections dues au virus du papillome humain et aux virus de l’hépatite B et C sont respectivement responsables du cancer du col de l’utérus et du foie. De nombreux cancers peuvent être évités en adoptant des modes de vie sains. Un taux de réussite plus élevé peut être atteint dans le traitement de la maladie si les signes et les symptômes du cancer sont détectés tôt. Il est donc urgent d’agir pour sensibiliser les populations et développer des stratégies efficaces pour progresser dans la lutte contre la maladie. Comme le souligne cette Journée mondiale contre le cancer, la prévention et le dépistage sont essentiels.

A Maurice, le cancer est un problème de santé majeur étant la troisième cause de décès après le diabète et les maladies cardiovasculaires. Les dernières statistiques du registre national du cancer révèlent qu’en 2016, 2 607 nouveaux cas de cancer ont été enregistrés. 1 549 de ces cas sont survenus chez les femmes et 1 058 chez les hommes, soit une augmentation de 4,7% de l’incidence de la maladie, avec une augmentation de 10,1% chez les femmes et une légère baisse de 2,2% chez les hommes par rapport à 2015.

Le cancer le plus fréquent chez les femmes est le cancer du sein suivi du cancer colorectal et du cancer du col de l’utérus, alors que chez les hommes, le cancer colorectal, le cancer de la prostate et le cancer du poumon demeurent les cancers les plus courants.

Les chiffres révèlent que la mortalité due au cancer, en hausse au cours de la dernière décennie, a atteint un total de 1 342 décès en 2016. Un total de 631 décès chez les hommes et 711 chez les femmes ont été recensés en raison du cancer.

La prévention

En évitant les principaux facteurs de risque, la mortalité due au cancer pourrait être considérablement réduite. Parmi ces facteurs de risque, on compte : le tabagisme (y compris les cigarettes et le tabac sans fumée) ; la surcharge pondérale ou l’obésité ; la consommation insuffisante de fruits et de légumes ; le manque d’exercice physique (la sédentarité) ; la consommation d’alcool ; l’infection par le virus du papillome humain sexuellement transmissible ; l’infection par un virus de l’hépatite ou d’autres infections cancérogènes ; les rayonnements ionisants et ultraviolets ; la pollution de l’air en milieu urbain ; et les fumées à l’intérieur des habitations dues à l’utilisation de combustibles solides par les ménages.