Actu de l'ile Maurice
Monde

L’opposant le Plus Célèbre du Zimbabwe Mort

L’opposant le Plus Célèbre du Zimbabwe Mort

Le leader de l’opposition au Zimbabwe, Morgan Tsvangirai, est mort mercredi en Afrique du Sud après une longue bataille contre le cancer, a déclaré le vice-président de son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC).

Tsvangirai était le leader de l’opposition le plus célèbre du Zimbabwe et rival du président déchu Robert Mugabe. Après une longue lutte contre le cancer du côlon, il est mort dans un hôpital anonyme à Pretoria juste après 20 heures mercredi, heure locale à 65 ans.

Sa mort survient au milieu d’une crise de succession au sein de son parti. L’un des vice-présidents du parti avait appelé à une réunion extraordinaire du comité exécutif national, dont l’agenda était de retirer Tsvangirai pour des raisons médicales.

Sa femme, Elizabeth Macheka, et le président par intérim du MDC-T, Elias Mudzuri, ont confirmé la nouvelle alors qu’elle commençait à s’infiltrer dans les médias locaux. Tsvangirai est né à Buhera, Manicaland, le 10 mars 1952, en tant que premier des neuf enfants. Lors de l’indépendance du Zimbabwe en 1980, il a rejoint le Zanu-PF dirigé par Mugabe, l’homme qui allait devenir son ancien rival politique avec la formation du MDC en 1999.

Il a fait ses armes en politique en tant que dirigeant du Congrès des syndicats du Zimbabwe (ZCTU). Dans les années 2000, le MDC est devenu l’opposition la plus féroce dans le pays. En 2008, Tsvangirai a battu Mugabe dans un scrutin présidentiel – mais n’a pas atteint la majorité requise. Il a été contraint à un pacte de partage du pouvoir qui a été facilité par le président Jacob Zuma à la demande de la Communauté de développement de l’Afrique australe. Par la suite, Tsvangirai s’est sauvé au Botswana alors que Mugabe faisait cavalier seul.

Sans doute le politicien le plus populaire du Zimbabwe, la carrière du leader du syndicat minier a été finalement définie par ses luttes contre M. Mugabe, 93 ans, qui a démissionné en décembre.

Des élections sont attendues dans les six prochains mois et maintenant la mort de M. Tsvangirai désorganise son parti, au profit du parti au pouvoir de la ZANU-PF, dirigé par Emmerson Mnangagwa, ancien député de M. Mugab