Actu de l'ile Maurice
Monde

Afrique Du Sud : Cyril Ramaphosa succède à Jacob Zuma à la tête du Congrès national africain (ANC)

Afrique Du Sud : Cyril Ramaphosa succède à Jacob Zuma à la tête du Congrès national africain (ANC)

Annoncé comme le successeur de Nelson Mandela dans les années 1990, Cyril Ramaphosa concrétise, avec la démission de Jacob Zuma, son rêve : diriger l’Afrique du Sud. Il est aujourd’hui comme le nouvel homme fort de l’Afrique du sud avec la démission « immédiate » de Jacob Zuma, mercredi 14 février. Le vice-président Cyril Ramaphosa a pris de facto la tête du pays ce que souhaitait Nelson Mandela  dans les années 1990, lui qui qualifiait le secrétaire général du Congrés national africain (ANC) de l’époque d’homme “le plus doué de sa génération” et voyait en lui le futur dirigeant du pays. Mais le parti lui a finalement préféré Thabo Mbeki, président du parti de 1997 à 2007 et de l’Afrique du Sud de 1999 à 2008.

Conformément à la Constitution, il est devenu le président de la République par intérim dès la démission de Zuma. Le Parlement doit encore, dans les 30 jours, l’élire formellement à ce poste. Sur les 4 776 délégués appelés à désigner le nouveau président de l’ANC, 4 708 ont déposé un bulletin dans l’urne. Très exactement 2 440 ont donné leur voix à Cyril Ramaphosa, contre 2 261 pour sa rivale Nkosazana Dlamini-Zuma. Dans l’immense enceinte du centre d’exposition de Nasrec, où près de 3 000 journalistes avaient été accrédités. Des chants et des danses ont accueilli l’annonce de la victoire à 51,8 % des suffrages de l’actuel vice-président de l’Afrique du Sud.