Actu de l'ile Maurice
Actualités

Les aînés à l’honneur lors du Nouvel An

Les aînés à l’honneur lors du Nouvel An

Les célébrations du Nouvel An ont débuté le 10 février au Centre culturel chinois à Bell Village, à Port-Louis, par l’inauguration d’une exposition et un spectacle portant sur la « piété filiale » de la culture chinoise.

La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, l’ambassadeur de Chine à Maurice, Sun Gongyi, et plusieurs personnalités, étaient présente lors de cet événement qui a démarré la Semaine chinoise, dans le cadre du 50ème anniversaire de l’Indépendance de Maurice.

Ameenah Gurib-Fakim a souligné que cette année marquait aussi les 30 ans de l’ouverture du Centre culturel chinois. Il s’agit du premier centre à avoir été créé hors de Chine. Pour cette dernière, le Nouvel an est très important pour tous les Mauriciens.

« L’atmosphère chaleureuse de la fête règne non seulement dans les familles mauriciennes d’origine chinoise, mais aussi dans tout le pays, car c’est un jour férié chez nous en reconnaissance vis-à-vis de nos frères et sœurs de la communauté sino-mauricienne. C’est un moment privilégié pour rendre hommage aux aînés« , a-t-elle félicité.

La présidente mauricienne a indiqué que même si la Chine se positionnait désormais comme la deuxième puissance économique mondiale avec l’ambition de faire encore mieux, « elle a su préserver, avec raison, jalousement sa culture et sa tradition millénaire« .

De son côté, l’ambassadeur de Chine a expliqué la place de la piété filiale dans la tradition confucéenne chinoise. « Pour les Chinois, les anniversaires des membres âgés de la famille sont une occasion importante pour les jeunes de faire preuve de respect, de tendresse et d’affection envers les aînés. Il s’agit là d’une des valeurs les plus importantes. La pitié filiale est ancrée dans les racines de la civilisation chinoise. Au cours de la longue évolution de l’histoire, cette valeur se trouve toujours au cœur de la morale et la culture chinoise et ne cesse de s’enrichir et de se renouveler« , a déclaré M. Sun.

« Aujourd’hui, elle a pris une dimension spirituelle pour poursuivre la consistance harmonieuse entre l’homme et son entourage. Une telle idée convient justement à l’atmosphère de fête pendant le Nouvel An chinois durant lequel règnent le bonheur des retrouvailles familiales et les prières pour la paix et une meilleure vie commune pour la nouvelle année« , a souligné l’ambassadeur chinois.

Source : chine-magazine.com