Actu de l'ile Maurice
Monde

La Russie s’oppose à un cessez-le-feu humanitaire de l’ONU en Syrie

La Russie s'oppose à un cessez-le-feu humanitaire de l'ONU en Syrie

La Russie s’oppose à un cessez-le-feu humanitaire de l’ONU en Syrie

Pas de trêve en vue pour les civils de la Ghouta orientale, qui subissent depuis dimanche, les bombardements de l’armée syrienne. L’ambassadeur russe dans une table ronde à l’ONU, Vassily Nebenzia, a annoncé, jeudi 22 février, à New York, que malheureusement aucun accord n’a été trouvé entre les 15 membres du Conseil de sécurité pour imposer un cessez-le-feu humanitaire de 30 jours en Syrie, négocié depuis plus de deux semaines. Ce cessez-le-feu a été demandé il y a déjà plus de 15 jours, le 6 février, par les organisations de l’ONU sur le terrain, afin de venir en aide aux 400 000 personnes vivant dans ce fief rebelle dans la banlieue de Damas.

Le diplomate, lors d’une réunion “de discussions” convoquée par Moscou, a dénoncé “les discours catastrophiques” déjà utilisés pour Alep fin 2016. Selon lui, ils ne correspondent pas à la situation sur le terrain. Son homologue suédois, Olof Skoog, a indiqué à l’issue de la réunion que les discussions allaient se poursuivre et précisé espérer une mise au vote vendredi sur un projet de résolution rédigé par son pays et le Koweït, prévoyant un mois de cessez-le-feu.