Actu de l'ile Maurice
Actualités

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Sunil Bholah affirme que s’il y a une activité à être consolidée de « manière urgente » c’est la production laitière. Le ministre de l’Entreprise et des Coopératives procédait à la remise d’un véhicule réfrigéré à la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd, à la Maison des Eleveurs, à Henrietta. Le ministre a déclaré que le pays ne compte à présent que 800 éleveurs, alors qu’en 2006, il y en avait 1 958.

Ainsi cela a causé une baisse dans la production locale de lait d’année en année. S’il y avait en 1989 une production de 13, 5 million de litres de lait, nous n’avons aujourd’hui que 4 million de litres. A noter que 85% du lait consommé à Maurice provient de l’importation. Le Bureau des Statistiques cite également que le budget du lait et des produits laitiers s’élève à environ Rs 3 milliards.

Sunil Bholah souligne également que la demande de lait et de produits laitiers des mauriciens ne fait qu’accroître. « Il y a donc une nécessité de booster le secteur laitier, » affirme-t-il, avec pour but de promouvoir la sécurité alimentaire.

Il a aussi réitéré que lors d’une mission en Inde du 18 au 24 janvier 2016, il avait rencontré les responsables de l’African-Asian Rural Development Organisation (AARDO). Les discussions étaient axées sur les possibilités de collaboration surtout en matière de restructuration et de redynamisation des coopératives du secteur laitier. Son ministère avait ensuite retenu les services des consultants de l’AARDO et un rapport a ensuite été soumis sur « la restructuration et la consolidation des coopératives du secteur laitier à Maurice. » Ces recommandations impliquent un financement à hauteur de Rs 6 millions.

Une des recommandations est la mise sur pied d’un système logistique pour le secteur, soit restructurer le système d’approvisionnement en lait pour s’assurer de la collecte d’un lait de qualité, l’approvisionnement et la capacité d’utilisation complète de la Fédération des coopératives en développant des systèmes de logistiques pour une collecte et une distribution efficace des produits.

C’est ensuite qu’une requête a été soumise à l’AARDO pour un soutien financier afin d’acquérir un véhicule réfrigéré. L’organisation a offert une somme de Rs 1,4 millions pour l’achat de ce véhicule. Cette logistique aura plusieurs avantages :

  • Transport du lait dans le respect des normes sanitaires.
  • Une meilleure qualité de lait.
  • Augmenter la production du lait pasteurisé.
  • Un meilleur encadrement aux éleveurs qui font partie des coopératives du secteur laitier.

A noter qu’en raison d’un manque de système de transport, la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd n’arrivait pas à procéder à l’approvisionnement de lait auprès des éleveurs et des coopératives du secteur laitier.

Les coopératives du secteur laitier ne pouvaient pas jusqu’à présent profiter des services de pasteurisation offerts par la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd.