Actu de l'ile Maurice
Actualités

Education dans le primaire : un psychologue plus que nécessaire

Education dans le primaire : un psychologue plus que nécessaire

Education dans le primaire : un psychologue plus que nécessaire

La présence d’un psychologue est plus que jamais nécessaire dans les écoles primaires. C’est l’avis du président de la Government Teachers Union (GTU), Vinod Seegum, suite à la tentative de suicide d’une fillette de 9 ans, dans une école primaire à Pailles, lundi dernier.

Selon le syndicaliste, il faut un psychologue à temps complet, dans les écoles primaires du pays surtout celles se situant dans les poches de pauvreté. Cette demande, dit-il, ne date pas d’hier. « Les maîtres d’écoles ont aussi un rôle à jouer. Ils doivent communiquer davantage avec les élèves et pourquoi pas avec les parents ». Vinod Seegum estime que le manque de communication à la maison a des conséquences néfastes sur la santé mentale de l’enfant. D’autre part, il considère que le comportement de cette écolière qui a tenté de se suicider serait le résultat d’un développement social à grande vitesse.

Le psychothérapeute, Claude Canabady, estime pour sa part, que les raisons qui ont poussé la fillette à un tel acte, peuvent être multiples. Il cite l’exemple de problèmes familiaux, un évènement traumatisant, le manque de dialogue à la maison, le harcèlement, la pression des études, des crises émotionnelles. Selon le professionnel, l’écolière aura besoin d’une aide thérapeutique, car cet acte va laisser des séquelles. Il explique que les parents auront aussi besoin d’un support psychologique. ” Il faut un temps de réflexion pour tous ceux et celles directement impliqués dans cet incident. Apprendre de ce qui est arrivé pour prévenir et mieux gérer la situation. ” C’est ce que préconise le psychothérapeute, Claude Canabady.