Connect with us

Regional

Grève à Mayotte : Annick Girardin, la ministre des Outre-Mer, accueillie par un climat tendu

Published

on

Malgré avoir annoncé une série de mesures pour tenter de déminer le mouvement de contestation à Mayotte, la ministre des Outre-Mer Annick Girardin a reçu un accueil mouvementé.

Grève à Mayotte : Annick Girardin, la ministre des Outre-Mer, accueillie par un climat tendu

Malgré avoir annoncé une série de mesures pour tenter de déminer le mouvement de contestation à Mayotte, la ministre des Outre-Mer Annick Girardin a reçu un accueil mitigé.

La ministre, dépêchée dans ce département français de l’océan Indien pour trouver une issue à la grève générale contre l’insécurité et l’immigration, a été accueillie dans un climat très orageux.

A son arrivée dans la matinée, la Française s’est heurtée aux manifestants sur un barrage routier proche de l’aéroport et a choisi de s’asseoir par terre pour dialoguer. Les habitantes de Grande-Terre l’attendaient, portant une banderole “Gouvernement Assassin”, exprimant leur exaspération face à l’insécurité et à l’immigration massive venue des Comores voisines, où le niveau de vie est encore inférieur à celui de Mayotte.

“On n’est pas fatiguées, on est déterminées”, scandaient des femmes en salouva, tandis que quelques banderoles proclamaient “Au secours Macron” et “Liberté Égalité Sécurité”.

Au cours d’une conférence de presse, elle a notamment confirmé le maintien sur le territoire, jusqu’à la fin de l’année scolaire, de 60 gendarmes supplémentaires de l’escadron de gendarmes mobiles arrivé en renfort début mars. De son côté, le demi-escadron de gendarmes mobiles affecté au renfort de la gendarmerie départementale depuis 2016 est pérennisé, tandis qu’une brigade de gendarmerie nationale est créée à Koungou. Les effectifs de la réserve territoriale de la gendarmerie, forts actuellement de 60 réservistes, sont augmentés de 50 %.

 

Advertisement

Regional

#VIDEO*: Au Kenya, un lion sauvage n’apprécie pas la caresse d’un touriste

Published

on

#_VIDEO_*_:_ Au_ Kenya_,_ un_ lion_ sauvage_ n'apprécie_ pas_ la_ caresse_ d'un_ touriste
"J'aurais pu y laisser mon bras ou me faire tuer," affirme le touriste qui regrette amèrement son geste.

#VIDEO*: Au Kenya, un lion sauvage n’apprécie pas la caresse d’un touriste

J’aurais pu y laisser mon bras ou me faire tuer,” affirme le touriste qui regrette amèrement son geste.

Un groupe de touristes sur un safari en Afrique, a connu un moment de grande angoisse après que l’un d’eux ait commis l’imprudence de caresser à travers une fenêtre ouverte un lion sauvage qui était proche de son SUV. En réaction, l’animal a montré ses crocs et a lancé un rugissement menaçant vers les occupants du véhicule.

Le touriste, effrayé, laissa tomber le dispositif avec lequel il filmait, tandis que son compagnon, lui aussi terrifié, se dépêchait de fermer la fenêtre de la voiture. Aussi, heureusement que le chauffeur a démarré le SUV de justesse pour s’éloigner de la bête! Les images de l’incident ont été téléchargées sur YouTube vendredi dernier.

A noter que les lions dans les plaines ouvertes du Kenya, utilisent parfois l’ombre des véhicules de safari pour se reposer quand il n’y a pas d’arbres en vue.

L’attitude de ce touriste caresseur et de celui qui a enregistré la scène avec sa caméra, a été qualifié d ‘«incroyablement stupide et ignorant» par des experts en matière de faune, qui déclarent que ces grands chats sauvages ne font aucunement confiance aux humains…

Continue Reading

Regional

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

Published

on

Les légendaires baobabs d'Afrique meurent et personne ne sait pourquoi
L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

L’arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Le baobab, l’une des icônes de la savane africaine, disparaît soudainement, mystérieusement et inexplicablement selon les scientifiques. Il est rapporté qu’au cours de ces douze dernières années, 60 % de ces arbres ont disparu.

Ces résultats ont été obtenus grâce à une étude menée entre mai 2005 et mai 2018 par une équipe de scientifiques sud-africains, roumains et américains. Ils ont documenté sur plus de 60 baobabs de leurs pays respectifs, et ceux qui pourraient potentiellement vivre le plus longtemps. Ayant recueilli des échantillons de bois dans les cavités internes et externes des troncs et des incisions profondes dans les tiges, les experts ont réalisé que la plupart des arbres sont morts pendant la période d’essai.

L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

 le baobab en voie de disparition

C’est bizarre car il n’y a absolument aucun signe d’épidémie ou de maladie selon les chercheurs. Ces derniers sont déconcertés par cette disparition. Cependant, ils supposent que les changements climatiques enregistrés en Afrique australe pourraient être la cause de ce mauvais déséquilibre de la flore dans l’écosystème. Toutefois, ces hommes de la science soulignent l’importance d’une recherche plus approfondie pour confirmer cette hypothèse.

Le baobab africain (Adansonia digitata) est la plus longue plante à fleurs des régions tropicales du continent: la plante peut vivre jusqu’à 2 000 ans. De plus, c’est le plus grand arbre d’Afrique et sa hauteur atteint 25 mètres. Il se distingue par son apparence particulière de l’arbre «à l’envers»: les branches ressemblant davantage aux racines….

Continue Reading

Regional

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Published

on

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion
Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

La petite Kaylhia, 4 ans, a été attaqué par un chien à Saint Rose, Ile de la Réunion. Le chien appartenait à une personne qui est décédée il y a quelques temps. Cet incident s’est déroulé la semaine dernière à Sainte Rose et la presse réunionnaise en parle ce matin.

Kaylhia jouait sous la véranda de sa maison quand elle a été attaquée par un chien. Conduite aux urgences après l’attaque, souffrirait d’une fracture sous l’œil. La famille a porté plainte auprès de la gendarmerie et le chien a été placé en observation à la fourrière de la Cirest pour un mois selon clicanoo.re.

A la Réunion, lorsque des chiens récidivents de morsures, ils sont soumis à l’euthanasie….

Continue Reading

Trending