Connect with us

Regional

Nigéria : facebook fait de la politique

Published

on

Nigéria : facebook fait de la politique

Nigéria : facebook fait de la politique

 

Ces jours-ci, avoir Facebook et les élections nationales dans la même phrase inspire plus l’interrogation que la confiance.

Au cours de la semaine écoulée, alors que l’étendue de la collecte de données de Cambridge Analytica est devenue plus claire, Facebook a été confronté à de sérieuses questions sur ses propres politiques de données. Dans sa première déclaration publique depuis la publication de la collection de données de Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg a laissé entendre qu’il était ouvert à la réglementation du réseau social.

Ces derniers jours, le Nigéria, plus grand marché de Facebook en Afrique, a également annoncé que l’entreprise avait tenté d’influencer les élections présidentielles nigérianes en 2015, avec des courriels piratés du président Muhammadu Buhari, alors principal candidat de l’opposition. La société aurait été payée 2 millions de livres (2,8 millions de dollars) par un milliardaire nigérian non nommé pour orchestrer une campagne féroce contre Buhari.

On ne sait pas dans quelle mesure le travail de Cambridge Analytica au Nigeria a consisté à récolter des données Facebook localement. Mais ces rapports ne pouvaient être à un moment plus défavorable avec les élections générales du Nigeria dans moins d’un an. Le mois dernier, Facebook a proposé de travailler avec la commission électorale du Nigeria sur «l’éducation des électeurs», comme elle l’a fait au Kenya l’année dernière en réponse à l’impacte des fake news sur sa plate-forme. Mais l’élite politique du Nigeria, qui se méfie généralement des médias sociaux et qui ont tenté de la réglementer, n’est peut-être pas aussi accueillante. Comme répercussion, il est probable que l’utilisation des données Facebook par Cambridge Analytica puisse miner le travail de politique publique du réseau social.

La notoriété de Facebook dans les milieux politiques nigérians n’a cessé de croître depuis le début de la décennie. En 2010, l’ancien président Goodluck Jonathan a choisi la plate-forme pour annoncer ses projets de présidence et, en 2015, Facebook a également collaboré avec les législateurs du sénat du Nigeria sur la façon d’utiliser la plate-forme pour engager leurs électeurs.

 

Advertisement

Regional

Réunion:  Francis Saminaden prend 20 ans pour avoir violé une fillette handicapée de 5 ans

Published

on

Ce n’est pas une surprise. Le verdict est tombé cet après-midi à l’île de la Réunion. Francis Saminaden a écopé de 20 années de réclusion criminelle pour avoir violé une fillette handicapée de 5 ans. Son ex-compagne prend 5 ans de prison.

Il était jugé depuis mercredi. Francis Saminaden avait attiré chez lui une fillette de 5 ans avec des bonbons. Il l’avait par la suite violé avant de l’abandonner les mains ligotées au milieu des cannes en mars 2016.  Dans cette affaire, le violeur et sa femme étaient accusés de viol et de séquestration. L’avocat de la poursuite avait réclamé 30 années de réclusion criminelle, soit la peine maximum, et 10 années contre la femme.

Durant le procès, l’homme âgé de 57 ans a reconnu les faits, soit enlèvement, séquestration et viol de la petite fille. Il dit avoir eu de remords et a voulu se suicider par la suite. Mais il a été incapable de le faire.

Continue Reading

Regional

Rwanda: ‘Genocide-era graves’ found

Published

on

Rwanda: 'Genocide-era graves' found

Rwanda: ‘Genocide-era graves’ found

24 years after the country’s genocide which led around 800,000 people death, their mass graves have been discovered.

According to the local resident they believe that the graves comprise of the remaining’s of around 3000 people who went missing in their area during the period of genocide.

This discovery came just a week after an official mourning period for the victims of one of the world’s worst modern day tragedies.

The volunteers have been have been organizing an excavation this week after a woman has showed them the location. According the woman she said she had seen the bodies which were dumped there more than two decades ago.

The relatives of the genocide victims have been gathering towards location to have a look at their loved one that might have been buried there.

However this discovery has led to several questions in the Rwandan media about why people who were aware of these sites did not disclose their existence all this time.

Some of those convicted for taking part in the genocide have already completed their sentences and have been released from prison.

Continue Reading

Regional

Madagascar: Un émissaire de la SADC dans l’île pour aider à favoriser le dialogue

Published

on

La crise politique dans la grande île a été discutée au Sommet de la Troika, qui regroupait des Chefs d’Etat et des gouvernements de la Communauté de développement d’Afrique Australe (SADC). Dans le communiqué final publié mardi, la SADC confirme qu’elle va envoyer un représentant dans la grande île pour aider à favoriser le dialogue entre les deux parties. C’est l’ancien président de la République de Mozambique, Joaquin Chissano qui  a été choisi pour cette mission.

La tournure prise par les disputes préélectorales est inquiétante. L’affrontement meurtrier de samedi n’a fait qu’accentuer la pression sur le gouvernement en place. Plusieurs rencontres ont eu lieu cette semaine dans la grande île entre plusieurs politiciens, diplomates, et les représentants du groupe de l’opposition. Ces derniers ne sont pas très enclins à accepter une médiation internationale, selon la presse malgache.

Hier la grande marche initiée par les députés du changement pour le dépôt d’une requête à la Haute Cour constitutionnelle pour exiger la révocation du président de la République malgache, Hery Rajaonarimanpioanina, s’est déroulée sans anicroche.

Continue Reading

Trending