Connect with us

Regional

Nigéria : facebook fait de la politique

Redacteur

Published

on

Ouganda : le pays dit non aux taxes imposées pour les réseaux sociaux

Nigéria : facebook fait de la politique

 

Ces jours-ci, avoir Facebook et les élections nationales dans la même phrase inspire plus l’interrogation que la confiance.

Au cours de la semaine écoulée, alors que l’étendue de la collecte de données de Cambridge Analytica est devenue plus claire, Facebook a été confronté à de sérieuses questions sur ses propres politiques de données. Dans sa première déclaration publique depuis la publication de la collection de données de Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg a laissé entendre qu’il était ouvert à la réglementation du réseau social.

Ces derniers jours, le Nigéria, plus grand marché de Facebook en Afrique, a également annoncé que l’entreprise avait tenté d’influencer les élections présidentielles nigérianes en 2015, avec des courriels piratés du président Muhammadu Buhari, alors principal candidat de l’opposition. La société aurait été payée 2 millions de livres (2,8 millions de dollars) par un milliardaire nigérian non nommé pour orchestrer une campagne féroce contre Buhari.

On ne sait pas dans quelle mesure le travail de Cambridge Analytica au Nigeria a consisté à récolter des données Facebook localement. Mais ces rapports ne pouvaient être à un moment plus défavorable avec les élections générales du Nigeria dans moins d’un an. Le mois dernier, Facebook a proposé de travailler avec la commission électorale du Nigeria sur «l’éducation des électeurs», comme elle l’a fait au Kenya l’année dernière en réponse à l’impacte des fake news sur sa plate-forme. Mais l’élite politique du Nigeria, qui se méfie généralement des médias sociaux et qui ont tenté de la réglementer, n’est peut-être pas aussi accueillante. Comme répercussion, il est probable que l’utilisation des données Facebook par Cambridge Analytica puisse miner le travail de politique publique du réseau social.

La notoriété de Facebook dans les milieux politiques nigérians n’a cessé de croître depuis le début de la décennie. En 2010, l’ancien président Goodluck Jonathan a choisi la plate-forme pour annoncer ses projets de présidence et, en 2015, Facebook a également collaboré avec les législateurs du sénat du Nigeria sur la façon d’utiliser la plate-forme pour engager leurs électeurs.

 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Regional

Réunion : Motard démembré – la cause du décès connue

Rachel

Published

on

By

Réunion : Motard démembré - la cause du décès connue

Réunion : Motard démembré – la cause du décès connue

De nouveau sur l’enquête du motard démembré suite à un accident de route dimanche dernier 8 juillet. Les investigations ont statué que la cause du décès est dûe à l’excès de vitesse et la conduite en état d’ivresse.

Pour rappel, l’accident est survenu à Saint-Paul dans le secteur de Savannah dimanche dernier lorsqu’un motard avait perdu le contrôle de son véhicule et a fini la course dans un fossé. Âgé d’une cinquantaine d’années, il est mort sur le coup. L’impact était tellement violent que l’homme a été démembré.

Continue Reading

Regional

Madasgascar : sept ministres suspectés de corruption

Rachel

Published

on

By

Madasgascar : sept ministres suspectés de corruption

Madasgascar : sept ministres suspectés de corruption

Le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) a rendu son rapport pour le premier trimestre 2018 à Madagascar. Le rapport a indiqué qu’un ancien ministre sera arrêté et placé en détention provisoire pour une affaire de fonds alloué à la réhabilitation d’un bâtiment public. 53 enquêtes ont déjà été conduites par le BIANCO dans le cadre des affaires de corruption.

Ce rapport a dénoncé plusieurs cas de corruption dont l’implication de sept ministres et plusieurs hautes personnalités, suite aux scandales révélés par les médias et sur les réseaux sociaux. Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) et la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (CNIDH). L’affaire ne s’arrête pas là, le BIANCO compte faire encore tomber d’autres personnes influentes dans les jours à suivre.

Continue Reading

Regional

Madagascar : pénurie de cartes d’identité

Rachel

Published

on

By

Madagascar : pénurie de cartes d’identité

Madagascar : pénurie de cartes d’identité

La frustration est de mise chez les Malgaches et une pénurie d’imprimés de carte d’identité nationale en est l’origine. En effet, les bureaux de districts à Antananarivo, se trouvent dans l’incapacité d’accéder aux demandes de cartes d’identité des habitants car il leur reste très peu d’imprimés à leur portée. En sus, l’imprimerie nationale ne peut pas les approvisionner. Les imprimés des districts de Tanà I et Tanà IV sont quant à eux, à sec depuis plus d’un mois. Il semblerait que la situation ne se rétablira pas d’aussitôt.

Pour palier au problème, des certificats administratifs pour confirmer l’identité d’une personne seront distribués. Toutefois les candidats aux examens nationaux, ceux qui prennent l’avion ou ceux qui doivent effectuer des retraits à la banque rencontrent des difficultés car la pièce d’indentité est le seul document officiel à Madagascar.

«Il y a une spécification technique à suivre, c’est pourquoi on ne peut pas les remplacer par de simples papiers. Nous devrons donc attendre », fait comprendre de directeur général de l’Imprimerie nationale, Jean Angelson Randriamboavonjy.

D’ici la fin du mois d’août, environ 11 tonnes d’imprimés devraient être envoyées en Allemagne à la même société qui fabrique les billets d’ariary, la monnaie courante de Madagascar.

Continue Reading

Trending