Connect with us

Actualités

Parlement : l’Inde, affaires Sumputh, Choomka et Gaiqui ou la Commission sur la drogue retiennent l’attention

Sweety Seerutton

Published

on

Parlement : l’Inde, affaires Sumputh, Choomka et Gaiqui ou la Commission sur la Drogue retiennent l’attention

Parlement : l’Inde, affaires Sumputh, Choomka et Gaiqui ou la Commission sur la drogue retiennent l’attention

Une soixantaine de questions à l’agenda pour la rentrée parlementaire de ce mardi 27 mars. Après trois mois de vacances, les parlementaires reprennent le chemin de l’hémicycle aujourd’hui. 14 questions sont inclues dans la tranche du Prime Minister’s Question Time (PMQT), alors que 46 questions seront adressées aux autres ministres.

Plusieurs sujets seront évoqués lors du PMQT, notamment, la ligne de crédit de Rs 22,5 milliards de l’Inde. C’est le député Ritesh Ramphul qui interrogera le Premier ministre sur cette affaire. Rajesh Bhagwan cible, pour sa part, Vijaya Sumputh, ancienne directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care. Il voudra des informations sur le nombre de fois que le Fact Finding Committee a siégé et le nombre de personnes interrogées. Le député Mauve souhaitera également savoir si les conclusions et les recommandations de la Commission d’enquête seront rendues publiques.

D’autre part, Rajesh Bhagwan questionnera Pravind Jugnauth sur les missions à l’étranger du Deputy Prime Minister Ivan Collendavelloo et les autres ministres de janvier 2017 à ce jour.

L’introduction du Kreol au Parlement est également à l’ordre du jour, à la rentrée parlementaire. Adil Ameer Meeah interrogera le chef du gouvernement sur l’identité du Chief Executive Officer (CEO) de l’Economic Development Board.

Quant à Danielle Selvon, elle adressera une question portant sur Agalega à Pravind Jugnauth. Elle demandera si un accord a été conclu avec l’Inde pour la construction d’une base militaire. Elle s’enquerra aussi sur les conseillers du Premier ministre.

Alan Ganoo demandera des détails sur les recrutements au sein de la Cargo Handling Corporation (CHC). Il voudra savoir s’il y a eu des pourparlers entre la direction et le Groupe Zenfan Roche-Bois.

Plusieurs autres sujets seront aussi évoqués, dont, le Smart City Scheme, les zones à risques d’inondations, telles Camp Manna, Tranquebar, ou encore la construction d’un abribus à Albion.

Dans la tranche des questions adressées aux ministres, plusieurs dossiers retiennent l’attention. Ravi Rutnah voudra des détails sur les enquêtes policières initiées dans le cadre de la Commission d’enquête sur la drogue. Pour sa part, Shakeel Mohamed s’intéresse aux logements sociaux.

De son côté, Alan Ganoo s’attaquera au dossier Gaiqui et aux arrestations liées à la drogue synthétique. Roubina Jadoo-Jaunboccus sera questionnée sur le nombre de plaintes par rapport à l’enlèvement d’enfants.

A cette tranche de questions, Rajesh Bhagwan demandera des éclaircissements sur l’affaire Youshreen Choomka. Il voudra savoir si le rapport de la Commission d’enquête, instituée sera rendu public.

Quant à Adil Ameer Meeah, il se focalisera sur le Super Cash Back Gold. Il interrogera le ministre des Services financiers sur le nombre de personnes qui n’ont pas encore été remboursées. Il adressera également une question à Ashit Gungah sur les produits pétroliers.

Parmi les autres sujets qui seront évoqués: le partenaire stratégique de la CWA, la Commission d’enquête sur les mauvaises pratiques au sein de l’Irrigation Authority, le terminal pétrolier à Albion, le Mauritius Fire and Rescue Service, les personnes autrement capables, le collège Victoria, l’aquaculture, entre autres.

Par ailleurs, plusieurs projets de loi seront présentés et votés. Alors que le Judicial and Legal Provisions Bill et Le Pouce Stream (Authorised Construction) (Amendment) Bill qui seront présentés en première lecture, le Convention on Prohibitions or Restrictions on the Use of Certain Conventional Weapons Which May Be Deemed to Be Excessively Injurious or to Have Indiscriminate Effects Bill sera débattu et voté.

Pour rappel, Arvin Boolell prêtera serment en tant que député, ce mardi 27 mars.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Actualités

Hajj : Showkutally Soodhun annonce trois vols spéciaux de Medina à Maurice

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Hajj : Showkutally Soodhun annonce trois vols spéciaux de Medina à Maurice

Le député de la circonscription no 15, Showkutally Soodhun a eu une session de travail avec Hatim Fallatah le Regional Manager du Saudi Arabian Airlines, hier mercredi 19 juillet. Cette rencontre était surtout axée sur le bien-être des hadjis  qui convergeront vers la Mecque, à partir du mois d’août.

Ainsi, le Saudi Airline desservira six vols directs aller-retour Maurice-Jeddah, sans transit pour le hajj.  De plus, Showkutally Soodhun a fait ressortir que trois vols spéciaux seront effectués de Medina à Maurice. Le prix du billet est de Rs 30 600.   L’on apprend que l’assurance a été donné pour que les Mauriciens puissent avoir toutes les facilités sur l’avion, tels que pour les menus spéciaux pendant le voyage.

Showkutally Soodhun a fait la demande auprès du Regional Manager de la Saudia, afin de rencontrer l’ICC Hajj Commitee. L’objectif est de finaliser les détails pour les vols du hajj. Les deux hommes ont aussi discuté de la possibilité d’augmenter le nombre de vols dans le future.   « Après le hajj 2018, un nouveau terminal au King Abdulaziz International Airport, à Jeddah sera opérationnel. Les Mauriciens pourront en tirer profit », assure Showkutally Soodhun.

Il soutient que l’Arabie saoudite intensifiera des campagnes afin de promouvoir Maurice comme destination de choix.

 

Continue Reading

Actualités

Appel à projets 2018 – Menon Munien: «Faire sortir des gens de la misère…»

Georges Alexandre

Published

on

Appel à projets 2018 – Menon Munien: «Faire sortir des gens de la misère…»

Appel à projets 2018 – Menon Munien: «Faire sortir des gens de la misère…»

Lors de son intervention à la cérémonie du lancement du 2e appel à projets 2018 ( «General Call for Proposals») et le Monitoring Report, au sir Harilall Vaghjee Hall, ce  19 juillet, le président de la National CSR Foundation, Menon Munien a passé en revue l’encadrement financier de cette institution.

«Nous devrons pouvoir évaluer notre travail sur le terrain et mesurer son impact sur le terrain. Car, notre but ultime est de faire sort des gens de la misère et améliorer la qualité de vie»,  a-t-il affirmé. Il a souligné que celle-ci travaille de concert avec tous les partenaires pour l’élaboration d’un plan stratégique en vue d’assurer le développement et de promouvoir les droits humains. Menon Munien a insisté que cela doit se faire de façon méthodologique.

«Tous ensemble, nous voulons une institution solide, efficace et indépendante», a-t-il affirmé. «Nous sommes d’accord pour aider les ONGs, mais il n’y a pas de compromis sur l’éthique, le professionnalisme…Ce Monitoring Report est bon pour assurer un contrôle sur les projets. Il faut se rendre à l’évidence, il y a des ONGs qui travaillent bien et d’autres non», a soutenu  Menon Munien.

Tout en annoncant un rapport d’évaluation sur les résultats de projets à la fin de décembre 2018, il a insisté : «Il nous faut faire de la National CSR Foundation une Central Public Funding Agency.» Menon Munien a dit se pencher sur l’élaboration d’un plan d’action.

Dans le cadre du lancement d’un 2e cycle de financement, le président de la National CSR Foundation a fait référence au manuel, intitulé Policy and Guidelines on Funding. «Ce document a été travaillé avec tous les partenaires. Notre approche vise à établir des relations solides avec les partenaires ; venir de l’avant avec des projets innovateurs et intevenir de manière holistique dans une approche communautaire», a souligné Menon Munien.

Par ailleurs, le président de la National CSR Foundation a accentué sur l’«accountability.» «Nous devrons être redevable pour chacune de nos actions. Le plus gros travail, c’est la transparence», a-t-il soutenu avant d’ajouter : «Après 50 ans d’Indépendance, nous devrons être capables d’accepter les principes de la Bonne gouvernance. Nous travaillons de concert avec l’ICAC pour metttre au point un Code de conduite»

Continue Reading

Actualités

Law and order: De janvier 2017 à ce jour, 646 cas d’agression sur des touristes

Bam Fareedun

Published

on

Law and order: De janvier 2017 à ce jour, 646 cas d’agression sur des touristes

Law and order: De janvier 2017 à ce jour, 646 cas d’agression sur des touristes

C’est en substance ce qu’a révélé le ministre mentor et ministre de la défense. SAJ répondait à une question du député Adil Ameer Meea sur le sujet. Ainsi, il a été dévoilé que 92 arrestations ont eu lieu et 43 personnes ont été trouvées coupables.

Le ministre mentor devait aussi déclarer qu’un Monitoring committee a été mis sur place pour adresser le problème d’agressions sur des étrangers. SAJ devait également avancer qu’il veille personnellement à ce que tout soit fait pour protéger les touristes sur notre sol.

Il rappelle que la Police du Tourisme, la police régulière, les éléments de la Garde Côtes, l’ERS et les membres de la CID des régions concernées mettent tout en œuvre pour contrôler la situation et réduire au maximum les agressions sur les touristes. Les lieux spécifiquement fréquentés par les touristes sont pourvus de CCTV.

Une autre mesure annoncée par SAJ concerne une règlementation plus stricte des skippers et autres opérateurs touristiques. Ces derniers seront strictement contrôlés sur leurs lieux de travail. Les employés d’hôtel également reçoivent une formation adéquate pour protéger les touristes.

Le député Adil Ameer Meea voulait aussi savoir ce qu’il en est des touristes agressés, mais qui doivent repartir dans leurs pays, ne pouvant, de ce fait, déposer en cour. SAJ a répondu que dans de tels cas les autorités mauriciennes ne peuvent plus grand-chose et que les victimes doivent collaborer afin que justice soit rendue.

Continue Reading

Trending