Connect with us

Actualités

Pierre Dinan, économiste : « Nos ressources ne sont pas suffisamment exploitées »

Deborah Momplé

Published

on

Pierre Dinan, économiste : « Nos ressources ne sont pas suffisamment exploitées »

Pierre Dinan, économiste : « Nos ressources ne sont pas suffisamment exploitées »

« Nos ressources sont largement inexploitées.» C’est ce qu’estime l’économiste Pierre Dinan. Nous avons voulu connaître le constat de l’expert, après 50 ans de l’Indépendance du pays. Selon l’intervenant, Maurice a beaucoup progressé depuis 1968. Cependant, dit-il, nous avons encore pas mal à faire. « Il est certes, indéniable que nous sommes un pays à revenu moyen. Nous ne sommes pas encore un pays à revenu élevé comme les Seychelles, par exemple. Il y a énormément du chemin à parcourir. Alors, il nous faut travailler dur pour l’atteindre. »

Pierre Dinan considère que toutes nos ressources ne sont pas utilisées. Il parle ici, de la population et de la mer. « Nous avons une mixité intéressante dans la population. En ce qu’il s’agit des eaux, pourquoi ne pas les utiliser ? Pourquoi devons-nous les laisser aux étrangers? Ne peut-on pas les exploiter ?» L’économiste reconnaît, en revanche, la contribution de la population, dans le progrès et l’avancement du pays, depuis 50 ans. « La population a su jouer le jeu durant toutes ces années.»

L’expert en économie, estime que pour progresser davantage, il nous faut une meilleure participation des professionnels de tous les domaines.

Advertisement

Actualités

World Elder Abuse Awareness Day : Lancement d’un atelier de travail par la MFPWA

Ashminta B

Published

on

World Elder Abuse Awareness Day : Lancement d’un atelier de travail par la MFPWA

World Elder Abuse Awareness Day : Lancement d’un atelier de travail par la MFPWA

Dans le cadre de la journée internationale d’abus contre les aînés, le Mauritius Family Planning and Welfare Association (MFPWA) a lancé un atelier de travail ce lundi 25 juin. Plusieurs personnalités, dont le PPS Toolsyraj Benydin, la PPS Marie Claire Monty, le Lord maire, Daniel Laurent ainsi que la directrice de la MFPWA, Vidya Charan, étaient présents.

Cette dernière s’est prononcée sur la valeur des aînés, qui joue un rôle important, dans le centre familial. Selon elle, plusieurs cas d’abus sur les aînés sont enregistrés chaque jour. Ce nombre grandissant est inquiétant, car il y a plusieurs implications sociales et économiques liés à cela.

De plus, Vidya Charan s’est exprimée sur la population veillissante. Ainsi, la directrice est d’avis que les jeunes mauriciens doivent être enseignés sur l’importance de ce phénomène.

D’autre part, le Lord maire a avancé que des mesures doivent être prises pour remédier à la situation. Ainsi, selon lui, pour lutter contre ces cas de maltraitance, les lois doivent être durcies, un système d’alerte doit être mis sur place, de même que les personnes travaillant avec les personnes âgées doivent suivre des cours de formation.

Continue Reading

Actualités

Débats budgetaires – Ivan Collendavelloo : « tout s’est amélioré à Maurice, sauf la CWA »

Published

on

Débats budgetaires – Ivan Collendavelloo : « tout s’est amélioré à Maurice, sauf la CWA »

Le Deputy Prime minister et ministre de l’Energie. Ivan Collendavelloo, n’a pas été tendre envers la Central Water Authority, lors de son discours à l’occasion des débats budgétaires, ce lundi 25 juin. Ivan Collendavelloo a, en effet, estimé que la CWA est un « vestige du passé, d’une époque à laquelle il y avait des fontaines, pas d’hôtels, etc ». Et le no. 2 du gouvernement de faire ressortir dans la foulée que « tout s’est amélioré à Maurice, sauf la CWA ».

Evoquant la question de l’eau toujours, le ministre de l’Energie devait ainsi souligner qu’il était effectivement, en premier lieu, question d’une hausse des tarifs. Ceci après des réunions avec le cadre de la CWA. Néanmoins, devait aussi indiquer ce dernier, c’est le Premier ministre qui lui a fait comprendre qu’il est opposé à une hausse des tarifs de la CWA. Au sujet de la réforme du secteur de l’eau, Ivan Collendavelloo a fait ressortir que « l’on a laissé les choses pourrir pendant des années ». « Lorsque l’on remonte à 2014, nous voyons qu’environ la moitié de l’eau que nous produisions était perdu sur le réseau. Depuis les choses se sont améliorées », devait ainsi expliquer le ministre de tutelle. Ivan Collendavelloo qui a ainsi souligné, dans la même veine « qu’il ne faudra pas que les employés de la CWA paient le prix de cette réforme ».

Le ministre a aussi axé une bonne partie de son discours sur la question des énergies renouvelables. Selon ce dernier, « nous ne pouvons avoir les réflexes des années. La question du changement climatique est aujourd’hui trop importante ». Ivan Collendavelloo qui a rappellé que son ministère a lancé un ‘network’ international pour la promotion des énergies renouvelables. Ce dernier s’est réjoui qu’il y ait, valeur du jour, un total de production de l’ordre de 30 MW en opération provenant des énergies renouvelables. Et d’ici l’année prochaine une capacité additionnelle de 80 MW sera également lancée. « Au total, CT Power devait produire 110 MW à partir du charbon. Nous avons pu dire non au charbon », de faire ressortir le Deputy Prime Minister. Ce dernier qui a aussi déclaré avoir « chaud au cœur » de voir que le ‘home solar project’ permet à des personnes à faibles revenus de bénéficier d’électricité gratuite grâce aux énergies renouvelables. Ivan Collendavelloo s’en est aussi pris à plusieurs membres de l’opposition. Ainsi, il devait faire référence à une PNQ de Paul Bérenger sur la question de black-out. Le ministre de l’Energie devait affirmer que l’ancien leader de l’Opposition soulignait à l’époque qu’il faudrait utiliser toutes les soources d’énergie, dont le charbon ou encore l’huile lourde pour éviter un black-out. « Il était totalement dans le faux », a martelé Ivan Collendavelloo.

Au chapitre l’électricité toujours, ce dernier est aussi revenu sur les centrales de St. Louis et celui de Fort Georges. Il devait ainsi rassurer qu’il n’y « aura pas de hausse de tarifs de l’électricité avec le système qui sera adopté pour Fort Georges ».

Didier Hortense

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Noémi Alphonse : un handicap, mille possibilités

Ashminta B

Published

on

Noémi Alphonse : un handicap, mille possibilités

[Vidéo] Noémi Alphonse : un handicap, mille possibilités

Repousser ses limites et faire monter haut le quadricolore mauricien : C’est le rêve de cette jeune athlète handicapée.

A 22 ans, Noémi Alphonse est déterminée à prouver que son handicap ne l’a jamais découragée dans son cheminement sportif. Dès son jeune âge, elle a montré combien elle est forte dans sa tête. Cette championne de haut niveau en handisport est aussi classée dans les Top 10 mondiaux.

C’est une athlète d’exception, car Noémi a fait de son handicap sa motivation pour aller encore plus loin. Ses prochains objectif : Remporter les Jeux des Iles 2019, le Championnat du monde en France et à Tokyo en 2020.

Rencontre avec cette championne en fauteuil…

Continue Reading

Trending