Connect with us

Monde

Visite non officielle de Kim Jong-Un à Beijing

Published

on

Visite non officielle de Kim Jong-Un à Beijing

Visite non officielle de Kim Jong-Un à Beijing

Après des jours de spéculation, il a été confirmé que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une visite à Pékin. La visite, confirmée par la Chine et la Corée du Nord, était le premier voyage à l’étranger de M. Kim depuis son entrée en fonction en 2011. Il a tenu des “entretiens fructueux” avec le président Xi Jinping, a rapporté l’agence de presse chinoise Xinhua.

La Chine est le principal allié économique de la Corée du Nord et il était hautement probable qu’elle consulterait Beijing avant les sommets prévus avec la Corée du Sud et les États-Unis. M. Kim doit rencontrer le président sud-coréen Moon Jae-in en avril et le président américain Donald Trump en mai.

La visite en Beijing est considérée comme une étape importante dans la préparation de la Corée du Nord aux pourparlers proposés.Kim est arrivé avec sa femme, Ri Sol-ju, en train dimanche et a quitté Beijing mardi après-midi, selon des rapports. Au cours de la visite, M. Kim a assuré à son homologue chinois qu’il s’était engagé à abandonner ses armes nucléaires, mais avec des conditions.

La question de la dénucléarisation de la péninsule Coréenne peut être résolue, si la Corée du Sud et les États-Unis répondent aux efforts de la Corée du Nord, créent une atmosphère de paix et de stabilité tout en prenant des mesures progressistes. Les conditions du Nord comprennent la suppression d’une garantie nucléaire américaine pour la Corée du Sud.

L’arrivée et le départ de M. Kim étaient enveloppés de secret. La Chine a déclaré que la visite était “non officielle” – donc il n’y avait pas d’annonce à l’avance, ce qui a provoqué des spéculations sur qui était dans le train quand il a été aperçu arrivant. En raison du statut non officiel de la visite, certains des protocoles normaux pour les visites à l’étranger n’ont pas été observés. Par exemple, aucun drapeau nord-coréen n’a été accroché autour de la Grande Salle du Peuple sur la Place Tiananmen.

Advertisement

Monde

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Published

on

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

La visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis s’est montrée fructueuse. En effet, Macron et Trump se sont engagés à établir un nouvel accord nucléaire Iranien sur le long terme. Si Donald Trump se montrait sceptique quant à cet accord laissé en héritage par son prédécesseur, Barack Obama, il se montre aujourd’hui ouvert à un nouvel accord. Ce nouvel accord reposera sur des fondations solides, laissant de côté les lacunes de l’accord actuel.

Les deux dirigeants se sont ainsi montrés très favorables à un révision de l’accord nucléaire Iranien.

Une idylle, la « bromance » Macron- Trump

Macron, en visite officielle chez son homologue américain sur une durée de trois jours, s’est vu accordé tous les honneurs.  De nombreux clichés photos font ainsi état de cette nouvelle idylle qui implique la présidence américaine et française. On entrevoit dans la manière dont s’adresse les deux une grande affinité. Leurs rencontres ont, ainsi, été chargées de gestes symboliques et la scène internationale a été témoin de gestes dépassant les protocoles diplomatiques. On retiendra ainsi de la rencontre Macron-Trump, des poignées de mains très évocateurs, la bise de Macron à Trump, ou encore, ce dernier tenant la main de Macron. Macron serait également parvenu à faire planter la bouture d’un chêne, dont il a fait cadeau au président des États Unis.

Les moments marquants en images…

 

Continue Reading

Monde

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Published

on

Président Trudeau, attaque de Toronto une « attaque insensée et une tragédie horrible »

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Au lendemain de l’attaque d’une camionnette à Toronto causant 10 morts et 11 blessés, le président Trudeau s’est prononcé à ce sujet à la presse. Ce dernier, a tenu à rassurer la population que cette attaque ne visait nullement la sécurité nationale. Il rejoint ainsi le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, que l’attaque perpétrée ne constituait pas une attaque terroriste.

Trudeau a ajouté que les investigations en cours tenteraient à établir le mobile du meurtrier ayant pour conséquence « une attaque insensée et une horrible tragédie ». Le chef d’Etat Canadien a, également, souligné que son peuple doit se garder de vivre dans la peur, en soutenant que le Canada restera un pays sûr et ouvert. Il demande ainsi à ses concitoyens de ne pas cultiver la peur et de maintenir leurs habitudes quotidiennes.

L’auteur de l’attaque, quant à lui, a été appréhendé par la police. Ce dernier, identifié comme Alek Minassian, un étudiant de 25 ans apparaît comme un jeune sans histoire. Ce dernier n’a jamais eu de démêlés avec la justice et était dès lors inconnu des services de police.

Le drame s’est produit à l’heure du déjeuner alors que les rues étaient bondées de passants. L’accusé, Alek Minissian aurait délibérément foncé sur les passants, en dirigeant son véhicule à vive allure sur le trottoir. Le jeune a été traduit hier en Cour. La grande majorité des victimes de l’attaque s’avère être des femmes. Selon les premières informations, l’attaque de cet étudiant ciblait particulièrement des femmes. Le profil de l’accusé est actuellement passé au peigne fin. Toutefois, l’enquête permettra d’approfondir l’hypothèse d’une attaque misogyne.

Continue Reading

Monde

Première greffe de pénis et de scrotum au monde réalisée aux États-Unis

Published

on

Première greffe de pénis et de scrotum au monde réalisée aux États-Unis

Première greffe de pénis et de scrotum au monde réalisée aux États-Unis

Des médecins américains ont annoncé lundi avoir pratiqué la première greffe de pénis et de scrotum au monde, une avancée médicale qui a déjà permis à son bénéficiaire de se sentir “plus normal” après une blessure dévastatrice.

Le greffé est un soldat américain grièvement blessé il y a plusieurs années dans l’explosion d’un engin explosif improvisé en Afghanistan, ont indiqué des médecins de l’Université Johns Hopkins. Le 26 mars, neuf chirurgiens esthétiques et deux chirurgiens urologues l’ont opéré pendant 14 heures. Par le passé, des médecins ont réussi à pratiquer des greffes de pénis, mais cette transplantation d’un pénis et d’un scrotum représente une avancée médicale.

Le pénis, le scrotum sans les testicules et une partie de la paroi abdominale venaient d’un donneur décédé. Le bénéficiaire, qui a requis l’anonymat, peut maintenant marcher. Il devrait pouvoir quitter l’hôpital cette semaine.

Continue Reading

Trending