Actu de l'ile Maurice
Actualités

SAJ: «Je ne tolérerai plus les ‘brebis galeuses’»

 

PNQ sur les brutalités policières :

SAJ: «Je ne tolérerai plus les ‘brebis galeuses’»

De tranchantes répliques du Ministre Mentor, sir Aneerood Jugnauth. Répondant à la PNQ du leader de l’Opposition sur les brutalités policières et la torture, infligées aux détenus et aux suspects, lors de cette séance parlementaire du 3 avril,  SAJ s’est montré catégorique : “…in my capacity as Minister responsible for Defence, I will unflinchingly stand by my undertaking not to tolerate any abuse by any Police Officer who violates the fundamental rights of our citizens”… Ce dernier, aussi Ministre de la Défense, remplaçait le Premier ministre, Pravind Jugnauth sur la question a soutenu « I am answering beacause I am dealing with the day to day affairs ».

Abordant le cas de David Gaiqui, le Ministre Mentor a acquiescé : « I agree in this case police made abuse ». Il a ajouté que le procédé de Strip Search s’est déroulé de façon humiliante, mais que l’enquête menée par la Police Complaints Division de la Human Rights Commission n’a révélé aucune ‘brutalité policière’. Toutefois, cette commission a demandé un « disciplinary proceedings » à l’encontre de trois policiers pointés du doigt dans cette affaire.

Pour lece qui est du cas d’Iqbal Toofany,  SAJ a révélé que cinq policiers impliqués ont été arrêtés sous une charge provisoire de « torture by Public Official ». L’affaire est toujours à l’étude au bureau du Directeur des Poursuites Publiques. En ce qui concerne du dernier cas de mort en cellule policière,  Edyssen Patchee, l’affaire est toujours sous enquête policière. Répondant à Xavier Duval, il a rappelé que le défunt, de son vivant, n’a pas formulé de plaintes de ‘brutalité policière’ dans sa déclaration au poste de Police de Rivière du Rempart. Outre la thèse de négligence médicale, mise en exergue dans sa réponse, SAJ a affirmé qu’il incombe à un médecin de répondre sur ce sujet.

Le débat a aussi débordé sur la présence des CCTV Camera dans les salles d’interrogatoires de la CCID et les installations promises. SAJ a donné la réponse simple «  These matters take time ».

Le Leader de l’opposition n’est pas allé avec le dos de la cuillère dans ses questions et relances. Sur sa question sur des cas rapportés, SAJ a annoncé que depuis le 1er janvier 2015, la Police Complaints Division de la Human Rights Commission a recensé  541 plaintes. Xavier Duval a attiré l’attention sur l’équipe de la Police Complaints Division qui est composée de «  two untrained investigators from the twenties who have just come out of University », alors que le rapport de 2 016 préconisait 6 enquêteurs. SAJ a dit que « the job is being done so far».

Le Leader de l’opposition a aussi mis en doute la fiabilité de la nomination Phalraj Servansingh et Me Dick Ng Sui Wa au poste de Police Complaints Commissioners de l’Independent Police Complaints Commission Bill vu qu’ils sont tous deux membres du Mouvement Socialiste Militant MSM. Pour SAJ, « if they are qualified enough, I don’t see any reason why they can’t act as Chairpersons».

Concluant sa réponse à la PNQ du leader de l’opposition, le Ministre Mentor a rassuré que le projet de loi, Police and Criminal Justice Bill, sera présenté à l’Assemblé Nationale en juillet prochain.