Actu de l'ile Maurice
Regional

Le président de la Chambre Basse somalien s’accroche à son siège

Le président de la Chambre Basse somalien s’accroche à son siège

“Ils me demandent de démissionner, mais je ne vais pas démissionner, je ne travaille pas pour eux“, a déclaré Mohamed Osman Jawari, le président du Parlement somalien.

La confusion a secoué la chambre basse législative, ces dernières semaines. La crise a vu la chambre divisée entre les partisans du président d’une part et ceux du Premier ministre, Ali Hassan Khaire, de l’autre.

Le président de la Chambre Jawari, accusé d’abus de pouvoir et d’obstruction à la réforme constitutionnelle par des élus a, cependant, survécu à une motion de censure.

Cette crise a déjà entraîné un fort déploiement de personnel de sécurité dans et autour de l’Assemblée. Le président du parlement a qualifié cette initiative de «tentative de coup d’État». Une nouvelle motion de censure a été suspendue après l’intervention du Président Farmaajo.

Le député Mohamed Mohamud qui soutient le président de la Chambre déplore l’effet négatif de la crise sur le pays. “Ce conflit au parlement a un impact négatif sur le pays, parce qu’il y a des luttes internes entre les branches suprêmes du gouvernement, telles que le parlement et l’exécutif qui causent plus d’insécurité.

“Il y a eu une montée de la lutte pour le pouvoir à l’Assemblée législative. Les ministres ne vont pas à leurs bureaux parce qu’ils sont trop impliqués dans ce conflit, les députés sont également paralysés par ces luttes, les services publics ne fonctionnent pas bien », a-t-il dit.

La Chambre haute du Parlement a tenté de servir de médiateur dans cette impasse qui constitue la plus grande crise politique depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement, voici plus d’un an. Le président Farmaajo a dû reporter plusieurs réunions et voyages à l’étranger pour essayer de mettre fin à cette crise.

L’Union africaine, les Nations Unies et d’autres partenaires ayant exprimé leur profonde préoccupation, ont également appelé au calme.