Actu de l'ile Maurice
Monde

Martin Luther King, 50 ans après

 

Martin Luther King, 50 ans après

«Même s’il a été pris de cette Terre de façon injuste, il nous a laissé en héritage la justice et la paix», a affirmé le président Donald Trump dans une proclamation officielle dans le cadre de ce 50e anniversaire. Ainsi, l’Amérique a rendu hommage mercredi à Martin Luther King, l’icône de la lutte pacifique contre les inégalités raciales, assassiné il y a 50 ans à Memphis (Tennessee) par un ségrégationniste blanc, un combat toujours d’actualité.

Le 4 avril 1968 à 18h01, le pasteur noir est mortellement touché d’une balle sur le balcon d’un motel de Memphis, où il était venu soutenir les éboueurs en grève. Sa mort, à l’âge de 39 ans, déclenche des émeutes dans plusieurs grandes villes américaines. 50 ans après, des rassemblements doivent lui rendre hommage: à Washington, autour de la statue de son mémorial sur le Mall dans matinée et devant le motel Lorraine de Memphis qui, depuis, a été transformé en musée, à l’heure exacte où il a été abattu.

Harcelé par la police tout au long de sa carrière politique, l’apôtre de la justice raciale et de la non-violence est désormais célébré par un jour férié aux États-Unis à la date anniversaire de sa naissance, le 15 janvier 1929.