Actu de l'ile Maurice
Regional

L’Occident sera de nouveau invité à observer les élections zimbabwéennes

L’Occident sera de nouveau invité à observer les élections zimbabwéennes

Le Zimbabwe invitera les puissances occidentales à surveiller ses élections nationales pour la première fois depuis plus de 15 ans, ont annoncé mardi des journaux officiels, mettant fin à une interdiction imposée par l’ancien dirigeant Robert Mugabe.

Le vote, prévu pour juillet, est un test majeur pour les références démocratiques du président Emmerson Mnangagwa depuis qu’il est arrivé au pouvoir en novembre après qu’un coup d’État de facto ait renversé Mugabe, âgé de 94 ans.

Le Zimbabwe invitera les États-Unis, la Commission et le Parlement de l’Union européenne, l’Australie et le Commonwealth parmi 46 pays et 15 organisations, a montré une liste publiée par le ministère des Affaires étrangères.

Les pays et les groupes sur la liste ont tous été interdits d’assister aux élections de 2002 après que Mugabe les ait accusés de favoriser ses adversaires.

L’Occident a imposé des sanctions à Mugabe et à ses proches, les accusant de truquer les votes – accusations qu’ils ont niées.

Joey Bimha, secrétaire permanent au ministère des Affaires étrangères, a déclaré que les invitations seraient bientôt envoyées mais a refusé de donner plus de détails.

L’élection opposera Mnangagwa à un groupe d’opposants, dont Nelson Chamisa, 40 ans, du principal mouvement d’opposition, le Mouvement pour le changement démocratique. Ce sera la première fois que Mugabe n’a pas été sur le bulletin de vote depuis l’indépendance de la Grande-Bretagne en 1980.