Actu de l'ile Maurice
Monde

Son appel de remise en liberté réfusé, Tariq Ramadan restera en prison

Son appel de remise en liberté réfusé, Tariq Ramadan restera en prison

Le célèbre théologien, Tariq Ramadan, âgé de 55 ans,  s’est vu refusé la liberté conditionnelle. Inculpé sous plusieurs chefs d’accusations pour viol, avait par le biais de son homme de loi, ce dernier  fait la demande pour la liberté conditionnelle. Selon son avocat, son client souffrirait de sclérose en plaques, ce qui rendrait son traitement en prison en France impossible.

Il est reconnu coupable depuis le 2 février. Une expertise judiciaire, rendue publique, le 18 avril, établit que la santé du coupable peut très bien être prise en charge par le milieu carcéral. Néanmoins, Les experts assurent qu’il pourra sans contrainte bénéficier de ses quatre séances de kinésithérapie hebdomadaire.

En revanche, Tariq Ramadan persiste à contester bec et ongles les accusations portées contre lui. Pour rappel, Tariq Ramadan a été accusé d’un double viol et a par la suite  été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis. Le coupable n’avait pas tardé à contester sa peine pénale, faisant état de ses problèmes médicaux. Si la première expertise médicale avait failli à reconnaître l’état de santé de l’accusé, le deuxième rapport –  émis le mercredi 18 avril – a toutefois confirmé ses dires.

Cependant, ce rapport médical n’altérera nullement le jugement de la cour sur sa condamnation. Une troisième accusation, au début du mois de mars, vient par ailleurs alourdir le cassier judiciaire de Tariq Ramadhan. Une victime, sortie de l’ombre, a déclaré qu’elle aurait également était victime de sévices sexuels de ce dernier. Les faits se seraient déroulés entre 2013 et 2014, à Bruxelles, en France et à Londres.