Actu de l'ile Maurice
Politique

Ingérence alléguée à la VPMCS : Xavier-Luc Duval demande à l’ICAC d’initier une enquête

Ingérence alléguée à la VPMCS : Xavier-Luc Duval demande à l’ICAC d’initier une enquête

« Il faut retourner la Vacoas Popular Multi-Purose Co-operative Society à ses membres ! » : tels sont les propos de Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition. Il animait un point de presse à son bureau, mercredi 24 avril,

Cette démande fait suite à sa Private Notice Question sur la VPMCS, adressée au ministre Sunil Bolah, à l’Assemblée Nationale, hier. Xavier-Luc Duval maintient ses propos : «Il y a eu ingérence de la part du ministre des Coopératives dans cette affaire.» Il dit ne pas comprendre la raison pour laquelle la firme consultante SB ProConsult a été évincée comme gestionnaire de la société. De plus, il s’interroge la  nomination d’un activiste du MSM, sur le conseil d’administration de la VPMCS. D’ailleurs, précise-t-il, Sunil Jhugroo, ancien membre du board a rédigé un affidavit contre le ministre de tutelle pour ingérence dans la société, en décembre 2017.

Par ailleurs, Xavier-Luc Duval dit ne pas comprendre la raison de vendre un terrain, à Flic-en-flac, une propriété de la VPMCS, à une compagnie intitulée Claridge, pour environ Rs 650 millions. D’autant plus, explique-t-il, « il y avait une autre entreprise appelée  Fontanel & Mone qui avait proposé Rs 750 millions pour l’achat de ce terrain ». Selon lui, le ministre des Coopératives « aurait dû faire une évaluation des deux offres ». Il fustige, également, le Registrar of Cooperative Societies, qui «  a fauté, en suivant les instructions du ministre Bholah en vue de faciliter la vente de ce terrain ! ». 

Par conséquent, le leader de l’opposition demande à ce qu’une enquête soit entreprise par l’ICAC pour faire la lumière sur cette affaire. Il parle même d’un possible autre affaire semblable à Alvaro Sobrinho.