Actu de l'ile Maurice
Monde

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Alors que l’amour bat son plein chez les Trumps et les Macrons, le président iranien Hassan Rouhani s’oppose catégoriquement aux amendements envisagés sur l’accord nucléaire. Ce nouvel accord tiendra à étendre et élargir les termes de celui, signé en 2015.

Le chef d’État iranien a déclaré que Macron et Trump ne détenaient nullement le droit d’altérer un accord qui a été approuvé par sept Etats souverains. Le nouvel accord, si toutefois, celui-ci passe en vigueur, sera donc illégitime. Rouhani n’a donc pas manqué de mettre en garde les deux protagonistes franco-américains des conséquences qui les guettent si toutefois ils persistent à amender l’accord nucléaire de 2015.

Le chef d’Etat iranien n’a éventuellement pas mâché ses mots  en mettant en doute la capacité du président américain à parlementer au sujet de traités internationaux. Ce dernier, selon Rouhani, n’aurait ni bagage juridique, ni bagage politique et encore moins une expertise des accords internationaux. Dans un discours à Tabriz, mercredi, Rouhani a déclaré que l’Etat iranien avait fait preuve de bonne foi en démontrant sa volonté de ne pas acquérir des armes de destructions massives.

Rejoignant l’Iran dans sa démarche d’opposition, le porte-parole du Kremlin a déclaré : «L’accord dans son état actuel est le fruit des efforts diplomatiques de nombreux Etats…» et devrait donc garder sa forme actuelle. Par ailleurs, la haute représentante des affaires étrangères et la politique de sécurité à l’Union Européenne a tenu à souligner que l’accord de 2015 a fait ses preuves et devrait être conservé.