Actu de l'ile Maurice
Politique

[1ère partie] Revue de la semaine politique : 1er Mai, Pravind Jugnauth donne le ton…

[1ère partie] Revue de la semaine politique : 1er Mai, Pravind Jugnauth donne le ton…

A sa première sortie publique, après son retour de l’Angleterre, Pravind Jugnauth, a donné le ton, hier soir, dans sa circonscription No 8 (Moka/Quartier-Militaire), en marge de la mobilisation pour le meeting du 1er Mai. «Pas d’alliance avec le MMM ! », a-t-il clamé. Pendant trois semaines consécutives, le projet de privatisation ou d’affermage de la CWA et une éventuelle hausse du tarif d’eau étaient au cœur de l’actualité politique. S’ajoutent le dossier de souveraineté de Maurice sur l’Archipel des Chagos, l’expulsion de Pradeep Jeeha, un des quatre leaders adjoints du MMM par le Comité Central, la conférence de Reform Party, le mécontentement du Parti Travailliste qui s’est vu refusé la permission d’organiser un congrès le 4 mai prochain à Saint Pierre, la PNQ du leader de l’Opposition sur la Vacoas Popular and Multi-Purpose Co-operative Society (VPMCS) et la présentation de la maquette du Métro Express, à Beau-Bassin/Rose-Hill.

Prenant la parole au No 8, hier soir, le Premier ministre a démenti tout projet d’alliance électorale avec le MMM. Il dit avoir toujours en mémoire «la trahison de Paul Bérenger envers le MSM et sir Anerood Jugnauth dans le passé.» Pour ce qui est de l’expulsion de Pradeep Jeeha, Pravind Jugnauth estime que d’autres démissions se profilent à l’horizon chez les mauves. «Bérenger enn zour pou nek reste ziste li tou sel dan MMM», a-t-il martelé.

« MMM ek PMSD anvi mo plas ! »

Le leader du MSM n’a pas mâché ses mots non plus à l’encontre du Ptr. «Le Ptr est incapable d’organiser un meeting du 1er Mai. Cela  démontre la faiblesse des rouges », a-t-il observé.

Auparavant, mercredi 25 avril à Stanley, le leader du Muvman Liberater a tonné dans le même sens en dénonçant les agissements du MMM et du PMSD.  «MMM ek PMSD anvi mo plas ! Zot target sé mwa», dit-il. Il a fait une virulente sortie contre le leader du MMM.  «Ki fezer to fer ?», s’est-il demandé.

Toutefois, à Camp-Levieux, jeudi 26 avril, Ivan Collendavelloo a adopté un changement à l’égard de Paul Bérenger. Il en a fait ses éloges. Le Premier ministre adjoint a longuement abordé le projet de loi qui sera présenté sur la transplantation d’organs à l’Assemblée nationale. Il a salué la position de Paul Bérenger. « Je suis très content de voir que le leader du MMM a déclaré qu’il ne faut pas faire de la politique sur un tel sujet », dit-il.

Par contre, Paul Bérenger, lors de trois conférences de presse hebdomadaire consécutives, n’a fait que cibler Ivan Collendavelloo. Samedi 21 avril, le leader du MMM, faisant référence à la Private Notice Question (PNQ) de mardi dernier axée sur une éventuelle privatisation de la Central Water Authority (CWA) a déploré que celle-ci aurait démontré qu’Ivan Collendavelloo «ne maîtrise pas son dossier».

«Il avait justifié le projet de privatisation du management de la CWA en expliquant que la privatisation a été un succès dans plusieurs pays. Or, l’année dernière des études menées par l’université de Greenwich et le Financial Times ont démontré qu’il faut faire très attention avec la privatisation de l’eau», a maintenu Paul Bérenger.

«Selected bidder»

Soulignant que la hausse des tarifs d’eau sera chose faite d’ici peu, soit avant le 1er mai, Paul Bérenger a martelé : «Ivan Collendavelloo avait même dit que le ‘selected bidder’ sera sélectionné au plus tard à la fin de cette année. Il ne faut pas qu’il s’impose sur cette voie. Sinon la population sera sans pitié.»

Tonnant dans le même sens, Alan Ganoo, le président du Mouvement Patriotique, lors d’une conférence de presse, samedi 22 avril a déploré que le gouvernement a décidé d’augmenter le tarif d’eau avant même la signature du contrat et une autre hausse s’ensuivra. « Ce sera  un double coup de massue pour le peuple», s’est-il insurgé.

Alan Ganoo argue que le gouvernement aurait amplement du temps pour  amender la CWA Act pour mettre en place une Water Authority.

Revenant à la charge à Rose-Hill, lundi soir, Ivan Collendavelloo  a rassuré: « Mo na pa pou privatiz CWA  Le leader du Mouvement Liberater animait une réunion de mobilisation en marge du meeting du 1er mai.  En revanche, il a confirmé que les nouveaux tarifs d’eau pour les abonnés de la CWA seront bientôt connus.

Toutefois, sur les ondes d’une radio privée, mardi 24 avril, il est mentionné que le projet de trouver un partenaire stratégique pour la CWA est susceptible d’être un mort-né.  Dans les milieux proches du gouvernement, il se chuchote qu’Ivan Collendavelloo serait «esseulé» par ce projet. Il est révélé que ce qu’il d֖éfend bec et ongles depuis 2015 ne ferait pas l’unanimité au sein de la majorité gouvernementale. On laisse entendre que le «timing» ne serait pas propice, surtout à une année de la prochaine joute électorale. «Le numéro du gouvernement devrait tout d’abord convaincre le Conseil des ministres», affirme-t-on dans les milieux proches du gouvernement.

«Un projet voué à l’échec»

C’est ce qui aurait poussé le député du MSM, Bashir Jahangeer a exprimé le fond de sa pensée dans une déclaration de presse : «C’est un projet voué à l’échec. Si Collendavelloo a ignoré les syndicats, il ne pourra pas faire autant avec ses collègues ministres.»

Pour ce qui est de la souveraineté mauricienne sur les Chagos,  Paul Bérenger, leader du MMM, lors de sa  conférence de presse, samedi 21 avril, se réjouit que les Britanniques aient changé d’attitude

«C’est une très bonne chose que le Premier ministre ait rencontré les membres de l’All Party Parliamentary Group ( APPG) ( entité regroupant les parlementaires britanniques ), le 11 avril dernier à Londres,» a déclaré Paul Bérenger.  «C’est surtout l’attitude des Britanniques qui a changé vis-à-vis de Maurice dans sa bataille pour avoir son autorité sur l’archipel. C’est un pas en avant», a-t-il ajouté.

Ainsi, il a affirmé que, lors de cette rencontre, la souveraineté de Maurice sur les Chagos a été abordée. Paul Bérenger a salué le fait que la réunion, entre le Chef du gouvernement mauricien et les parlementaires britanniques, a été très «fructueuse». Le leader des mauve s’est dit aussi satisfait du fait que la souveraineté de Maurice sur les Chagos a aussi été soulevée, le 16 avril dernier lors du Sommet du Commonwealth avec la participation du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

 

«2e procédure judiciaire»

 

Deux jours plus tard, lundi 23 avril, Satyaved Seebaluck, conseiller du gouvernement sur le dossier Chagos dans une déclaration à la MBC, au JT de 1930, a annoncé :  «La 2e procédure judiciaire sera présentée  devant la Haute Cour Internationale de la Haye le 15 mai prochain (…) C’est l’Union Africaine qui présentera cette motion»

Il a affirmé que l’Union Africaine a demandé à ses membres de conjuguer leurs forces pour défendre la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Il a évoqué la tenue d’une réunion avec une équipe juridique sur le démembrement de l’Archipel de Chagos, en marge de la participation de Maurice au Sommet du Commonwealth, sous la férule de Pravind Jugnauth, Premier ministre mauricien, à Londres au cours de la semaine écoulée. «Nous avons élaboré des points saillants qui seront inclus dans la motion. C’est un travail approfondi. Nous sommes satisfaits avec nos rencontres avant l’échéance du 15 mai», a soutenu Satyaved Seebaluck.

Il a maintenu que l’Union Africaine a une stratégie explicite pour qu’il y ait une forte présence devant la Haute Cour Internationale de la Haye en septembre prochain.

 

A suivre…