Actu de l'ile Maurice
Politique

Réforme électorale- Paul Bérenger:  «La dose de proportionnelle proposée est insuffisante»

Réforme électorale- Paul Bérenger:  «La dose de proportionnelle proposée est insuffisante»

C’est ce qu’a affirmé Paul Bérenger lors de sa conférence de presse hebdomadaire, ce samedi 28 avril. Rappelant que le système électoral actuel comprend 62 élus dans les 20 circonscriptions du pays, le leader du MMM a soutenu que le nouveau système proposé en marge d’une éventuelle réforme, préconisant 12 élus à la proportionnelle et 7 nominés selon des critères «qui ne sont pas clairs», ainsi que les provisions à l’effet que le parti ou l’alliance  qui perd une joute électorale ne pourrait pas être éligible pour bénéficier plus de trois constitue une «galimatia.»

Il a réitéré qu’une telle dose à la proportionnelle est insuffisante. Il a rappelé que la Commission Sachs en 2000 et le MMM en avaient proposé 30, c’est-à-dire 62 élus + 30 élus à la proportionnelle. Mais rien n’avait abouti. Il a fait remarquer que dans un esprit de compromis le MMM et le Ptr s’étaient arrêtés à 20 élus à la proportionnelle.

Selon lui, le projet de réforme électorale proposée par le MSM ne serait pas mis en œuvre lors des prochaines élections générales, mais lors de la joute électorale d’après. «Au cas, où le MSM vient avec une réforme électorale après, cela n’est guère intéressante. Or, nous voulons remporter les prochaines élections générales et réaliser la bonne réforme électorale», a soutenu Paul Bérenger.

Répondant aux questions de la presse, le leader du MMM a dit faire référence au compte rendu d’un hebdomadaire qui fait état de 12,5% des suffrages aux petits partis politiques, tel qu’il est proposé par le nouveau système.

«Or, quant à nous, nous étions en faveur du seuil de 10% des suffrages. Nous ne voulons pas donné l’impression que nous sommes contre les petits partis. Néanmoins, il est un fait que plus nous réduisons le pourcentage de qualification, plus les risques de communalisme sont susceptibles d’augmenter», a argué Paul Bérenger.

Les autres thèmes abordés par le leader du MMM lors de cette conférence de presse portent sur des dossiers recurrents : 1er Mai, privatisation de la CWA et hausse du tarif d’eau, affaire Quantum Global, entre autres.

Il a, également, abordé la situation politique qui prévaut dans les îles de l’océan Indien, Madagascar, Comores, Mayotte et les Seychelles.