Actu de l'ile Maurice
opinion

Pravind Jugnauth sur la sécurité routière : «Mo pu prend mezir drastik, si bizin»

Pravind Jugnauth sur la sécurité routière : « Mo pu prend mezir drastik, si bizin »

Ine lere pou ou bizin, missier premier minis !

Oui, il est grand temps d’utiliser les grands moyens pour stopper ce grand désastre. 64 morts déjà sur nos routes depuis le début de l’année. Si le compte est bon, cela fait 1.8 morts par jour. C’en est trop. Bizin azir !

Comment s’en sortir ? Comment freiner ce momentum qui devient alarmant, alors que les pédales de frein sont hors de portée des autorités ? Vitesse, alcool et portable sont les causes majeures des accidents. C’est un secret de polichinelle.

Comme nous disait le chef inspecteur Ashok Mattar, les procédures légales à l’encontre de ceux qui enfreignent la loi sont trop lentes. Il a donné un exemple simple, mais combien important. Un chauffeur impliqué dans un accident mortel est poursuivi en justice. L’affaire prend son temps, allant même jusqu’à quatre à cinq années. Au verdict il est trouvé coupable et voit son permis enlevé. Mais pendant les années que s’est déroulé le procès, le chauffeur impliqué continuait à conduire, se montrant toujours comme un danger public, un potentiel tueur. Comme on guérit rarement de l’alcool, de la vitesse et du portable, le temps que dure le procès pourrait mener à d’autres morts.

Pourquoi ne pas durcir nos lois à outrance, monsieur le Premier ministre, si on veut vraiment arrêter le carnage ? Serions-nous plus intéressés à protéger les tueurs potentiels que les innocents passagers ou les piétons vulnérables ? N’est-il pas grand temps de sévir impitoyablement contre les contrevenants ? Un conducteur utilisant son portable au volant, ou un autre qui fait le rallye, devrait se voir enlever son permis pour un minimum de 10 ans. Un conducteur qui tue sous l’emprise de l’alcool, devrait se voir enlever son permis à vie, sans compter les autres amendes ou peines de prison.

Pourquoi avoir peur de sanctionner les coupables, si on veut vraiment protéger les usagers de la route ?

Bizin azir missier premier minis !

Trop c’est trop ! La police a fait, et continue à faire sa campagne de sensibilisation. Les ONGs se sont mises de la partie. Le gouvernement aussi a organisé plusieurs sessions de travail, mais rien n’y fait. Les chauffards font la loi. Les innocents meurent et le système reste toujours pareil.

Bizin azir, missier premier minis !

64 morts en quatre mois, à ce rythme, à la fin de l’année nous en serons à 192. Quand on sait qu’un mort, c’est déjà un de trop !

Bizin azir…….avant vine martyr !