Connect with us

Faits Divers

A Bel Air : Deux policiers agressés à coups de sabre par leur collègue de la CID

Published

on

A Bel Air : Deux policiers agressés à coups de sabre par leur collègue de la CID

A Bel Air : Deux policiers agressés à coups de sabre par leur collègue de la CID

Une soirée très mouvementée pour deux policiers du poste de police de Bel-Air, hier, dimanche 15 avril. Ils ont eu fort à faire pour maîtriser un de leurs collègues, un dénommé Jonathan, affecté à la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq. Ce dernier, après avoir battu sa femme, les a agressés à coups de sabre.

Récit des événements :

Une femme téléphone au poste de police pour demander de l’aide. Elle raconte que son mari l’a agressée à l’aide d’un sabre. Les policiers sont mandés sur le lieu. En arrivant sur place, ils aperçoivent la victime, une dénommée Catie, à l’extérieur de sa maison. Elle semble traumatisée et saigne à l’oreille.

Le sergent de police Neemye et le constable Ramyad entrent dans la maison pour s’enquérir de la situation. Ils essayent de faire entendre raison à Jonathan, le mari. Ce dernier, qui est sous l’influence de l’alcool, se rend dans sa cuisine pour revenir, quelques instants après, avec un sabre mesurant environ 50 cm. Il brandit l’arme et hurle : «zordi mo pou touy mo fam».

Le sergent a tenté de le maîtriser à l’aide de sa matraque mais s’est blessé à la main. Quant à Catie, l’épouse de Jonathan, elle a profité pour prendre la fuite à bord de la voiture d’un proche.

Devenu plus violent, Jonathan a endommagé le véhicule de la police avec son sabre. Les policiers ont dû faire marche arrière et sont retournés au poste pour aller chercher des renforts. Pendant ce temps,  Jonathan s’est rendu chez ses beaux parents pour sacccager leur maison.

Dépêchés sur place, les policiers ont, encore une fois, essayé de faire entendre raison à Jonathan, mais ce dernier était devenu incontrôlable. Il devait les menacer : « si zot koster, mo coupe zot». Le constable Ramyad a, quant à lui, été blessé au bras lorsqu’il a tenté de le désarmer.

Les policiers ont finalement pu le maîtriser. Jonathan, menotté, a été conduit au poste de police de Bel-Air.

 

Advertisement

Faits Divers

Missing  : Deux Mauriciens portés manquants; leurs familles vivent dans l’angoisse

Published

on

Missing  : Deux Mauriciens portés manquants; leurs familles vivent dans l’angoisse
Missing  : Deux Mauriciens portés manquants; leurs familles vivent dans l’angoisse

Missing  : Deux Mauriciens portés manquants; leurs familles vivent dans l’angoisse

Les Bhiwoo de Palma, Quatre Bornes vivent une véritable angoisse. Bhuchtanand Bhiwoo, âgé de 50 ans, n’a pas donné signe de vie depuis le 30 avril de cette année. Ses proches ont rapporté sa disparition au poste de police de la localité.

Idem pour les Fagoo de Pamplemousses. Ils n’ont plus des nouvelles de leur fils Reshanand depuis le 12 juin. Ce dernier, âgé de 35 ans, n’a plus donné signe de vie.

Bhuchtanand Bhiwoo et Reshanand Fagoo sont donc les deux Mauriciens portés manquants. Leurs familles attendent de leurs nouvelles. Toute personne ayant des informations au sujet des deux disparus est priée de contacter la police sur les numéros de téléphone suivants : 999, 208 0034 ou 208 0035.

 

Continue Reading

Faits Divers

Insolite : Un fourgon pour détenus menotté

Redacteur

Published

on

Un _fourgon_pour_détenus_menotté
Insolite : Un fourgon pour détenus menotté

Insolite : Un fourgon pour détenus menotté

Un fourgon de la police utilisée pour transporter les détenus a attiré l’attention des usagers de la route. L’image parle d’elle-même.

Continue Reading

Faits Divers

Possession de drogue : Le suspect trahi par son comportement louche

Published

on

Possession de drogue : Le suspect trahi par son comportement louche
Possession de drogue : Le suspect trahi par son comportement louche

Possession de drogue : Le suspect trahi par son comportement louche

Un habitant de Bois Marchand a été interpellé par des policiers de l’Emergency Response Services (ERS) à Baie du Tombeau, ce mercredi 20 juin aux petites heures du matin. C’est son allure louche qui a attiré l’attention des policiers. Eric se trouvait seul à bord de sa voiture. Celle-ci était stationnée à proximité d’un hôtel.

Le jeune homme, âgé de 25 ans, a été soumis à une fouille corporelle mais les policiers n’ont trouvé rien de compromettant en sa possession. En revanche, lorsque les policiers ont procédé à une fouille à bord de sa voiture, ils ont découvert un colis contenant des feuilles de cannabis. Interrogé concernant la présence de cette drogue à bord de son véhicule, le suspect décontenancé a confié aux policiers que la drogue lui appartenait.  « Oui missié gandia sa… mo ti pu fer cigaret pu fimé».

Le jeune homme était loin d’être tiré d’affaire. Il n’avait pas en sa possession son permis de conduire et sa voiture n’avait pas de vignette d’assurance ni de déclaration. Le suspect a été conduit au poste de police de Baie du Tombeau. Il a été maintenu en détention.

Continue Reading

Trending