Connect with us

Faits Divers

Admis aux soins intensifs, Manoj (18 ans) rend l’âme quelques heures après

Published

on

Admis aux soins intensifs, Manoj (18 ans) rend l’âme quelques heures après

Admis aux soins intensifs, Manoj (18 ans) rend l’âme quelques heures après

Manoj Sai, un jeune homme d’origine indienne, âgé de 18 ans, a été conduit à l’hôpital de Souillac après avoir été victime d’une crise d’épilepsie. L’incident s’est produit, hier, dimanche 15 avril, lorsqu’il se trouvait dans l’eau à Rochester Falls.

Il s’y était rendu en compagnie de quelques amis. Ce sont ces derniers qui l‘ont transporté aux urgences. Le jeune homme a, par la suite, été transféré à l‘hôpital Nehru où il a été admis à l‘unité de soins intensifs.

Il a rendu l’âme à 00 h 10. La victime qui était arrivée à Maurice le 31 octobre avait prévu de retourner en Inde à la fin de ses études en 2022.

 

 

 

Advertisement

Faits Divers

[Vidéo] Incendie à Port-Louis – Raj Canniah : « Un locataire m’a téléphoné vers 2 h du matin»

Published

on

Incendie à Port-Louis - Raj Canniah : « Un locataire m’a téléphoné vers 2 h du matin»

[Vidéo] Incendie à Port-Louis – Raj Canniah : « Un locataire m’a téléphoné vers 2 h du matin»

Un incendie s’est déclaré dans un bâtiment abritant plusieurs magasins, à l’angle des rues Sir Celicourt Antelme et La Chaussée à Port-Louis, dans la nuit de samedi à dimanche. Les pompiers, alertés aux alentours de minuit, ont été dépêchés sur place.

Raj Canniah, secrétaire de la compagnie Ramsaha Ltd, propriétaire du bâtiment, s’est rendu sur les lieux ce dimanche matin. « C’est l’un des locataires qui m’a téléphoné vers 2 heures du matin pour m’informer que des magasins étaient la proie des flammes», nous a-t-il dit.

Des pompiers se trouvaient encore sur place ce dimanche matin. Sanjay Sembhoo, sous-officier, nous a déclaré que deux magasins ont été détruits par les flammes.

Continue Reading

Faits Divers

Shoprite : Le voleur amateur de vin, écroué

Published

on

Shoprite : Le voleur amateur de vin, écroué

Shoprite : Le voleur amateur de vin, écroué

« Chevalier de la table ronde, goûtons voir si le vin est bon…», vous connaissez sans doute la suite de ce refrain.

Malheureusement pour Wesley L, il n’a pu déguster la bouteille de vin qu’il avait dissimulée dans la poche arrière de son tracksuit, à l’hypermarché Shoprite. Et pour cause, il a passé la nuit de jeudi à vendredi derrière les barreaux.

Ce maçon de 31 ans s’apprêtait à prendre la porte de sortie lorsqu’il a été interpellé par le vigile de l’hypermarché. Des policiers dépêchés sur place ont procédé à son arrestation. Le voleur amateur de vin a été présenté en Cour vendredi.

 

Continue Reading

Faits Divers

Un officier de police accusé d’attentat à la pudeur : « Li finn koste so sex avek mwa»

Published

on

Un officier de police accusé d’attentat à la pudeur : « Li finn koste so sex avek mwa»

Un officier de police accusé d’attentat à la pudeur : « Li finn koste so sex avek mwa »

Un gradé de la force policière se retrouve dans une situation très embarrassante, depuis vendredi. Il est accusé d’attentat à la pudeur par une habitante de la localité, âgée de 55 ans. Celle-ci a porté plainte contre lui au poste de police d’Abercrombie. Les faits, dit-elle, se sont produits à son domicile, hier, vendredi 20 avril.

Elle nous relate qu’elle s’était rendue au poste de police de sa localité, vendredi matin. « Je suis allée voir l’officier de police concernant des moisissures sur les murs de ma maison, causées par les récentes averses. Li ti promette mwa ki li pou fer mwa gagn enn aide de la NEF. Et ki mo pou gagn materio pou crepi miray la ».

C’est pourquoi, l’officier l’a accompagnée chez elle pour un constat des lieux. Ce dernier lui a demandé si elle souffrait d’hypertension. « Li finn demann mwa sa parski mo ti pe transpiré. Mo finn reponn li ki mo tension bon ».

« Non. Mo dir twa to ena tension », aurait rétorqué l’officier de police. « Li finn retourn mwa. Lerla li finn komens mass mo zepol », nous raconte la quinquagénaire. Le gradé aurait glissé ses mains jusqu’à ses seins et lui aurait caressé les fesses « Missie (…..) ki ou pe fer ? », lui-a-t-elle demandé. L’officier qui se tenait toujours dernière lui a répondu : « Enn bon lokazion ».

« Li finn koste so sex avek mwa », poursuit notre interlocutrice. Devinant les véritables intentions de l’officier de police, elle l’a repoussé. Ce dernier, déconcerté, est sorti de la maison.

 

Continue Reading

Trending