Connect with us

Monde

Deux soldats pakistanais abattus près de la frontière afghane

Published

on

Deux soldats pakistanais abattus près de la frontière afghane

Deux soldats pakistanais abattus près de la frontière afghane

Deux soldats pakistanais ont été tués dans un échange transfrontalier depuis l’Afghanistan alors qu’ils travaillaient sur une clôture destinée à couvrir la quasi-totalité de la frontière contestée de 2 500 km séparant les deux pays, a annoncé dimanche l’armée pakistanaise.

Bien que la sécurité se soit améliorée dans les régions reculées du Pakistan frontalières de l’Afghanistan, des attaques militantes sectaires, visant principalement les musulmans chiites, se produisent toujours.

“Les troupes pakistanaises font preuve de la plus grande retenue afin d’éviter des pertes civiles afghanes”, a déclaré le département des relations publiques de l’armée pakistanaise, ajoutant que cinq soldats avaient été blessés lors de l’attaque.

Les responsables afghans ont déclaré que les troupes pakistanaises avaient traversé le territoire afghan, ce qui a provoqué une réaction des forces frontalières et de la force tribale locale.

“Deux membres de la tribu ont été tués et l’échange de tirs est en cours”, a déclaré Mohmud Zazai, un commandant supérieur de l’armée dans la région.

Le Pakistan a reproché aux militants talibans pakistanais d’être basés sur le sol afghan pour les attaques qui ont eu lieu dans la région au cours des deux dernières années, exhortant Kaboul à éradiquer les “sanctuaires” pour les militants.

L’Afghanistan, à son tour, accuse Islamabad d’abriter la direction des militants talibans afghans qui luttent contre le gouvernement soutenu par l’Occident à Kaboul.

Un responsable politique local, qui a demandé à ne pas être identifié, a déclaré que les forces de sécurité pakistanaises avaient riposté dimanche en ouvrant le feu le long de la frontière.

Des mosquées dans la région de l’Agence Kurram au Pakistan, où l’attaque a eu lieu, ont fait des annonces exhortant les habitants à assister les forces armées, ce qui a incité des foules de civils armés à arriver à la frontière après l’attaque.

Kurram a été en proie au militantisme au cours de la dernière décennie et a été le théâtre de nombreuses frappes de drones américains visant des commandants d’Al-Qaïda et d’autres groupes militants.

Deux explosions dans la ville la plus peuplée de Kurram, Parachinar, ont tué plus de 75 personnes en juin.

Dans un autre incident dimanche dans le district du Nord-Waziristan au Pakistan, qui borde également l’Afghanistan, un véhicule des forces de sécurité a été frappé par un engin explosif improvisé à 15 km de Miranshah, la capitale du district, a annoncé un responsable militaire.

Un couvre-feu a été imposé dans la zone, les agents de sécurité effectuant une opération de recherche.

Le Nord-Waziristan était un bastion des talibans jusqu’en 2014, lorsque l’armée pakistanaise a lancé une offensive majeure contre le groupe et a poussé beaucoup de ses combattants à travers la frontière en Afghanistan.

Advertisement

Monde

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Published

on

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Alors que l’amour bat son plein chez les Trumps et les Macrons, le président iranien Hassan Rouhani s’oppose catégoriquement aux amendements envisagés sur l’accord nucléaire. Ce nouvel accord tiendra à étendre et élargir les termes de celui, signé en 2015.

Le chef d’État iranien a déclaré que Macron et Trump ne détenaient nullement le droit d’altérer un accord qui a été approuvé par sept Etats souverains. Le nouvel accord, si toutefois, celui-ci passe en vigueur, sera donc illégitime. Rouhani n’a donc pas manqué de mettre en garde les deux protagonistes franco-américains des conséquences qui les guettent si toutefois ils persistent à amender l’accord nucléaire de 2015.

Le chef d’Etat iranien n’a éventuellement pas mâché ses mots  en mettant en doute la capacité du président américain à parlementer au sujet de traités internationaux. Ce dernier, selon Rouhani, n’aurait ni bagage juridique, ni bagage politique et encore moins une expertise des accords internationaux. Dans un discours à Tabriz, mercredi, Rouhani a déclaré que l’Etat iranien avait fait preuve de bonne foi en démontrant sa volonté de ne pas acquérir des armes de destructions massives.

Rejoignant l’Iran dans sa démarche d’opposition, le porte-parole du Kremlin a déclaré : «L’accord dans son état actuel est le fruit des efforts diplomatiques de nombreux Etats…» et devrait donc garder sa forme actuelle. Par ailleurs, la haute représentante des affaires étrangères et la politique de sécurité à l’Union Européenne a tenu à souligner que l’accord de 2015 a fait ses preuves et devrait être conservé.

Continue Reading

Monde

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Published

on

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

La visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis s’est montrée fructueuse. En effet, Macron et Trump se sont engagés à établir un nouvel accord nucléaire Iranien sur le long terme. Si Donald Trump se montrait sceptique quant à cet accord laissé en héritage par son prédécesseur, Barack Obama, il se montre aujourd’hui ouvert à un nouvel accord. Ce nouvel accord reposera sur des fondations solides, laissant de côté les lacunes de l’accord actuel.

Les deux dirigeants se sont ainsi montrés très favorables à un révision de l’accord nucléaire Iranien.

Une idylle, la « bromance » Macron- Trump

Macron, en visite officielle chez son homologue américain sur une durée de trois jours, s’est vu accordé tous les honneurs.  De nombreux clichés photos font ainsi état de cette nouvelle idylle qui implique la présidence américaine et française. On entrevoit dans la manière dont s’adresse les deux une grande affinité. Leurs rencontres ont, ainsi, été chargées de gestes symboliques et la scène internationale a été témoin de gestes dépassant les protocoles diplomatiques. On retiendra ainsi de la rencontre Macron-Trump, des poignées de mains très évocateurs, la bise de Macron à Trump, ou encore, ce dernier tenant la main de Macron. Macron serait également parvenu à faire planter la bouture d’un chêne, dont il a fait cadeau au président des États Unis.

Les moments marquants en images…

 

Continue Reading

Monde

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Published

on

Président Trudeau, attaque de Toronto une « attaque insensée et une tragédie horrible »

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Au lendemain de l’attaque d’une camionnette à Toronto causant 10 morts et 11 blessés, le président Trudeau s’est prononcé à ce sujet à la presse. Ce dernier, a tenu à rassurer la population que cette attaque ne visait nullement la sécurité nationale. Il rejoint ainsi le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, que l’attaque perpétrée ne constituait pas une attaque terroriste.

Trudeau a ajouté que les investigations en cours tenteraient à établir le mobile du meurtrier ayant pour conséquence « une attaque insensée et une horrible tragédie ». Le chef d’Etat Canadien a, également, souligné que son peuple doit se garder de vivre dans la peur, en soutenant que le Canada restera un pays sûr et ouvert. Il demande ainsi à ses concitoyens de ne pas cultiver la peur et de maintenir leurs habitudes quotidiennes.

L’auteur de l’attaque, quant à lui, a été appréhendé par la police. Ce dernier, identifié comme Alek Minassian, un étudiant de 25 ans apparaît comme un jeune sans histoire. Ce dernier n’a jamais eu de démêlés avec la justice et était dès lors inconnu des services de police.

Le drame s’est produit à l’heure du déjeuner alors que les rues étaient bondées de passants. L’accusé, Alek Minissian aurait délibérément foncé sur les passants, en dirigeant son véhicule à vive allure sur le trottoir. Le jeune a été traduit hier en Cour. La grande majorité des victimes de l’attaque s’avère être des femmes. Selon les premières informations, l’attaque de cet étudiant ciblait particulièrement des femmes. Le profil de l’accusé est actuellement passé au peigne fin. Toutefois, l’enquête permettra d’approfondir l’hypothèse d’une attaque misogyne.

Continue Reading

Trending