Connect with us

Monde

La Russie affirme que Trump a proposé une visite à la Maison-Blanche à Poutine

Published

on

Syrie: le risque d'un clash entre Russes et Américains fait frémir

La Russie affirme que Trump a proposé une visite à la Maison-Blanche à Poutine

Un porte-parole du Kremlin a déclaré lundi que le président américain Donald Trump avait proposé à la Maison-Blanche de tenir un sommet avec Vladimir Poutine lorsqu’ils ont discuté de l’idée de se rencontrer lors d’un appel téléphonique le mois dernier.

Depuis cet appel, le 20 mars, les préparatifs d’un éventuel sommet n’ont pas progressé à cause d’une dispute diplomatique, a déclaré l’assistant, Youri Ouchakov.

Quand nos présidents ont parlé au téléphone, Trump a proposé d’avoir la première réunion à Washington, à la Maison-Blanche“, a déclaré M. Ouchakov aux journalistes lors d’un point de presse.

Trump a appelé Poutine le mois dernier pour le féliciter pour sa victoire électorale et a déclaré aux journalistes qu’il pensait que lui et Poutine se rencontreraient dans un avenir pas trop lointain“.

La secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, n’a pas confirmé qu’une invitation avait été envoyée à Poutine, mais a déclaré que les deux hommes avaient discuté d’un certain nombre de lieux pour une éventuelle réunion, y compris la Maison-Blanche.

Nous n’avons rien à ajouter pour le moment“, a-t-elle déclaré lundi aux journalistes.

Déployer un accueil pour Poutine à la Maison-Blanche, plutôt que dans un endroit neutre, pourrait irriter les critiques domestiques sur Trump, qui accusent la Russie d’actes hostiles contre les pays occidentaux y compris les États-Unis.

Certains membres actuels et anciens de l’équipe de Trump font l’objet d’une enquête pour collusion présumée avec la Russie. Trump nie toute collusion.

Depuis l’appel téléphonique du 20 mars, Washington a expulsé 60 diplomates russes et fermé un consulat russe pour des allégations selon lesquelles la Russie était derrière l’empoisonnement de l’ancien espion russe et de sa fille en Grande-Bretagne.

La Russie nie toute implication et a exercé des représailles contre les sanctions diplomatiques en nature.

Dans le contexte de ces événements, il est difficile de discuter de la possibilité de tenir un sommet“, a déclaré Ouchakov.

Nous voulons croire que les discussions (sur un sommet proposé) vont commencer“, a déclaré M. Ouchakov. “Nous voulons espérer que… un jour, à un moment ou à un autre, nous puissions arriver au début d’un dialogue sérieux et constructif.

Advertisement

Monde

Corée du Nord/Corée du Sud: Une rencontre historique ce vendredi entre Kim Jong Un et Moon Jae-In

Published

on

Kim Jong Un et Moon Jae-in se retrouveront pour un sommet historique ce vendredi. Deux sujets sensibles, les essais nucléaires nord-coréens et l’éventualité d’un traité de paix pour mettre fin formellement à la guère de 1950-53, devraient être évoqués. Le monde retient son souffle…

Une rencontre historique à la frontière. Ce vendredi, les dirigeants des deux Corées se retrouveront sur La ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule, en vue de leur sommet. Un événement qui promet d’être hautement symbolique: lorsque Kim Jong Un franchira cette ligne, il deviendra le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la Guerre de Corée, il y a 65 ans.

Ce sommet sera seulement le troisième du genre, après deux réunions intercoréennes à Pyongyang en 2000 et 2007, et résulte de l’effervescence diplomatique qui s’est emparée ces derniers mois de la péninsule. La réunion doit être le précurseur d’un autre face-à-face historique très attendu, entre Kim Jong Un et le président américain Donald Trump.

La question de l’arsenal nucléaire nord-coréen devrait figurer parmi les sujets prioritaires. En 2017, Pyongyang a mené son essai nucléaire le plus puissant à ce jour et testé des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) mettant à sa portée le territoire continental des États-Unis.

Des tensions qui semblent s’apaiser depuis que Kim Jong Un a annoncé le 1er janvier, à la surprise générale, la participation de son pays aux jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang, au Sud. Un rapprochement spectaculaire s’en est suivi.

Les deux dirigeants pourraient aussi aborder la question d’un traité de paix pour mettre formellement un terme à la Guerre de 1950-1953. Le conflit s’était achevé sur un simple armistice si bien que les deux pays sont toujours techniquement en guerre. La reprise des réunions de familles divisées par la guerre pourrait également être discutée.

Après la séance du matin, les deux dirigeants iront à pied vendredi jusqu’à la Maison de la paix, où fut signé l’armistice.  Par la suite, les deux délégations déjeuneront chacune de leur côté, les Nord-Coréens franchissant la frontière dans l’autre sens pour leur collation.Et avant que début la séance de l’après-midi, Kim Jong Un et Moon Jae-In planteront un pin. Cet arbre “représentera la paix et la prospérité sur la Ligne de démarcation militaire, qui est le symbole de la confrontation et de la division depuis 65 ans”, a ajouté Im Jong-seok.

La terre viendra du Mont Paektu, endroit sacré aux yeux des Nord-Coréens, et du Mont Halla, sur l’île sud-coréenne de Jeju. Après la signature d’un accord, un communiqué conjoint devrait être publié.

Continue Reading

Monde

Insolite : Jake et Esme, ces jumeaux nés avec 5 ans d’écart

Published

on

Insolite : Jake et Esme, ces jumeaux nés avec 5 ans d’écart

Insolite : Jake et Esme, ces jumeaux nés avec 5 ans d’écart

L’incroyable histoire de ces jumeaux Jake et Esme qui font le buzz actuellement en Angleterre. Ils sont des vrais jumeaux, nés à cinq ans d’intervalle, car leurs parents avaient décidé de congeler l’un des deux embryons. L’histoire insolite de cette famille anglaise fait la Une de l’actualité.

En 2011, après avoir eu des complications de concevoir de nouveau, Claire et Ben Seddon se sont rendus dans un centre de fertilité de Manchester pour commencer un traitement de fertilité. Avec le programme pas moins de huit embryons se sont produits, parmi deux embryons étaient du même ovule, des jumeaux !

Certes au lieu d’opter pour une grossesse gémellaire, Claire Seddon avait décidé d’implanter un seul des embryons et a donné naissance en avril 2012 à Jake, un petit garçon. Quant a l’autre embryon, il a été conservé et congelé pendant cinq ans jusqu’à le couple décide de mettre au monde leur troisième enfant.

Et voila qu’une petite fille a vu le jour en février 2017, Esme. Elle reste la jumelle de Jake bien que cinq ans après. Claire Seddon s’est exprimée : « Jake adore le fait d’avoir une petite sœur. Il est tellement gentil avec elle, ils ont attendu longtemps avant de se rencontrer et d’être réunis à nouveau ! ».

Continue Reading

Monde

J.J DeAngelo, le “Golden State Killer”, arrêté après 40 ans 

Published

on

J.J DeAngelo, le "Golden State Killer", arrêté après 40 ans 

J.J DeAngelo, le “Golden State Killer”, arrêté après 40 ans

Les masquent tombent enfin!  Après quatre décennies de recherches et de chasse à l’homme, le « Golden State Killer » a finalement été identifié. Joseph James DeAngelo, ancien agent de police a été appréhendé par les forces de l’ordre pour une série de délits commis entre les années 70 et 80.

Le tueur du « Golden State », aussi connu en Californie comme le « harceleur nocturne », a à son actif une cinquantaine de viols, douze meurtres et cent vingt cambriolages. Ce dernier, aujourd’hui âgé de 72 ans, a été arrêté à son domicile à Sacramento, par les limiers de la force policière. La série noire s’était produite pour la plupart dans la Capitale de résidence de l’accusé.

L’arrestation est survenue, ce mercredi 25 avril, alors qu’un mandat d’arrêt avait formellement été émis la veille, a déclaré la procureure de Sacramento, Anne Marie Schubert, lors d’une conférence de presse. Joseph James DeAngelo qui a sévit pendant une dizaine d’années était parvenu à faire régner une ère de terreur à Sacramento. Nombre de résidents dormaient avec leurs fusils et s’étaient procurés des chiens pour prévenir les invasions nocturnes. Une peur qui a marqué les esprits des habitants du comté de Sacramento et des régions avoisinantes. Hors ses multiples crimes, la police soupçonne, également, le suspect d’être l’auteur de l’assassinât de son frère et de sa belle-sœur en 1980.

Alors que les années passées avaient servi à mettre aux oubliettes le tueur et violeur en série, l’adaptation littéraire des événements par l’écrivain Michelle McNamara, « I’ll be gone in the dark », a fait repasser de l’ombre à la lumière les crimes perpétrés par le « Golden State Killer ». Si la police n’attribue pas les rebondissements dans cette affaire à la publication du livre, elle soutient toutefois que celui-ci a contribué à « un flot d’informations » de la part du public. Le présumé coupable sera bientôt traduit en Cour de justice. Il risque la prison à perpétuité.

Continue Reading

Trending