Connect with us

Regional

Le président du parlement somalien abandonne son fauteuil

Published

on

Le président du parlement somalien abandonne son fauteuil

Le président du parlement somalien, Mohamed Sheikh Osman Jawari, a démissionné à la suite d’une motion de censure contre lui, a déclaré un parlementaire, mettant fin à des semaines de tension politique.

“Nous étions au Parlement ce matin, prêts pour la motion contre l’orateur. Puis le vice-président est entré et a lu une lettre de démission de l’orateur “, a déclaré le député Dahir Amin Jesow.

Le Ministre des affaires constitutionnelles de la Somalie, Abdirahman Hosh Jibril, a tweeté la nouvelle. “Nous avons applaudi et sa démission a été acceptée conformément à la constitution. C’est la fin de la crise politique. ”

Jawari avait précédemment défié les appels à la démission, en disant: «Je ne travaille pas pour eux, je ne vais pas démissionner».

La crise, qui a été alimentée par des accusations d’abus de pouvoir et d’obstruction à la réforme constitutionnelle contre Jawari, a mis l’exécutif et la législature en désaccord pendant des semaines. Jawari occupait son poste depuis août 2012 et s’est heurté à d’autres législateurs, notamment à la décision de retirer une motion de destitution contre le président d’alors, Hassan Sheikh Mohamud, en 2015.

La Somalie est en état d’anarchie depuis le début des années 1990, lorsque le dictateur Mohammed Siad Barre a été renversé par des chefs de guerre. Il a également dû faire face à Al Shabaab, lié à Al-Qaïda, qui mène de fréquentes attaques à Mogadiscio et dans d’autres régions, dans le cadre d’une campagne visant à renverser le gouvernement.

Advertisement

Regional

50ème anniversaire de l’indépendance : Swaziland devenu ESwatini

Published

on

50ème anniversaire de l’indépendance : Swaziland devenu ESwatini

50ème anniversaire de l’indépendance : Swaziland devenu ESwatini

En vue de marquer le 50 ème anniversaire d’Independence de la Swaziland, le roi le roi Mswati III a annoncé que le pays s’appellerait désormais le « Royaume d’ESwatini ». Cette démarche a aussi vu le jour afin de cesser les confusions entre le Swaziland et la Suisse, d’où son appellation anglaise « Switzerland »

C’est durant la cérémonie du jubilé, dans le stade de Manzini qu’il a fait la déclaration officielle. La cérémonie de la célébration de l’Indépendance est un moment symbolique car elle marque la fin de l’ère coloniale. Ainsi, le changement de « Swazi-land » étant lui-même un héritage du passage Britannique, vers la nouvelle appellation ESwatini, constitue un pas considérable pour l’Indépendance du pays.

La décision de changer de nom n’est pas brusquement survenu. En effet, le roi Mswati avait en plusieurs occasions fait mention du Swaziland comme le « le pays des Swazis », soit ESwatini. Il avait en 2017 utilisé ce terme durant L’Assemblé Générale de l’Union Européenne en 2017 et également lors de l’ouverture de la séance parlementaire cette année.

Cependant, cette décision n’a pas été accueillie de tous. Certains estiment que cette décision surgit à un moment où le pays fait face à des enjeux plus importants comme la situation économique ou le manque d’accès aux soins médicaux.

Continue Reading

Regional

Manifestation de l’opposition à Madagascar : Un mort et 16 blessés 

Published

on

Un mort et 16 blessés, ce samedi à Antananarivo, Madagascar lors de heurts entre les forces de l’ordre et des milliers d’opposants venus protester contre de nouvelles lois électorales. Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogène contre les manifestants qui ont répliqué en lançant des pierres. Il faut noter que cette manifestation avait été déclarée illégale en début de semaine par le pouvoir en place. Mardi, elle avait été interdite.

La prochaine échéance électorale à Madagascar est à craindre après les incidents survenus ce samedi. L’opposition accuse le régime du président Hery Rajaonarimampianina de vouloir la museler, à quelques mois des élections présidentielles et législatives prévues pour la fin de l’année. Elle dénonce la récente adoption de trois lois électorales qui favoriserait le pouvoir en place. Les procédures de révision des listes électorales sont aussi jugées trop lourdes.

L’actuel président, Hery Rajaonarimampianina n’a pas encore annoncé s’il allait être candidat à nouveau pour un second mandat. Interdits de candidature en 2013, Marc Ravalomanana, président de 2002 à 2009, et Andry Rajoelina, au pouvoir de 2009 à 2014 ont annoncé qu’ils seront présents cette fois.

Continue Reading

Regional

Sud- Afrique : Ramaphosa écourte son séjour à Londres suite aux manifestations à Mahikeng

Published

on

Sud- Afrique : Ramaphosa écourte son séjour à Londres suite aux manifestations à Mahikeng

Sud- Afrique : Ramaphosa écourte son séjour à Londres suite aux manifestations à Mahikeng

Le président Ramaphosa a été constraint à quitter le Sommet du Commonwealth à Londres pour regagner le pays. Il s’était rendu au sommet où plusieurs État membres se sont rencontrés dans plus but d’améliorer les enjeux commerciaux. Cependant, les manifestations faisant rage en Sud-Afrique a forcé le président à écourter son séjour à Londres le vendredi 20 avril.

Depuis plusieurs jours, la ville de Mahikeng, est le témoin de violente manifestation. Cette instabilité surgit à la suite de la demande ardente d’un redressement économique et sociale. Les manifestants déplorent le manque d’emplois, de logements et se sont dressés contre le climat de corruption qui règne dans le pays.

Ainsi, pour tenter de calmer les esprits et mettre fin aux turbulences, Cyril Ramaphosa s’est rendu sur place. Après six heures d’entretien avec la direction locale du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), le chef d’état a effectué un communiqué officiel. Ce dernier a appelé ses compatriotes à se calmer en attendant que le gouvernement s’accorde sur la démarche à suivre.

Ramaphosa a également souligné qu’il comprenait la demande des manifestants quant à la démission du Premier ministre régional qui siège également au sein de l’ANC. Ramaphosa dans la foulée, a en outre, adressé les enjeux économiques et sociaux. Par ailleurs, il s’est également exprimé sur les mesures entrepris contre la corruption.

Continue Reading

Trending