Connect with us

Regional

Trafic du « saphir blanc »: quand les vivants hantent le monde des morts !

Published

on

Le trafic du « saphir blanc », quand les vivants hantent le monde des morts !

Trafic du « saphir blanc »: quand les vivants hantent le monde des morts !

Les autorités malgaches ont procédé à la saisie de 900 kilos d’ossements humains dans la région du Manakara. Cette affaire a éclaté au grand jour, suite à une complainte du voisinage dans la commune d’Ambala, là où des sacs remplis de restes humains étaient entreposés avant leur acheminement vers de potentiels acheteurs. Cette saisie surprenante « du saphir blanc » a été signalée à la police, le mardi 17 avril par le « Fokolona », soit, le porte-parole de la commune d’Ambala.

Selon l’adjudant de la gendarmerie, ces ossements étaient dissimulés sous des branches, à proximité d’une cabane et ont été découverts par un voisin. Les autorités se sont très vite enquis de cette affaire et ont déjà procédé à l’arrestation de quatre suspects, dont une femme.

Le commandant de la compagnie de Manakara, commentant cette affaire, a souligné qu’aucun cas de profanation de tombes n’a jusqu’ici été rapporté. L’hypothèse la plus probable, serait selon lui, que les ossements aient été préalablement entreposés au village, dans l’attente d’acheteurs potentiels.  Les suspects, tous résidents des communes avoisinantes du district du Manakara, ont été placés  en détention policière. Ils seront jugés sous des charges d’accusations de trafic d’ossements humains. L’enquête en cours tentera d’établir la source de ses ossements, ainsi que le marché auquel ils étaient destinés.

Les 900 kilos saisis constituent le premier gros coup de filet de cette année dans la région de Vatovavy Fitovinany. L’an dernier la police avait intercepté une tonne et 500 kilos d’ossements humains. Des cas similaires ont également étaient recensés au Cameroun en 2017, où des tombes avaient été pillés. Ces os, destinés à des trafiquants, étaient estimés 80 millions de Francs CFA. Cette marchandise avait pour principal but de servir à la fabrication de remèdes traditionnels contre le mauvais sort ou l’infertilité.

La vie éternelle, les malgaches célèbrent la vie après la « mort »

La cérémonie du Famadihana

Le corps n’est qu’une enveloppe et la mort en elle-même n’est pas la fin de tout. C’est dans cette optique que les malgaches entretiennent une relation de proximité avec leurs défunts. Il n’est donc pas étonnant que cette découverte ait soulevé une vague de controverse au sein de la communauté d’Ambala. En effet, la culture malgache découle d’une longue tradition ancestrale. Ainsi, le passage de la vie à la mort est célébré d’une façon très distincte du reste du monde. Par conséquent, tous les ans, les malgaches observent le famadihana, culte pendant lequel les familles rhabillent leurs défunts et organisent de grands repas.  Honorer les ancêtres est ainsi pour les malgaches une démarche importante dans leur vie quotidienne.

La profanation des sépultures  est non seulement très mal perçue de la communauté malgache, mais attirerait aussi selon eux le mauvais sort. Ces derniers croient fermement que leurs ancêtres possèdent des pouvoirs et intercèdent en leur faveur. L’enquête tentera de retracer l’endroit, d’où proviennent les ossements. Au cas contraire, ils seront remis au « Fokolona » qui prendra la responsabilité de les enterrer.

Advertisement

Regional

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

Published

on

Les légendaires baobabs d'Afrique meurent et personne ne sait pourquoi
L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

L’arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Le baobab, l’une des icônes de la savane africaine, disparaît soudainement, mystérieusement et inexplicablement selon les scientifiques. Il est rapporté qu’au cours de ces douze dernières années, 60 % de ces arbres ont disparu.

Ces résultats ont été obtenus grâce à une étude menée entre mai 2005 et mai 2018 par une équipe de scientifiques sud-africains, roumains et américains. Ils ont documenté sur plus de 60 baobabs de leurs pays respectifs, et ceux qui pourraient potentiellement vivre le plus longtemps. Ayant recueilli des échantillons de bois dans les cavités internes et externes des troncs et des incisions profondes dans les tiges, les experts ont réalisé que la plupart des arbres sont morts pendant la période d’essai.

L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

 le baobab en voie de disparition

C’est bizarre car il n’y a absolument aucun signe d’épidémie ou de maladie selon les chercheurs. Ces derniers sont déconcertés par cette disparition. Cependant, ils supposent que les changements climatiques enregistrés en Afrique australe pourraient être la cause de ce mauvais déséquilibre de la flore dans l’écosystème. Toutefois, ces hommes de la science soulignent l’importance d’une recherche plus approfondie pour confirmer cette hypothèse.

Le baobab africain (Adansonia digitata) est la plus longue plante à fleurs des régions tropicales du continent: la plante peut vivre jusqu’à 2 000 ans. De plus, c’est le plus grand arbre d’Afrique et sa hauteur atteint 25 mètres. Il se distingue par son apparence particulière de l’arbre «à l’envers»: les branches ressemblant davantage aux racines….

Continue Reading

Regional

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Published

on

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion
Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

La petite Kaylhia, 4 ans, a été attaqué par un chien à Saint Rose, Ile de la Réunion. Le chien appartenait à une personne qui est décédée il y a quelques temps. Cet incident s’est déroulé la semaine dernière à Sainte Rose et la presse réunionnaise en parle ce matin.

Kaylhia jouait sous la véranda de sa maison quand elle a été attaquée par un chien. Conduite aux urgences après l’attaque, souffrirait d’une fracture sous l’œil. La famille a porté plainte auprès de la gendarmerie et le chien a été placé en observation à la fourrière de la Cirest pour un mois selon clicanoo.re.

A la Réunion, lorsque des chiens récidivents de morsures, ils sont soumis à l’euthanasie….

Continue Reading

Regional

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Published

on

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Au moins 23 personnes ont été enlevées vendredi 8 juin au Nigeria. Cet audacieux kidnapping est survenu dans l’Etat nigérian de Kaduna. Un groupe d’individus armés sont à l’origine de cet acte odieux, selon les médias locaux.

L’enlèvement s’est produit sur la route Birnin-Gwari, dans le nord du pays, où les assaillants ont intercepté environ cinq véhicules dans lesquels les victimes ont été transportées.

Selon les informations disponibles, cette route est devenue une embuscade pour les ravisseurs opportunistes. De plus, les kidnappings de ce type deviennent de plus en plus fréquents ces derniers temps….

Continue Reading

Trending