Connect with us

Monde

Une explosion à Gaza tue quatre membres du Jihad islamique palestinien

Published

on

Une explosion à Gaza tue quatre membres du Jihad islamique palestinien

Une explosion à Gaza tue quatre membres du Jihad islamique palestinien

Le groupe militant du Jihad islamique palestinien a déclaré que quatre de ses membres avaient été tués dans une explosion accidentelle dans la bande de Gaza samedi.

Le groupe a déclaré dans un communiqué qu’il “pleurait ses combattants qui ont été martyrisés pendant les préparatifs”. Il emploie généralement ces termes pour désigner les pertes causées par l’explosion accidentelle d’armes ou d’explosifs utilisés dans des attaques contre Israël.

Le ministère de la Santé de Gaza a confirmé quatre décès dans l’incident. Les médecins présents sur les lieux de la région de Rafah ont déclaré que l’explosion avait été provoquée par Israël. Mais un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que l’armée n’était pas impliquée.

“Contrairement à ce qui se passe actuellement, je peux vous dire que Tsahal (Forces de défense israéliennes) n’est au courant d’aucun feu de Tsahal dans les environs de Rafah”, a déclaré le porte-parole.

La violence a éclaté dans la bande de Gaza depuis le 30 mars, lorsque des Palestiniens ont commencé à manifester le long de la frontière avec Israël. Les troupes israéliennes ont abattu 31 Palestiniens de Gaza et en ont blessé des centaines depuis le début des manifestations, attirant la critique internationale sur leur tactique meurtrière.

La zone frontalière est restée largement calme samedi. Les manifestants ont installé des camps près de la frontière lors d’une manifestation baptisée «La grande marche du retour» – évoquant un appel de longue date pour que les réfugiés retrouvent leurs maisons ancestrales dans ce qui est aujourd’hui Israël – est dans sa troisième semaine.

Israël a déclaré une zone interdite près de la barrière frontalière de Gaza. Israël a retiré ses troupes et ses colons de Gaza en 2005. L’enclave palestinienne est dirigée par le mouvement islamiste Hamas, désigné par Israël et l’Occident comme un groupe terroriste.

Citant des problèmes de sécurité, Israël maintient un blocus naval du territoire côtier, en maintenant de strictes restrictions sur les mouvements des Palestiniens et des marchandises à travers la frontière. L’Egypte, combattant une insurrection islamiste dans le Sinaï voisin, maintient sa frontière avec Gaza largement fermée.

Advertisement

Monde

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Published

on

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Président Iranien H. Rouhani : pas question d’aller vers un nouvel accord nucléaire

Alors que l’amour bat son plein chez les Trumps et les Macrons, le président iranien Hassan Rouhani s’oppose catégoriquement aux amendements envisagés sur l’accord nucléaire. Ce nouvel accord tiendra à étendre et élargir les termes de celui, signé en 2015.

Le chef d’État iranien a déclaré que Macron et Trump ne détenaient nullement le droit d’altérer un accord qui a été approuvé par sept Etats souverains. Le nouvel accord, si toutefois, celui-ci passe en vigueur, sera donc illégitime. Rouhani n’a donc pas manqué de mettre en garde les deux protagonistes franco-américains des conséquences qui les guettent si toutefois ils persistent à amender l’accord nucléaire de 2015.

Le chef d’Etat iranien n’a éventuellement pas mâché ses mots  en mettant en doute la capacité du président américain à parlementer au sujet de traités internationaux. Ce dernier, selon Rouhani, n’aurait ni bagage juridique, ni bagage politique et encore moins une expertise des accords internationaux. Dans un discours à Tabriz, mercredi, Rouhani a déclaré que l’Etat iranien avait fait preuve de bonne foi en démontrant sa volonté de ne pas acquérir des armes de destructions massives.

Rejoignant l’Iran dans sa démarche d’opposition, le porte-parole du Kremlin a déclaré : «L’accord dans son état actuel est le fruit des efforts diplomatiques de nombreux Etats…» et devrait donc garder sa forme actuelle. Par ailleurs, la haute représentante des affaires étrangères et la politique de sécurité à l’Union Européenne a tenu à souligner que l’accord de 2015 a fait ses preuves et devrait être conservé.

Continue Reading

Monde

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Published

on

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

Macron- Trump, partis sur de bonnes bases pour un nouvel accord nucléaire Iranien

La visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis s’est montrée fructueuse. En effet, Macron et Trump se sont engagés à établir un nouvel accord nucléaire Iranien sur le long terme. Si Donald Trump se montrait sceptique quant à cet accord laissé en héritage par son prédécesseur, Barack Obama, il se montre aujourd’hui ouvert à un nouvel accord. Ce nouvel accord reposera sur des fondations solides, laissant de côté les lacunes de l’accord actuel.

Les deux dirigeants se sont ainsi montrés très favorables à un révision de l’accord nucléaire Iranien.

Une idylle, la « bromance » Macron- Trump

Macron, en visite officielle chez son homologue américain sur une durée de trois jours, s’est vu accordé tous les honneurs.  De nombreux clichés photos font ainsi état de cette nouvelle idylle qui implique la présidence américaine et française. On entrevoit dans la manière dont s’adresse les deux une grande affinité. Leurs rencontres ont, ainsi, été chargées de gestes symboliques et la scène internationale a été témoin de gestes dépassant les protocoles diplomatiques. On retiendra ainsi de la rencontre Macron-Trump, des poignées de mains très évocateurs, la bise de Macron à Trump, ou encore, ce dernier tenant la main de Macron. Macron serait également parvenu à faire planter la bouture d’un chêne, dont il a fait cadeau au président des États Unis.

Les moments marquants en images…

 

Continue Reading

Monde

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Published

on

Président Trudeau, attaque de Toronto une « attaque insensée et une tragédie horrible »

Attaque de Toronto – Président Trudeau: «Une attaque insensée et une horrible tragédie »

Au lendemain de l’attaque d’une camionnette à Toronto causant 10 morts et 11 blessés, le président Trudeau s’est prononcé à ce sujet à la presse. Ce dernier, a tenu à rassurer la population que cette attaque ne visait nullement la sécurité nationale. Il rejoint ainsi le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, que l’attaque perpétrée ne constituait pas une attaque terroriste.

Trudeau a ajouté que les investigations en cours tenteraient à établir le mobile du meurtrier ayant pour conséquence « une attaque insensée et une horrible tragédie ». Le chef d’Etat Canadien a, également, souligné que son peuple doit se garder de vivre dans la peur, en soutenant que le Canada restera un pays sûr et ouvert. Il demande ainsi à ses concitoyens de ne pas cultiver la peur et de maintenir leurs habitudes quotidiennes.

L’auteur de l’attaque, quant à lui, a été appréhendé par la police. Ce dernier, identifié comme Alek Minassian, un étudiant de 25 ans apparaît comme un jeune sans histoire. Ce dernier n’a jamais eu de démêlés avec la justice et était dès lors inconnu des services de police.

Le drame s’est produit à l’heure du déjeuner alors que les rues étaient bondées de passants. L’accusé, Alek Minissian aurait délibérément foncé sur les passants, en dirigeant son véhicule à vive allure sur le trottoir. Le jeune a été traduit hier en Cour. La grande majorité des victimes de l’attaque s’avère être des femmes. Selon les premières informations, l’attaque de cet étudiant ciblait particulièrement des femmes. Le profil de l’accusé est actuellement passé au peigne fin. Toutefois, l’enquête permettra d’approfondir l’hypothèse d’une attaque misogyne.

Continue Reading

Trending