Connect with us

Monde

Une réponse militaire américaine pas exclue après l’attaque chimique en Syrie

Redacteur

Published

on

Une réponse militaire américaine pas exclu après l’attaque chimique en Syrie

Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a déclaré lundi qu’il n’excluait “rien” après qu’une attaque chimique en Syrie ait déclenché des spéculations sur une réponse militaire américaine, et il a blâmé la Russie pour avoir failli à ses obligations de s’assurer que la Syrie abandonne ses produits chimiques.

Le président américain Donald Trump a averti dimanche qu’il y aurait “un gros prix à payer” après que des groupes humanitaires eurent annoncé que des dizaines de personnes avaient été tuées par des gaz toxiques dans une ville syrienne assiégée par les rebelles.

“La première chose que nous devons regarder est pourquoi les armes chimiques sont encore utilisées quand la Russie était le garant de l’enlèvement de toutes les armes chimiques. Et donc, en travaillant avec nos alliés et nos partenaires de l’OTAN au Qatar et ailleurs, nous allons aborder cette question “, a déclaré Mattis avant le début d’une réunion avec l’émir du Qatar.

On avait demandé à Mattis si les États-Unis étaient capables de frapper les installations d’armes chimiques du président syrien Bachar Al-Assad.

Lorsqu’on lui a demandé s’il pouvait exclure de prendre des mesures, comme lancer des frappes aériennes contre Assad, Mattis a déclaré: «Je n’exclus rien en ce moment.”

Le gouvernement syrien a nié que ses forces avaient lancé une attaque chimique, et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que de telles allégations étaient fausses et sont une provocation.

Des sources gouvernementales américaines ont déclaré que l’évaluation de Washington était que des armes chimiques étaient utilisées dans une ville assiégée et tenue par les rebelles en Syrie, mais qu’elles sont encore en train d’évaluer les détails.

Assad aurait gardé secrètement une partie des stocks d’armes chimiques de la Syrie malgré un accord entre les États-Unis et la Russie selon lequel Damas aurait remis toutes ces armes pour destruction en 2014.

Une attaque meurtrière de sarin sur une zone tenue par les rebelles a incité Trump à ordonner un tir de missile l’année dernière sur la base aérienne de Shayrat.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Monde

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Published

on

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Avec des biens estimés à 150 milliards de dollars, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, est l’homme de plus riche de la planète, selon Bloomberg Billionaire Index.

Jeff Bezos a vu sa fortune augmenter de plus de 60 milliards de dollars durant les douze derniers mois. Il devance Bill Gates est deuxième avec une fortune de 95 milliards de dollars, ayant donné 700 millions d’actions de Microsoft et 2.9 milliards de dollars en cash à la Fondation Bill and Melinda.

Ce n’est pas la première que Jeff Bezos se classe en pôle position. Il a été à cette place brièvement en juillet 2017, selon le magazine Forbes.

Continue Reading

Monde

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

Published

on

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu'observateur

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

En marge des élections générales prévues le 25 juillet au Pakistan, le commissaire électoral, Irfan Rahman, sera dans ce pays en tant que membre de la mission d’observateurs du Commonwealth.

Ce groupe comprend 16 membres et c’est le général Abdulsalami Abubakr qui sera à la tête de cette équipe. Irfan Rahman sera à Islamabad ce mercredi 18 juillet. Ces membres auront à donner une opinion indépendante concernant ces élections.

Pour en revenir aux élections au Pakistan, pays à 207 millions d’habitants, plus de 11 000 candidats ont été enregistrés et ils tenteront d’être dans la liste des 849 élus.

Continue Reading

Monde

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Rachel

Published

on

By

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Bien que les plombages dentaires soient pratiqués depuis des années, il semblerait qu’ils soient néfastes pour la santé. Selon plusieurs études réalisées dans cette optique, le mercure présent dans les plombages représente un danger pour la santé. Ainsi comme mesure de sécurité, le Parlement européen a donc pris l’initiative, le 1er juillet dernier, d’interdire cette pratique chez les moins de 5 ans, les femmes enceintes et les mamans qui allaitent leurs bébés.

Le mercure présent dans les plombages dentaires aurait, semble-t-il, un lien avec le développement des maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Libéré sous forme de vapeurs, il s’accumule dans le cerveau, les reins ou le foie.

Cependant, si un dentiste doit impérativement avoir recours au plombage pour des besoins médicaux, il devra alors utiliser des capsules prédosées.

Continue Reading

Trending