Actu de l'ile Maurice
Coin-lecteur

Pour qui roule Raj Rughoonath ?

Pour qui roule Raj Rughoonath ?:Inside.News
Et si ce mail n’était qu’un prétexte finalement pour faire pression sur le management ?

La question mérite d’être posée, car le bouillant syndicaliste s’est lancé dans une croisade intempestive depuis quelques temps contre le management de Mauritius Telecom.

Celui qui, jusqu’à tout récemment, chantait les louanges du CEO de MT, a subitement retourné sa veste.

Attardons-nous un peu sur les raisons qui pourraient expliquer cette volte-face. Tout part d’un mail, rappelant aux employés de MT leur responsabilité vis-à-vis des clients. Raj Rughoonath, mécontent de ce mail pour des raisons propres à lui, s’élève contre le management. Les clients de MT et la population en général ne tiendrons certainement pas rigueur à un management qui a à cœur la qualité du service offert. Et si ce mail n’était qu’un prétexte finalement pour faire pression sur le management ? Les bruits de couloir à la MT Tower font état d’une facture téléphonique non-payée à hauteur de Rs176,000.

Un président, qui fait de virulentes sorties pour ses gains personnels, ne dupe personne. On voit ici un homme qui s’est accroché à son poste de président pendant 18 ans afin de pouvoir jouir des nombreuses facilités qui lui sont attachées : véhicule et autres. Tout le monde le sait : Raj Rughoonath n’a pas la langue dans sa poche. Et personne au sein de son exécutif n’osait le défier, en ce qui concerne sa façon de communiquer unilatérale et sans consultations. Bonne gouvernance dites-vous ! M. Rughoonath, commencez d’abord par 

« balier devan ou la porte » !

La discipline et la rigueur doivent s’appliquer à tous. Suspendu de ses fonctions, depuis quelques temps Raj Rughoonath multiplie les tentatives de déstabilisation et d’incitation à la rébellion, à coups de menaces à peine voilées contre les membres de l’exécutif de la MTEA et aussi contre le management.Les langues se délient, alors que certains avancent même que le syndicaliste – pardon ex-syndicaliste –  s’appuie sur la force d’un avocat parlementaire rouge pour se défendre.

Question peut-être de le récompenser pour service rendu pendant la campagne en vue de la partielle au numéro 18, où la maison d’un proche du syndicaliste faisait office de ‘baz rouge’.

Syndicaliste, politicien, mauvais payeur, retourneur de veste. Trouvez l’intru… !

The Iron Lady
Une observatrice avertie

Pour qui roule Raj Rughoonath ?

Note : Nous tenons à informer nos lecteurs que le point de vue des intervenants, que nous publions sous cette rubrique, n’est pas nécessairement le nôtre. Les internautes, dont les opinions/articles/nouvelles, sont publiés sous cette rubrique, sont avisés que nous avons procédé, au préalable, à une purge dans l’unique but de ne pas porter atteinte à la susceptibilité d’autrui.