Actu de l'ile Maurice
Monde

Pour corriger une illégalité sociale : Un paiement de £10 000 aux jeunes à l’âge de 25 ans préconisé

Pour corriger une illégalité sociale : Un paiement de £10 000 aux jeunes à l’âge de 25 ans préconisé

Une fondation de recherche, la Resolution Foundation est d’avis que des changements radicaux sont nécessaires en Angleterre pour corriger des anomalies sociales et maintenir la cohésion sociale. “Sans action, les jeunes seront de plus en plus en colère”, dit le président de la RF, Lord Willetts. Cette fondation, après une recherche approfondie, propose à ce que l’État récupère 5 milliards de livres en taxant les plus aisés afin de distribuer £10 000 à chaque jeune à l’âge de 25 ans afin qu’il puisse, entre autres, acheter une maison à travers un dépôt ou investir dans un projet. L’abolition de la “heritance tax” doit être remplacée par un “lifetime receipts tax.” Une recommandation qui fait toutefois grincer les dents des riches.

Les personnes âgées s’inquiètent d’un système de santé adéquatement financé, les personnes d’âge moyen n’ont toujours pas pu acheter leur propre maison et pour les jeunes, leur salaire n’est pas meilleur qu’il ne l’était il y a 10 ou 15 ans. Il est impératif de venir en aide aux jeunes de plus en plus frustrés dans la société.

Lord Willets est catégorique: “The contract between young and old had “broken down” en Angleterre. Une action réfléchie est nécessaire pour éviter une crise sociale, car les jeunes sont de plus en plus en colère contre un système qui ne les assure pas un avenir décent. Plusieurs mesures sont préconisées dans le rapport comme l’élimination de la taxe municipale (council tax) pour tous et le remplacer par une nouvelle taxe foncière ciblant les propriétaires plus aisés. Ces revenues compenseront une réduction à moitié du droit de timbre sur les premiers acheteurs et permettront aussi le financement des services sociaux publics.

Les jeunes exclus du marché de logement

Lord Willetts, ancien ministre des Universités sous David Cameron, a confirmé que les jeunes étaient exclus du marché du logement et que les personnes âgées s’inquiétaient des exigences des soins de santé. Ces changements fiscaux devraient aider à guérir les tensions économiques croissantes entre les générations.

La fondation suggère également que les personnes les plus riches contribuent en privé à un système d’assurance sociale pour aider à payer les soins sociaux à un âge avancé. Après quoi,  tous les jeunes devraient recevoir une prime de 10 000 livres sterling à l’âge de 25 ans pour les aider à payer un dépôt sur une maison, démarrer une entreprise ou améliorer leur éducation ou leurs compétences.

Une étude démontre aussi que les membres de la génération Y – nés entre 1981 et 2000 – sont deux fois moins susceptibles que les baby-boomers – nés entre 1946 et 1965 – de posséder leur propre maison de 30 ans.

Lord Willetts dit que beaucoup de problèmes ont été créés par l’inertie politique d’une série de gouvernements. “Quand vous regardez les politiques publiques, malheureusement, quand il s’agit d’un système de santé correctement financé, les maisons disponibles pour que les gens puissent atteindre leur objectif d’occupation du propriétaire et un salaire équitable pour les jeunes – de toutes ces façons, ce contrat entre les générations n’a pas été maintenu. Ce contrat est en panne, les familles font de leur mieux, la banque de maman et papa aide les enfants, les jeunes s’occupent de leurs grands-parents, mais quand on regarde les politiques publiques, il y a des personnes âgées qui s’inquiètent de leur protection sociale. Ce sont des personnes d’âge moyen qui ne sont toujours pas propriétaires, et c’est ce qu’ils veulent être, et il y a des jeunes dont le salaire n’est pas plus élevé qu’il y a 10 ou 15 ans, donc il y a un problème de politique publique.”

Cette nouvelle recherche produite par la Fondation  a révélé que les jeunes gagnent moins aujourd’hui que la génération avant à la même période de leur vie. Elle indique aussi que les gens étaient plus pessimistes en Grande-Bretagne quant aux chances de la prochaine génération d’avoir une «vie meilleure» que celle d’avant – comparé à presque n’importe quel autre pays.

Mais mettre en place toutes ces mesures et changer un système existant requiert une certaine volonté politique des hommes d’État? En ont-ils…That’s the Question.