Actu de l'ile Maurice
Monde

9 morts, 40 blessés dans 3 attentats terroristes contre des églises en Indonésie

9 morts, 40 blessés dans 3 attentats terroristes contre des églises en Indonésie

La police indonésienne a annoncé 3 attaques dont une par un kamikaze déguisé en pratiquant de l’église. Les terroristes ont visé dimanche matin trois églises de la deuxième plus grande ville d’Indonésie, faisant au moins neuf morts et des dizaines de blessés.

Ces dernières attaques terroristes ont été les pires depuis qu’une série d’attentats contre des églises, la veille de Noël en 2000 avait tué 15 personnes et en a blessé près de 100. Les minorités religieuses, en particulier les chrétiens, ont été ciblées à plusieurs reprises par des militants.

La 1ère explosion

C’est à l’église catholique Santa Maria de Surabaya, que la première attaque a eu lieu, ce dimanche 13 mai, tuant quatre personnes, dont le terroriste présumé, a déclaré à la presse Frans Barung Mangera, porte-parole de la police. Il a ajouté que deux policiers faisaient partie des 40 blessés. Du verre brisé et des morceaux de béton jonchaient l’entrée de l’église, qui était surveillée par une police lourdement armée. Le personnel de sauvetage traitait les victimes sur un champ à proximité tandis que les agents inspectaient les motos détruites dans le parking qui ont été brûlées dans l’explosion.

Les 2ème et 3ème explosions

Une seconde déflagration a suivi la première explosion quelques minutes plus tard, cette fois-ci à l’église chrétienne de Diponegoro qui a tué deux personnes. Deux autres sont morts dans une troisième attaque à l’église Pantekosta de la ville, a déclaré Mangera. Une personne est morte dans un hôpital, portant le nombre de morts à neuf, a-t-il dit.

Ces récentes attaques dans l’Indonésie à majorité musulmane sont survenues plusieurs jours après que la police a mis fin à une émeute et à une prise d’otages dans un centre de détention près de Jakarta qui a fait six morts parmi les officiers et trois détenus. Le groupe État islamique a revendiqué la responsabilité. Les chrétiens, dont beaucoup appartiennent à la minorité ethnique chinoise, représentent environ 9% des 260 millions d’Indonésiens.

Depuis que des attentats à la bombe perpétrés à Bali en 2002 par des radicaux affiliés à Al-Qaïda, qui ont fait 202 morts, l’Indonésie a mené une répression soutenue contre les militants. Au cours des dernières années, le pays a fait face à une nouvelle menace à mesure que la montée du groupe de l’État islamique au Moyen-Orient dynamisait les réseaux militants locaux