Actu de l'ile Maurice
Politique

Réclamation de Rs 50 M – Patrick Assirvaden : « No comment !»

Réclamation de Rs 50 M – Patrick Assirvaden : « No comment !»

Face à la réclamation de dommages de Rs 50 M par Roshi Bhadain lors d’un procès en diffamation, Patrick Assirvaden, le président du Parti Travailliste, n’a pas souhaité de faire de commentaire. Il s’est contenté de lancer : « no comment ! » Par contre, il se trouve que les partisans des rouges lui apportent leurs soutiens sur les réseaux sociaux. Des « Pas tous nou president » et des « Pa touse nou Patrick ! » pleuvent de part et d’autres sur facebook.

Pour rappel, Roshi Bhadain, le leader du Reform Party (RP), réclame des dommages de Rs 50M à Patrick Assirvaden, président du Parti Travailliste, dans une plainte logée en cour Suprême, le vendredi 11 mai dernier.

Les faits remontent au 15 décembre 2017, soit deux jours avant la proclamation des résultats de l’élection partielle au no 18 [Belle-Rose/Quatre-Bornes]. Dans son discours, lors d’un rassemblement tenu par le PTr, à Belle-Rose, Patrick Assirvaden a allégué que Roshi Bhadain est le responsable du crash de la BAI, causant « des larmes détresse, plorer, destruction…» Pour Patrick Assiravden, cet acte relève « de la pure vengeance» contre Dawood Rawat, le patron de l’ex-BAI.

Evoquant l’affaire Betamax, le président du Ptr avait affirmé que Roshi Bhadain  « inn mete dette lor ou (la population) la tete ».  Il ajoute que pour l’élection partielle au no 18, le leader du RP a dépensé plus de Rs 10 millions pour sa campagne. Il va plus loin, en affirmant que l’ancien ministre de la Bonne Gouvernance aurait utilisé l’argent provenant de la vente des «shares» de Britam.

Dans ce procès de réclamation, Roshi Bhadain a retenu les services des avocats Yash Bhadain et N. Nowbut, ainsi que ceux de l’avoué Yash Balgobin. L’affaire sera appelée devant Registry of the Supreme Court, le 28 juin prochain.