Actu de l'ile Maurice
Actualités

PMQT – Pravind Jugnauth :  «La BoM a émis Rs 20 milliards pour éponger l’excès de liquidités de fin décembre 2017 au 10 mai 2018»

PMQT – Pravind Jugnauth :  «La BoM a émis Rs 20 milliards pour éponger l’excès de liquidités de fin décembre 2017 au 10 mai 2018»

«Entre fin décembre 2017 et le 10 mai 2018, la Banque a émis un montant net supplémentaire d’environ 20 milliards de roupies de ses propres titres pour éponger l’excès de liquidités» : c’est la réponse donnée par le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth à une question du député, Arvin Boolell. Le député de Belle Rose/Quatre-Bornes a voulu savoir si la Banque de Maurice envisage de revoir sa politique monétaire, suite à l’observation du Fonds monétaire international FMI) dans son dernier rapport de l’article IV consultations et dans son numéro spécial du public à l’effet que celle-ci n’a pas d’objectif  explicite par rapport à sa  politique monétaire.

Pravind Jugnauth a fait remarquer que le montant total des titres émis par la BoM pour éponger l’excédent de liquidités à la fin de décembre 2014 était de Rs 24 milliards.  «Entre 2015 et aujourd’hui, la Banque de Maurice a émis un montant supplémentaire de 66 milliards de roupies de titres pour atteindre un total de 90 milliards de roupies», a-t-il précisé.

Il a maintenu que cet exercice de ratissage a résulté à une augmentation des taux d’intérêts à court terme. «Ainsi, la déconnexion entre le taux directeur et les taux du marché monétaire n’existe plus, » a-t-il déclaré. De ce fait, le Premier ministre dit avoir été informé par la Banque de Maurice qu’il n’est nullement nécessaire de modifier le cadre de politique monétaire actuel.

Auparavant, dans sa réponse, le Premier ministre et ministre des Finances, a déclaré que le dernier rapport de l’article IV du FMI et un document de synthèse sur l’île Maurice datent de décembre 2017.

«Depuis 2008, le FMI, dans ses rapports successifs au titre de l’article IV, attire l’attention de la BoM sur la nécessité de renforcer son cadre de politique monétaire en raison des problèmes de liquidités persistants qui créent une déconnexion entre les taux directeurs et le taux du marché monétaire interbancaire», a affirmé Pravind Juagnauth avant d’ajouter : «La déconnexion peut avoir une incidence sur l’efficacité de la politique monétaire.»

Il a souligné qu’en 2013, le FMI a noté que «excess liquidity should be reduced to better align the policy rate with market rates and help strengthen the monetary transmission mechanism.» Le Premier ministre a ajouté qu’un 2014, le FMI a réitéré: « a persistent disconnect between the policy rate and the interbank rate hinders the monetary transmission mechanism. The interbank rate has been persistently below the policy rate for several reasons and there is little short-term relationship to the policy rate because of fluctuating excess liquidity».

Par conséquent, Pravind Jugnauth a expliqué que depuis janvier 2018, la BoM a redoublé d’efforts pour résoudre les problèmes soulevés par le FMI et s’est montrée plus active dans la conduite des opérations d’«open market» visant à réduire le niveau excédentaire de liquidités dans le système.