inside news :
Sport International

Équipe de France: Platini admet une “petite magouille” en 1998

Équipe de France: Platini admet une “petite magouille” en 1998

“C’est la finale dont tout le monde rêvait.” Avec le recul, Michel Platini est plutôt fier de son coup. Le pays organisateur triomphant du tenant du titre, la France n’attendait que ça. Platini, coprésident du comité d’organisation du Mondial 1998, chargé d’établir le calendrier, n’a pas laissé le tirage au sort décider à sa place.

En 1997, les huit têtes de série devaient être réparties dans les différents groupes de manière aléatoire, selon la règle édictée par la FIFA et toujours en vigueur aujourd’hui. Force est de constater que cela n’a pas été le cas. La France et le Brésil ont été placés dans les groupes C et A, avant le tirage au sort.

“Il vaut mieux profiter des choses”

On a fait une petite magouille en organisant le calendrier. Si la France et le Brésil terminaient en tête de leurs groupes respectifs, ils ne pouvaient pas se rencontrer avant la finale, a révélé Michel Platini, interrogé, vendredi, sur France Info. On est à la maison, il vaut mieux profiter des choses. On ne va pas s’emmerder pendant six ans à organiser la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles. Vous pensez que les autres ne le faisaient pas dans les autres Coupes du monde ?