Actu de l'ile Maurice
Actualités

National Employment Policy : Une lueur d’espoir pour les gradués chômeurs ?

National Employment Policy : Une lueur d’espoir pour les gradués chômeurs ?

La National Employment Policy (agence nationale pour l’emploi) est en voie d’être finalisée. Elle est inspirée du modèle français «Pôle emploi». Son but : s’occuper de l’enregistrement des chômeurs, les prodiguer des conseils en matière d’orientation professionnelle, leur assurer une formation et les placer dans des entreprises. Un atelier de travail est prévu les 22 et 23 mai à l’hôtel Gold Crest, Quatre-Bornes. Suivant cette rencontre, qui verra la participation des hauts cadres du ministère duTravail, des syndicalistes ainsi que le patronat, la National Employment Policy (NEP) devrait voir le jour. Des réunions autour de la NEP ont déjà eu lieu dans le passé, soutiennent les syndicalistes. Cependant, le projet est resté en suspens.

C’est un projet qui ne date pas d’aujourd’hui, soutiennent-ils. Au passage, ils s’accordent à dire que le Youth Employment Programme (YEP) est un fiasco. « bann anployer bann anploy bann zeness kil or yep la kan zot stage fini. » Narendranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and Other Union (FCSOU) estime que le Yep a failli à ses responsabilités. La mise sur pieds de la NEP est de ce fait un demi-espoir pour les gradués chômeurs. « li pe ranpli enn vid ki deza existé.»

Narendranath Gopee soutient cependant que l’agence nationale pour l’emploi devra mettre beaucoup d’emphase sur l’employeur et l’employé. Il souhaite que celle-ci parvienne à réduire le taux de chômage. Le président de la FCSOU dit constater que la demande sur le marché ne coïncide pas avec l’offre. « ena enn inkopatibilité. »Selon lui, c’est l’un des facteurs qui contribue au chômage parmi les jeunes gradués. C’est pour cela, dit-il « bizin pas créé lanploi préker zis pou donn dimunn travay. »

Le président de la Government Services Employees Association ( GSEA), Radakrishna Sadien abonde dans le même sens. La NEP doit étudier plusieurs facteurs, notamment le travail décent, le chômage l’évolution du travail, comment se passe l’exercice de recrutement dans le secteur public et privé, entre autres. Les défis qui guettent le gouvernement dans ce ministère doivent aussi être discutés. « ki direksion pays pe alé. Eski bizin ena enn refonte.»

Quoiqu’il en soit, cette agence nationale pour l’emploi est un véritable must, estiment les syndicalistes . Ils attendent beaucoup de ce projet.