Actu de l'ile Maurice
Politique

Rencontre Obeegadoo-MP –  Jean-Claude Barbier : «Il n’y a rien de concret»

Rencontre Obeegadoo-MP –  Jean-Claude Barbier : «Il n’y a rien de concret»

L’appel d’Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, affirmant aux déçus et indignés des partis politiques que la porte de son parti est ouverte pour les accueillir, ne semble pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Ainsi, Steven Obeegadoo, ancien ministre et président de la commission de l’Education du MMM expulsé a eu une rencontre avec deux principaux dirigeants du MP, en l’occurrence le député Jean-Claude Barbier et le secrétaire général, Atma Bumma.

«Il n’y a rien d’officiel. En tant que militants, nous entretenons toujours de bonnes relations avec des militants du MMM», affirme Alan Ganoo à Inside News, ce mercredi 23 mai. Confirmant la rencontre de Steven Obeegadoo avec deux dirigeants du MP, il souligne : «Certes, cette rencontre a été fortuite, mais toujours est-il que lorsque de politiciens se rencontrent, c’est sûr qu’ils abordent toujours la chose politique. Toutefois, s’ils pensent que le MP représente une alternative, nous sommes présents pour les accueillir d’autant plus la crise qui sécoue le MMM ces jours-ci.»

De son côté, Jean-Claude Barbier insiste : «Il n’y a rien de concret. Bien évidemment, on peut se voir pour ‘compare notes’. S’il existent des possibilités pour qu’on puisse travailler ensemble, tant mieux. Mais pour l’instant, il n’y a rien de concret par rapport à une éventuelle fusion ou intégration.»

En revanche, le député Barbier estime : «Il faut laisser le temps faire son travail. Nous ouvrons nos portes aux militants, car ce qui se passe au MMM ne m’étonne guère.» Il rappelle que lorsqu’il avait été suspendu en 2015, il dit avoir avancé l’argumentation que le «MMM était arrivé à un moment de remise en question. Tout était à revoir pour un ‘rebranding’. Face au déclin, le MMM devrait se réinventer et Paul Bérenger en tant que leader historique a fait son temps, surtout la manière qu’il dirige le parti. Le MMM est condamné. En un mot, le MMM se résume à une marque de lait avec une date de production qui est arrivé à expiration.»

Insistant pour un «rebranding» complet du MMM, Jean-Claude Barbier s’insurge que la politique de one man show a tué le parti. «Désormais, il n’y a plus de militants au MMM, mais des Bérengistes, voire des ‘followers’»,  lâche-t-il sans ambages.

De son côté, Steven Obeegadoo,  interrogé sur sa rencontre avec les deux dirigeants du MP, est catégorique : «C’est de la pure spéculation. Etant l’avocat de Jean-Claude Barbier, je le rencontre souvent en cour. Quant à Atma Bumma, c’est un vieil ami».

Ainsi, il réitère qu’il travaille sur son projet pour le regroupement des militants pour un nouveau MMM.