Actu de l'ile Maurice
Actualités

[Vidéo] Africa Day – Pravind Jugnauth: «Nou bizin preserve nou kiltir afriken ek kreol»

[Vidéo] Africa Day – Pravind Jugnauth: «Nou bizin preserve nou kiltir afriken ek kreol»

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth était présent au J&J Auditorium, hier soir, au concert donné par la Soweto Gospel Choir, organisé à l’initiative de Nelson Mandela African Culture Trust Fund, en marge des célébrations de l’Africa Day , qui coïncide avec le 100e anniversaire de Nelson Mandela.

«Nou bizin capav preserv kiltir afriken ek Kreol. Lor la zot pou gagn mo soutien», a soutenu le Premier ministre dans son allocution. Il a souligné que l’Africa Day est un événementiel pour rendre hommage à ce grand continent, d’où sont venus nos ancêtres. Il a rappelé qu’en 1963 un mouvement africain  a été fondé en vue de mener une lutte collective pour l’obtention de l’Indépendance de plusieurs pays, dont Maurice.

Arguant sur l’importance pour chaque pays africain de connaître son histoire, Pravind Jugnauth a insisté : «Il ne faut pas oublier les avancées qu’on a faites pour combattre l’apartheid» Tout en rappelant que l’Union Africaine a vu le jour en 2002, il a souligné que malgré le fait que certains ont accédé à l’Indépendance, des conflits subsistent et Maurice y apporte sa contribution en vue de trouver des solutions.

Le Premier ministre a souligné que malgré son emploi du temps chargé avec la préparation du Budget, il s’est fait un devoir d’être présent à ces célébrations.

«Je dois dire qu’il y a des choses qui nous interpelle. Même nous Maurice, nous ne sommes pas encore décolonisés à 100%. A ce jour, les Britanninques contrôlent toujours les Chagos qui font partie du territoire mauricien», a déploré Pravind Jugnauth. «Je remercie mes confrères de l’Afrique qui sont à nos côtés dans notre combat et qui soutiennent la Résolution de Maurice», a-t-il ajouté. Il a soutenu que Maurice ne fait non seulement partie de l’Afrique, mais  il y est lié par des «liens privilégiés.»

Il a donné l’assurance que son gouvernement fait tout pour soutenir les initiatives en vue de «préserver notre richesse et notre héritage»

D’un point de vue économique, le Premier ministre  a réitéré qu’il ne s’attarde pas à de grands discours, mais à des actions. «Mo pa ziste koze. Avec bann pays kuma Ghana, Côte d’Ivoire, Senegal ek lezot nou finn kre enn zone ekonomik special», a-t-il dit. Il a également mentionné le projet de Musée de l’Esclavage qui fait son chemin.