Connect with us

india

Varanasi-flyover collapse

Published

on

Varanasi-flyover collapse

The Uttar Pradesh police has claimed ending five letters to UP State Bridge Corporation (UPSBC) since November for not following traffic safety regulations during construction of the flyover, a section of whose collapse, on Wednesday in Varanasi, left 18 people dead.

The police had also registered an FIR this year, regarding the same.

However, the UPSBC did not respond to the warnings, IG Deepak Ratan said.

Deepak Ratan said, “Ideally, when they are constructing a portion of the flyover, they are supposed to deploy their own staff for safe traffic regulation and they can request police assistance. But it is we who have been alerting them about the potential problem and they haven’t acted.”

Advertisement

india

Inde: Pas plus de 5 messages WhatsApp par jour

Published

on

Inde: Pas plus que 5 messages WhatsApp par jour

Inde: Pas plus de 5 messages WhatsApp par jour

Dans un message envoyé ce vendredi, WhatsApp informe les Indiens qu’ils ne pourront envoyer que 5 messages quotidiennement. Après ce nombre, le “forward button” sera bloqué.

Cette compagnie a noté que l’Inde est le pays où plus de messages, photos et vidéos sont envoyés à travers Whatsapp. La compagnie, qui est propriété de “facebook” compte plus d’un milliard d’utilisateurs dont 200 millions d’Indiens.

Ce test va s’appliquer à tous ses utilisateurs en Inde. Cette action a aussi pour but de mettre frein à des “fake messages” et “fausses informations” qui circulent en masse.

Dans un blog, la compagnie a écrit ceci:  “We built WhatsApp as a private messaging app – a simple, secure, and reliable way to communicate with friends and family. And as we’ve added new features, we’ve been careful to try and keep that feeling of intimacy, which people say they love.  WhatsApp had introduced the option of forwarding multiple chats at once a few years ago. We are deeply committed to your safety and privacy which is why WhatsApp is end-to-end encrypted, and we’ll continue to improve our app with features like this one.”

Continue Reading

india

Inde – Judiciaire : Après le mariage, l’homme ou la femme a le droit de dire non à une relation sexuelle

Published

on

Inde - Judiciaire : Après le mariage, l’homme ou la femme a le droit de dire non à une relation sexuelle

Inde – Judiciaire : Après le mariage, l’homme ou la femme a le droit de dire non à une relation sexuelle

La position finale de la Cour sera très suivie, mais déjà elle annonce la couleur. “Marriage does not mean that a woman is always consenting for physical relations with her husband”. La Haute Cour de Delhi a fait cette observation dans une affaire où deux parties s’opposaient. L’une voulait que le viol conjugal devienne une infraction et l’autre était totalement opposée et cherchait à ce qu’il y a une violence physique pour qu’on traite l’affaire comme un cas de viol.

La Chef juge de la Cour de Delhi, Gita Mittal et son adjoint, Hari Shankar, ont été directs. Pour eux, après le mariage, l’homme ou la femme a le droit de dire non à une relation physique. “Le mariage ne signifie pas que la femme doit être de tout temps prête et consentante. L’homme aura à venir prouver qu’elle l’est en Cour”, a déclaré la chef juge.

Cette dernière était contre la demande de la Men Welfare Trust, une ONG. Cette dernière était contre l’idée que le viol conjugal devienne un délit.

It is incorrect to say that force is necessary for rape. It is not necessary to look for injuries in a rape. Today the definition of rape is completely different” a déclaré la Cour.

Plusieurs ONGs de la grande péninsule sont contre et leurs avocats pourront faire entendre leurs voix le 8 août.

Continue Reading

india

Inde : Six personnes droguent et violent une Russe à Chennai

Rachel

Published

on

By

Inde : Six personnes droguent et violent une Russe à Chennai

Inde : Six personnes droguent et violent une Russe à Chennai

Une jeune femme de 21 ans, a été droguée puis transportée dans un appartement dans une ville de pèlerinage de Tiruvannamalai à Chennai où elle aurait été violée par six personnes. Ces suspects ont été interrogés par les autorités mardi après que l’un d’eux ait transporté la victime inconsciente à l’hôpital, lundi. Le médecin a alerté les autorités qui ont procédé à l’interrogatoire des suspects.

Selon le rapport médical, la jeune femme avait des morsures sur le visage, les mains et des égratignures sur le haut du corps. Le suspect qui l’a transportée à l’hôpital, a, dans sa version des faits, clamé que dans la nuit de samedi 14 juillet, la victime l’avait invité chez elle et celle-ci était consentante pour avoir des relations sexuelles avec lui.  Toutefois le lundi suivant, alors qu’il rapportait des fruits et légumes qu’il avait achetés pour la jeune Russe, il l’a trouvée inconsciente dans son appartement et a décidé de la transporter à l’hôpital.

Continue Reading

Trending