Connect with us

Misc

Le scientifique David Goodall, 104 ans, meurt par euthanasie

Published

on

Le scientifique David Goodall, 104 ans, meurt par euthanasie

Le scientifique David Goodall, 104 ans, meurt par euthanasie

Après avoir volontairement choisi de mettre fin à sa vie dans une clinique en Suisse, David Goodall, le plus vieux scientifique d’Australie, est décédé à l’age de 104 ans.

L’écologiste et botaniste Goodall n’était pourtant pas en phase terminale. Cependant, La décision a été motivée par la détérioration de son état de santé.

Né à Londres, David Goodall a vécu en Australie. Il a a été fait membre de l’Ordre d’Australie pour son travail scientifique. Quand il a quitté l’Australie pour son suicide assisté, il a attiré l’attention des gens du monde entier.

M. Goodall avait auparavant aussi plaidé pour la cause de l’euthanasie pour les personnes âgées qui sont dans la souffrance permanente. Le scientifique a déclaré qu’il ne voulait pas quitter l’Australie pour mettre fin à ses jours. L’aide médicale à mourir est légale dans un seul état, mais l’admissibilité exige qu’une personne soit en phase terminale.

Pendant ce temps, la Suisse a autorisé le suicide assisté depuis 1942.

M. Goodall est arrivé à Bâle lundi après avoir rendu visite à des parents en France, et a passé sa dernière journée entière à explorer les jardins botaniques de l’Université de Bâle avec trois de ses petits-enfants. Durant ses derniers moments, il a affirmé qu’il est “heureux de mettre fin” à sa vie et dans ses dernières minutes, il a écouté une symphonie de Beethoven.

Advertisement

Misc

MEXIQUE : 24 morts et 40 blessés suite à une explosion de feux d’artifice

Published

on

MEXIQUE : 24 morts et 40 blessés suite à une explosion de feux d'artifice

MEXIQUE : 24 morts et 40 blessés suite à une explosion de feux d’artifice

24 personnes ont été tuées et au moins 40 blessées, jeudi 5 juillet, lors d’une série d’explosions dans des marchés de feu d’artifice à Tultepec, une ville juste au nord du Mexique. La première explosion s’est produite à 9hrs 40. Les premiers intervenants et les habitants locaux se sont précipités sur les lieux pour sauver les gens et c’est à ce moment-là que trois autres explosions plus puissantes ont eu lieu, tuant certains parmi ceux qui étaient venus pour aider.

Les morts incluent au moins quatre pompiers et deux policiers qui ont couru vers le quartier après la première explosion, pour être ensuite tués par une nouvelle vague d’explosions. Selon la défense civile de l’État, 17 personnes sont mortes sur place et sept sont décédées plus tard dans les hôpitaux. En outre, quatre bâtiments ont été détruits.

De nombreux résidents de la ville gagnent leur vie en confectionnant et en vendant des feux d’artifice fait-maison mais malheureusement, des explosions sont très fréquentes. Ces explosions dévastatrices de feux d’artifice surviennent également dans d’autres régions du Mexique. Plusieurs débats ont déjà eu lieu concernant les mesures de sécurité dans les marchés de feux d’artifice au pays situé dans la partie méridionale de l’Amérique du Nord.

 

Nidhi Groodoyal

Continue Reading

Actualités

L’amiante : manifestation dans les rues de Port-Louis

Published

on

L’amiante : manifestation dans les rues de Port-Louis

L’amiante : manifestation dans les rues de Port-Louis

‘‘ Lakaz lamiante kase refer ’’, ‘‘ Lakaz enn drwa’’, ‘‘ Lakaz lamiante danzere’’. Plusieurs familles, venant de différentes régions de l’île, regroupées sous le mouvement Lalit, étaient dans les rues de Port-Louis, ce vendredi 6 juillet, lors de la manifestation réclamant la destruction de leurs maisons, qui contiennent de l’amiante.

Selon Rada Kistnasamy, porte-parole de Lalit, le gouvernement avait promis la destruction de ces maisons en 2015 pour en reconstruire, mais jusqu’à présent rien n’a été fait.

Les contestataires ont remis une lettre, signée par au moins 400 personnes, à un officier du bureau du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Lettre dans laquelle, ils ont exposé leurs problèmes et leurs attentes. Rada Kistnasamy a déclaré qu’il ne compte pas s’arrêter là et que ‘‘ mobilisasyon pou kontinié ek pou intensifié dan bann zour a venir’’.

 

JP

Continue Reading

Misc

HIV/AIDS en hausse: 1 586 nouveaux cas en 4 ans, 384 rien qu’en 2017

Published

on

HIV/AIDS en hausse: 1 586 nouveaux cas en 4 ans, 384 rien qu’en 2017

HIV/AIDS en hausse: 1 586 nouveaux cas en 4 ans, 384 rien qu’en 2017

Malgré des campagnes de sensibilisation agressives, le constat est alarmant. Entre 2013 à 2017, Maurice a enregistré 1 586 nouveaux cas de séropositifs. Distribution des préservatifs, campagnes de sensibilisation destinées à différents groupes, des facilités pour le dépistage, des messages sur MBC, caravane mobile en action en semaine!

Malgré tous les efforts et stratégies mis en place, on note une hausse de cas positifs. Durant ces 5 dernières années, c’est en 2017 qu’on a enregistré le plus grand nombre de malades. Les données du ministère sur le nombre de personnes atteintes du HIV/AIDS: 2013- 271 cas 2014- 333 2015- 269 2016- 329 2017- 384. Répondant à une question de la députée D. Selvon, le ministre Anwar Husnoo a énuméré dans sa réponse écrite les mesures prises pour combattre ce fléau. Il indique que des campagnes de sensibilisation, visant des prostitués, des homosexuels et des drogués aussi bien que des jeunes, des étudiants des établissements secondaires et tertiaires, des prisonniers et des travailleurs étrangers, ont été organisées par la AIDS Unit et la Harm Reduction Unit de son ministère.

La caravane du ministère qui sillonne le pays six jours sur sept a effectué 2 500 tests alors que sur l’année, 110 720 dépistages ont été effectués au sein de la population. Il y a aussi une hotline (212 3224) qui est ouverte de 9h à 22h. Une des mesures principales pour réduire le HIV est d’encourager l’utilisation des préservatifs d’où une distribution massive aux ONG qui sont engagées dans le combat contre cette maladie.

Continue Reading

Trending