Connect with us

Actualités

Mauritius Telecom: Raj Rughoonath fait honte

Published

on

Mauritius Telecom: Raj Rughoonath fait honte

Ces propos sont signés Yousuff Jaddoo. C’est lui qui remplace Raj Rughoonath à la tête de la Mauritius Telecom Employees Association (MTEA). Ce dernier l’accuse d’être de mèche avec la direction. Rencontre…

 

Votre présidence à la tête de la MTEA a été diversement commentée. Votre prédécesseur vous accuse d’avoir bénéficié du soutien de la direction pour lui ravir son poste.  Que lui répondez-vous

Je suis actif au sein de la MTEA depuis plus de 15 ans, comme vice-président. Le comité exécutif a décidé de révoquer Raj Rughoonath pour ses agissements qui ne sont pas conformes aux règlements de la MTEA.

Pouvez-vous donner les raisons de la révocation de Raj Rughoonath par le comité exécutif ?

Depuis un certain temps, l’exécutif de la MTEA a tiré la sonnette d’alarme sur le manque de consultation de la part de l’ex-président en ce qui concerne ses déclarations et sorties publiques. Les règlements de la MTEA sont clairs. Les sujets d’actualité sont débattus au sein de l’exécutif avec tous les membres, et toute communication émanant de la MTEA est le fruit d’une réflexion de la part d’une équipe. La présidence de la MTEA ne se résume pas à un one-man show.

On a tous été surpris par la virulente sortie de Raj Rughoonath contre une circulaire interne qui vise à améliorer le service offert à la population. Il y a ensuite un entretien accordé à un hebdomadaire, l’exécutif a alors pris la décision de présenter une motion de blâme contre l’ex-président et lui réclamer des explications.

Quelles étaient ses explications ?

Il a eu la chance de se justifier auprès du syndicat, mais il ne s’est pas présenté en raison « des exigences du service ».

Dans ce cas, la MTEA aurait pu le convoquer à nouveau, vu qu’il était pris professionnellement.

Quand nous nous sommes enquis, le supérieur de Raj Rughoonath nous a fait comprendre qu’il lui avait donné l’autorisation de se présenter, mais pour X raison, il a préféré jouer aux abonnés absents. Le comité a donc décidé, à l’unanimité, de le destituer de ses fonctions de président. Je tiens à faire ressortir que la MTEA est une union démocrate et que Raj Rughoonath n’a pas fait appel de cette décision jusqu’à présent.

« Je m’interroge si ce n’est pas parce qu’on lui réclamait Rs 176 000 pour une facture non payée pour le data roaming et des appels qu’il a commencé à déverser toute sa hargne sur le CEO et  la compagnie. »

Revenons à cet e-mail interne sur le « service culture »,  que Raj Rughoonath a qualifié d’insulte envers les employés. Quelle est votre réaction aux propos de votre ancien président ?

Avant de vous répondre, laissez-moi vous dire que la MTEA adhère complètement aux propos du CEO de MT et lui accorde tout le soutien nécessaire afin d’atteindre son objectif de world-class service à la population. Après tout, il y va de la réputation de Mauritius Telecom et de ses 2 500 employés. Je peux vous affirmer que tous les employés sont derrière le CEO.

Maintenant, en ce qu’il s’agit de la réaction de Raj Rughoonath, je m’interroge si ce n’est pas parce qu’on lui réclamait Rs 176 000 pour une facture non payée pour le data roaming et des appels qu’il a commencé à déverser toute sa hargne sur le CEO et  la compagnie. Cette attitude est « aberrante » et « inacceptable ».

Rendez-vous compte que vous parlez d’un ancien compagnon syndical ?

En mon nom personnel et celui de l’association je vous répète que nous sommes très déçus de l’attitude de Raj Rughoonath et de ses critiques qui ne relèvent que de lui. Il a eu un comportement honteux pour quelqu’un qui a travaillé au sein de Mauritius Telecom pendant 28 ans. Raj Raghoonath s’est moqué des clients de MT et a, en même temps, souillé les 2 500 employés de la compagnie.

Il y a quelque chose qui m’intrigue, pourquoi venir critiquer celui que vous avez défendu en 2008 quand il avait été licencié ?

En tant que syndicat, c’était de mon devoir de le soutenir quand il avait été mis à la porte en 2008 et suspendu pendant 9 mois. Sa démarche était justifiée, car il luttait pour une révision du salaire des employés, mais malheureusement cela n’a rien donné.

Dans le passé, il militait en faveur des employés de Mauritius Telecom, mais aujourd’hui, il agit uniquement par intérêt personnel.

« La famille de Mauritius Telecom est soudée et nous sommes déterminés à œuvrer pour l’avancement de l’entreprise et l’amélioration du service vis-à-vis de la population. »

Maintenant que vous êtes président, comment sont les relations entre la direction et la MTEA ?

Nous avons une relation très cordiale. Le CEO est toujours à l’écoute de tous les syndicats et la direction est très participative. Il existe une open door policy. Je prends comme exemples la révision salariale « historique » à la satisfaction de tous les employés ou encore les promotions pour plus de 650 employés, parmi lesquels certains attendaient depuis 15 ans.

De plus, il explique qu’un accord entre la MTEA et la direction de Mauritius Telecom, soit le Procedure Agreement définit le modus operandi des sujets à discuter avec la direction. Il reste encore à faire, mais le CEO ne reste pas insensible à toutes ces demandes.

Un dernier mot, Yousuff Jaddoo…

La famille de Mauritius Telecom est soudée et nous sommes déterminés à œuvrer pour l’avancement de l’entreprise et l’amélioration du service vis-à-vis de la population.

 

Encadré

Yousuff Jaddoo a débuté sa carrière au sein de Mauritius Telecom en 1988. Au fil du temps, il a été promu au poste de Senior International Operator et ensuite de superviseur. Il est actuellement responsable du département Soho-SMB, qui s’occupe des besoins des clients en matière de télécommunications. Il compte 27 ans de service au sein de la compagnie. C’est en 2003 qu’il démarre sa carrière syndicale à la Mauritius Telecom Employees Association.

Advertisement

Actualités

[Vidéo] Ganga Talao : Des dévots éblouis par un «spectacle» offert par des singes

Published

on

Ganga Talao : Des dévots éblouis par un «spectacle» offert par de singes

[Vidéo] Ganga Talao : Des dévots éblouis par un «spectacle» offert par des singes

Ce matin, une session de prière a eu lieu au Ganga Talao, à laquelle ont participé plusieurs membres du gouvernement, dont le Premier ministre. Cependant, il y avait aussi des invités un peu spéciaux. En effet, les personnes présentes ont été surprises par l’envahissement des singes sur les lieux. Certains macaques ont grimpé les bâtiments, d’autres, étaient perchés sur les pylônes électriques. Le public a été émerveillé par le «spectacle» fourni par ces animaux, visiblement étonnés de voir autant de personnes un dimanche matin au Ganga Talao.

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Ganga Talao : Pravind Jugnauth participe à une session de prière pour instaurer la paix dans le pays

Published

on

Ganga Talao : Pravind Jugnauth participe à une session de prière pour instaurer la paix dans le pays

[Vidéo] Ganga Talao : Pravind Jugnauth participe à une session de prière pour instaurer la paix dans le pays

Accompagné de son épouse, le chef du gouvernement a participé à une session de prière, au Ganga Talao, ce dimanche 17 juin.

Ganga Talao : Pravind Jugnauth participe à une session de prière pour instaurer la paix dans le pays

Cette cérémonie a été organisée par le Hindu Maha Sabha dans le but d’instaurer la paix dans le pays, surtout après les tristes évènements survenus depuis le début de l’année.  Plusieurs dévots ont récité des mantras pendant un peu plus de trois heures, en hommage au Dieu Hanuman. Plusieurs autres parlementaires étaient également présents au Hanuman Chalisa.

 

This slideshow requires JavaScript.

 

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Conseils pour vos animaux : ne pas tarder pour agir

Published

on

Conseils pour vos animaux : ne pas tarder pour agir

[Vidéo] Conseils pour vos animaux : ne pas tarder pour agir

Lorsque l’on a un animal de compagnie, on a parfois tendance à s’inquiéter dès le moindre « petit bobo ». En revanche, certains signes nous paraissent sans importance alors qu’ils montrent un problème de santé grave chez l’animal. Le Dr Arjun Kailaysur, vétérinaire à la Mauritius Society For Animal Welfare (MSAW) souligne qu’il ne faut pas tarder pour agir. « Emmener-le chez un vétérinaire au plus vite ». Une erreur courante des propriétaires d’animaux de compagnie dit-il, consiste à attendre que la santé de leur animal s’améliore d’elle-même. Ce qui n’est pas recommandée.

Continue Reading

Trending