Connect with us

Politique

MMM: gros développement chez les Mauves d’ici vendredi 18 mai

Published

on

MMM: gros développement chez les mauves d’ici à vendredi 18 mai

MMM: gros développement chez les Mauves d’ici vendredi 18 mai

Le bureau politique du MMM qui s’est réuni sous la présidence du leader, Paul Bérenger, ce lundi 14 mai, n’a arrêté aucune décision sur le cas de Françoise Labelle, membre du Comité Centrale du parti et ancienne député, ainsi que sur les six membres de l’exécutif de la régionale du MMM au No 4 ( Port-Louis Nord/Montagne Longue), dont le président, Swadesh Babajee et le secrétaire, Khalil Bengah, apprenons-nous des sources dignes de foi du BP mauve.

Et pourtant, Swadesh Babajee, le président de la régionale a lancé un ultimatum au BP mauve : «Lundi 14 mai Biro Politik (BP) bizin pran enn decision ki pou fer ar no ! Si pou fou nou dehors ou pa.»  De son côté, Françoise Labelle, sur les traces de Steven Obeegadoo et de Pradeep Jeeha, a osé accordé une interview fleuve à un hebdomadaire qui n’est guère appréciée par le MMM et encore moins au leader, Paul Bérenger.

Tout laisse croire que le membre du CC et les six membres suspendus de l’exécutif de No 4 devraient être fixés sur leur sort par une décision du BP mauve, lundi, mais il n’en fut rien.

En revanche, il nous revient que Robert Hungley, ancien maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, parachuté au No 4 depuis la mi-2017 pour labourer le terrain, en marge des prochaines élections générales, aurait eu une volée de bois vert de Paul Bérenger.

Raison invoquée : il aurait convoqué une réunion de l’exécutif de la régionale du MMM, le même jour et au même moment que Pradeep Jeeha, le leader adjoint expulsé, tenait une réunion d’explications au centre social Le Hochet, Terre Rouge, le mercredi 9 mai.  «Bann la konn terrain. To ti capav convok to réunion regional enn lot zour», aurait lancé Paul Bérenger, agacé, à l’adresse de Robert Hungley.

Advertisement

Politique

[Vidéo].Pravind Jugnauth : «La présentation du Budget le 14 juin»

Published

on

Pravind Jugnauth : «La présentation du Budget le 14 juin»

[Vidéo] Pravind Jugnauth : «La présentation du Budget le 14 juin»

«La présentation du Budget 2018-2019 se fera le 14 juin», a annoncé le Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans une déclaration à la presse, en marge de l’inauguration d’une nouvelle unité de teinturerie de TR Knits à la Tour Koenig et du lancement officiel de Teamonite, une entretrise de e-commerce lancée par le tandem Jean et Kendall, proches de la famille Li Wan Po ce vendredi 25 mai.

Une échéance qui coincide avec l’ouverture de la Coupe du Monde. «Je dois dire que je ne travaille pas en  fonction de la Coupe du Monde. Je regarde d’après mon travail. La date approprié est le 14 juin»,  déclare-t-il avant d’ajouter : «Il y a certains stakeholders  qui nous ont fait parvenir leurs documents. C’est un travail colossal. Cela constitue une continuité de notre vision.»

Soulignant que le but de son gouvernement est d’améliorer la qualité de vie des citoyens, le Premier ministre a insisté :  «Nous voulons continuer à diversifier notre économie, cela en dédpit du fait qu’il y a  des facteurs qui échappent à notre contrôle.»

S’agissant de l’augmentation de prix des carburants ( essence et diesel), Pravind Jugnauth a souligné que ce n’est pas de gaieté de cœur que son gouvernement a procéder à une hausse.

Arguant que son gouvernement fait de son mieux pour éviter que le prix des commodités ne flambe pas, le Premier ministre en a profité pour fustiger l’opposition parlementaire qu’il accuse de faire de la démagogie.  «Ena demagogie. Kan prix petrole ogmente, nou achete et nou paye pli cher. Mo comprend ki Xavier Duval li fer politique. Xavier Duval li mem ti met taxes. Aster li dir tir tax. Kif e li ti met taxes ?», s’est demandé Pravind Jugnauth.

Pour ce qui est d’une éventuelle augmentation du tarif d’eau, le Premier ministre a souligne qu’au niveau de la CWA, il y a de consultant qui a accompli un travail. «Il y a un travail qui se fait et qui devra doit être fait», dit-il

Pour ce qui est de la réforme électorale, dont le comité interministériel a soumis son rapport, le Pravind Jugnauth a concédé : «Ils m’ont soumis le rapport. Actuellement, je suis pris avec le Budget.  Ce sera une de mes priorités après la présentation du Budget.» Arguant que c’est un sujet compliqué, nécessitant un travail de fond, le Premier ministre a rassuré qu’il se penchera dessus par la suite.

Continue Reading

Politique

Assemblée nationale : SICOM, drogue, bétail, accidents au centre d’intérêt du MMM

Published

on

Assemblée nationale : SICOM, drogue, bétail, accidents au centre d’intérêt du MMM

La séance parlementaire de ce vendredi 25 mai, ne prévoit aucune question des députés de l’opposition. Cependant, pour celle de mardi 29 mai, plusieurs questions seront à l’agenda. A cet effet, les députés du MMM ont déjà soumis leurs questions au Speaker de l’Assemblée nationale.

Reza Uteem questionnera le Premier ministre quant à l’allocation des espaces à la SICOM par le gouvernement. Il sollicitera le ministre de l’Egalité des Genres par rapport aux violents incidents survenus au shelter La Colombe, entre 2015 et 2017.

Pour sa part, Rajesh Bhagwan veut obtenir des informations du ministre des Affaires Etrangères concernant les ambassadeurs. Il posera sa question précisément sur les contrats, salaires, les voyages privés et le prix des loyers des appartements à l’étranger.

Veda Baloomoody veut connaître le nombre de boards où siège Om Kumar Benedin. La question sera adressée au Premier ministre. Par ailleurs, le député mauve interpellera le ministre Mentor sur l’allégation faite par le Premier ministre à l’effet que des officiers sabotent la lutte contre la drogue.

Adil Ameer Meea s’intéressera, lui, au projet Jin Fei à Riche Terre. Il voudra aussi savoir si l’interdiction sur l’importation des bétails rodriguais a été enlevée et le nombre d’animaux impportés et vendus pour la fête Eid-Ul-Adha et s’il y aura une hausse du prix. Le député du MMM voudra avoir des précisions quant à l’ouverture d’une ambassade en Arabie Saoudite.

Danielle Selvon exige des chiffres concernant le nombre d’accidents de travail enregistré durant les cinq dernières années.

 

Continue Reading

Politique

Rencontre Obeegadoo-MP –  Jean-Claude Barbier : «Il n’y a rien de concret»

Published

on

Rencontre Obeegadoo-MP -  Jean-Claude Barbier : «Il n’y a rien de concret»

Rencontre Obeegadoo-MP –  Jean-Claude Barbier : «Il n’y a rien de concret»

L’appel d’Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, affirmant aux déçus et indignés des partis politiques que la porte de son parti est ouverte pour les accueillir, ne semble pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Ainsi, Steven Obeegadoo, ancien ministre et président de la commission de l’Education du MMM expulsé a eu une rencontre avec deux principaux dirigeants du MP, en l’occurrence le député Jean-Claude Barbier et le secrétaire général, Atma Bumma.

«Il n’y a rien d’officiel. En tant que militants, nous entretenons toujours de bonnes relations avec des militants du MMM», affirme Alan Ganoo à Inside News, ce mercredi 23 mai. Confirmant la rencontre de Steven Obeegadoo avec deux dirigeants du MP, il souligne : «Certes, cette rencontre a été fortuite, mais toujours est-il que lorsque de politiciens se rencontrent, c’est sûr qu’ils abordent toujours la chose politique. Toutefois, s’ils pensent que le MP représente une alternative, nous sommes présents pour les accueillir d’autant plus la crise qui sécoue le MMM ces jours-ci.»

De son côté, Jean-Claude Barbier insiste : «Il n’y a rien de concret. Bien évidemment, on peut se voir pour ‘compare notes’. S’il existent des possibilités pour qu’on puisse travailler ensemble, tant mieux. Mais pour l’instant, il n’y a rien de concret par rapport à une éventuelle fusion ou intégration.»

En revanche, le député Barbier estime : «Il faut laisser le temps faire son travail. Nous ouvrons nos portes aux militants, car ce qui se passe au MMM ne m’étonne guère.» Il rappelle que lorsqu’il avait été suspendu en 2015, il dit avoir avancé l’argumentation que le «MMM était arrivé à un moment de remise en question. Tout était à revoir pour un ‘rebranding’. Face au déclin, le MMM devrait se réinventer et Paul Bérenger en tant que leader historique a fait son temps, surtout la manière qu’il dirige le parti. Le MMM est condamné. En un mot, le MMM se résume à une marque de lait avec une date de production qui est arrivé à expiration.»

Insistant pour un «rebranding» complet du MMM, Jean-Claude Barbier s’insurge que la politique de one man show a tué le parti. «Désormais, il n’y a plus de militants au MMM, mais des Bérengistes, voire des ‘followers’»,  lâche-t-il sans ambages.

De son côté, Steven Obeegadoo,  interrogé sur sa rencontre avec les deux dirigeants du MP, est catégorique : «C’est de la pure spéculation. Etant l’avocat de Jean-Claude Barbier, je le rencontre souvent en cour. Quant à Atma Bumma, c’est un vieil ami».

Ainsi, il réitère qu’il travaille sur son projet pour le regroupement des militants pour un nouveau MMM.

Continue Reading

Trending