Connect with us

Regional

Suicidal attack on Libya’s election commission: 12 dead

Published

on

Suicidal attack on Libya's election commission: 12 dead

Suicidal attack on Libya’s election commission: 12 dead

Yesterday in Tripoli suicide bombers and a group of militant had captured the head offices of Libya’s electoral commission, they have assassinated at least 12 people and set the building on fire , said officials.

As the attackers wanted to tried to regain control over the building the security forces affianced with them in a gun battle said the electoral commission spokesman Khaled Omar, who fled the offices with other staff as the attack unfolded.

There was no immediate claim of responsibility for the attack, but it seemed aimed at derailing efforts to organize elections in Libya by the end of this year, part of a U.N.-led attempt to unify and pacify the country after years of conflict and political division.

There was no immediate claim of responsibility for the attack, however it seemed that their target was to interrupt the efforts to organize the election in Libya by the end of this year, part of a U.N.-led attempt to unify and pacify the country after years of conflict and political division.

Nearly one million new voters across Libya were recently registered by the commission however no specific date has been set for the polls.

After several years Wednesday’s attack was the first of this kind. Even though the security across Libya remains instable, violence in the capital has lately been limited to controlled clashes between armed groups.

Pictures which are displayed over social media showed a thick black smoke flowing from the site of the attack, in the Ghout al-Shaal district west of central Tripoli.

I saw two suicide bombers myself… they were shouting Allahu Akbar (God is greatest),” said Omar, adding that he had seen bombers’ body parts strewn on the ground.

“A suicide bomber blew up him inside the commission and the others set a part of the building on fire.”

Among the victims there were three employees of the commission and four members of local security forces, Omar said. The health ministry put the toll at 12 dead and seven wounded.

Since 2011 a civil war resulted in the overthrow of longstanding ruler Muammar Gaddafi by rebel fighters backed by NATO air strikes Libya has been in a state of turmoil.

The 2014 elections were disputed, resulting in rival governments backed by competing military alliances in Tripoli and the east.

In recent years, Militants associated to Islamic State have carried out suicide bombings across the north of the country although the group lost most of its fighters in Libya when it was driven out of its stronghold in the central city of Sirte in 2016.

Libyan and Western officials say militants, as well as fighters loyal to Islamic State and al Qaeda, are now focused in remote desert areas, but also have sleeper cells in coastal cities including Tripoli.

Some Libyans and members of the international community have questioned the push for new elections this year, expressing concern about the lack of security as well as legal and logistical challenges

 

Advertisement

Regional

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

Published

on

Les légendaires baobabs d'Afrique meurent et personne ne sait pourquoi
L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Les légendaires baobabs d’Afrique meurent et personne ne sait pourquoi

L’arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

Le baobab, l’une des icônes de la savane africaine, disparaît soudainement, mystérieusement et inexplicablement selon les scientifiques. Il est rapporté qu’au cours de ces douze dernières années, 60 % de ces arbres ont disparu.

Ces résultats ont été obtenus grâce à une étude menée entre mai 2005 et mai 2018 par une équipe de scientifiques sud-africains, roumains et américains. Ils ont documenté sur plus de 60 baobabs de leurs pays respectifs, et ceux qui pourraient potentiellement vivre le plus longtemps. Ayant recueilli des échantillons de bois dans les cavités internes et externes des troncs et des incisions profondes dans les tiges, les experts ont réalisé que la plupart des arbres sont morts pendant la période d’essai.

L'arbre le plus long et le plus grand du continent africain disparaît sans raison apparente.

 le baobab en voie de disparition

C’est bizarre car il n’y a absolument aucun signe d’épidémie ou de maladie selon les chercheurs. Ces derniers sont déconcertés par cette disparition. Cependant, ils supposent que les changements climatiques enregistrés en Afrique australe pourraient être la cause de ce mauvais déséquilibre de la flore dans l’écosystème. Toutefois, ces hommes de la science soulignent l’importance d’une recherche plus approfondie pour confirmer cette hypothèse.

Le baobab africain (Adansonia digitata) est la plus longue plante à fleurs des régions tropicales du continent: la plante peut vivre jusqu’à 2 000 ans. De plus, c’est le plus grand arbre d’Afrique et sa hauteur atteint 25 mètres. Il se distingue par son apparence particulière de l’arbre «à l’envers»: les branches ressemblant davantage aux racines….

Continue Reading

Regional

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Published

on

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion
Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

Un chien attaque une fillette de 4 ans, à Sainte Rose, Ile de la Réunion

La petite Kaylhia, 4 ans, a été attaqué par un chien à Saint Rose, Ile de la Réunion. Le chien appartenait à une personne qui est décédée il y a quelques temps. Cet incident s’est déroulé la semaine dernière à Sainte Rose et la presse réunionnaise en parle ce matin.

Kaylhia jouait sous la véranda de sa maison quand elle a été attaquée par un chien. Conduite aux urgences après l’attaque, souffrirait d’une fracture sous l’œil. La famille a porté plainte auprès de la gendarmerie et le chien a été placé en observation à la fourrière de la Cirest pour un mois selon clicanoo.re.

A la Réunion, lorsque des chiens récidivents de morsures, ils sont soumis à l’euthanasie….

Continue Reading

Regional

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Published

on

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Au moins 23 personnes enlevées au Nigeria

Au moins 23 personnes ont été enlevées vendredi 8 juin au Nigeria. Cet audacieux kidnapping est survenu dans l’Etat nigérian de Kaduna. Un groupe d’individus armés sont à l’origine de cet acte odieux, selon les médias locaux.

L’enlèvement s’est produit sur la route Birnin-Gwari, dans le nord du pays, où les assaillants ont intercepté environ cinq véhicules dans lesquels les victimes ont été transportées.

Selon les informations disponibles, cette route est devenue une embuscade pour les ravisseurs opportunistes. De plus, les kidnappings de ce type deviennent de plus en plus fréquents ces derniers temps….

Continue Reading

Trending