Connect with us

Actualités

Transplantation d’organes : Le Cardinal Maurice Piat dit « oui » au projet de loi, mais…

Deborah Momplé

Published

on

Transplantation d’organes : Le Cardinal Maurice Piat dit « oui » au projet de loi, mais…

Le Cardinal Maurice Piat se dit heureux que le gouvernement présente une loi sur la transplantation d’organes à l’Assemblée nationale. « Les greffes d’organes représentent une grande conquête de la science médicale et sont certainement une source d’espérance pour de nombreuses personnes, » peut-on lire. Il considère que ces greffes et ces transplants n’auraient pu se produire si les médecins et les chercheurs n’avaient pas pu compter sur la générosité de ceux et celles qui ont fait don de certains de leurs organes. « Pour arriver à soulager tant de personnes, il aura fallu que deux grands élans du cœur humain se rejoignent – la ténacité des chercheurs et de médecins et la générosité des donneurs. »

Le religieux estime que ce projet de loi est bienvenu, car il est important d’encadrer et de réguler la demande comme l’offre. Il considère qu’il faut tenir compte du respect dû à la dignité de la personne humaine et à la protection de son identité personnelle. « Une personne ne peut faire don d’un de ses organes que s’il est établi que sa santé n’est pas (et ne sera pas) en danger. Le consentement informé du donneur doit aussi être une condition préalable qui assure la liberté du don. Ces aspects semblent être couverts par la Section 9 (a) et (b).C’est pourquoi aussi tout don d’organe doit rester gratuit. »

L’Evêque de Port-Louis soutient que la loi doit être très sévère à l’encontre de toute tentative de commerce d’organe. « D’autant plus que ce genre de trafic et d’abus touche souvent des personne innocentes et sans défense comme des enfants. Cet aspect semble être couvert par la Section 21. » En ce qu’il s’agit des organes vitaux, le Cardinal Maurice Piat souligne qu’ils ne peuvent être prélevés qu’après le décès du donneur éventuel. « Les critères principaux ici sont le respect de la volonté du donneur exprimée avant sa mort, et aussi le respect de la vie du donneur, ce qui suppose que le prélèvement éventuel n’intervienne que lorsqu’on est en présence de son décès réel. » Cet aspect semble être couvert par la Section 15 (2) (c), écrit-il.

Le Cardinal Maurice Piat soulève cependant des interrogations. « Dans le cas où une personne meurt, sans avoir fait une demande officielle pour qu’un de ces organes soit prélevé après sa mort, sans avoir non plus exprimé son désaccord pour qu’un de ses organes soit prélevé après sa mort, et sans que la famille du défunt n’ait demandé qu’un des organes de la personne soit prélevé après sa mort. » Le religieux estime qu’il faudrait aussi « qu’avant que le « Board » n’ait le droit d’autoriser un prélèvement, il ait obtenu l’accord préalable d’au moins un membre de la famille. » Ceci, écrit-il, remet en question la Section II (3) du projet de loi.

La question de l’assignation des organes prélevés et préservés dans des banques d’organes éventuelles doit aussi être soumise à des règles d’éthique. D’où la nécessité, selon le Cardinal Piat, d’établir des critères objectifs et explicites pour l’établissement d’un « waiting list ». Ce qui semble manquer dans la formulation de la Section 5 (c) et 19 (5). Il remercie le ministère de la Santé d’avoir pris l’initiative de présenter de ce projet de loi. Cependant, dit-il, il serait souhaitable que les deux questions soulevées ici soient clarifiées. « Ceci pour le plus grand bien des donateurs comme des bénéficiaires éventuels qui doivent pouvoir faire don de leurs organes ou les recevoir d’autrui en toute sérénité. »

Advertisement

Actualités

Santé : les plombages à base de mercure dangereux pour la santé

Ashminta B

Published

on

Santé : les plombages à base de mercure dangereux pour la santé

Santé : les plombages à base de mercure dangereux pour la santé

Les amalgames dentaires, plus connu comme plombages, servent à soigner les carries. Le plombage contient du mercure, lié à d’autres métaux. Toutefois, selon un rapport en Europe, le plombage serait lié à plusieurs maladies neurologiques, dont l’Alzheimer et le Parkinson.

Mokshada Jankee, dentiste, explique qu’ « à chaque fois qu’une personne mâche ou relâche de la salive, une substance venant du mercure du plombage est libérée dans la bouche. Cette substance, est causée  par la galvanisation du mercure avec d’autres métaux présents. »

Cette substance, selon elle, traverse facilement les membranes cellulaires. Ce procès d’intoxication continuelle, a plusieurs effets sur le corps humain, principalement les femmes enceintes et les jeunes de moins de 15 ans.

Ainsi, « elle peut affecter, à un certain niveau un fœtus, dans le cas des femmes enceintes.  De plus, ces matières sont aussi liées à des maladies neurologiques et problèmes rénaux », explique la dentiste.

A Maurice, le ministère de la Santé ainsi que la World Health Organisation (WHO) a émis un communiqué pour que les spécialistes en soins dentaires réduisent l’utilisation d’amalgame. Cette substance figure parmi le top 10 des polluants chimiques.  Ainsi, la dentiste affirme qu’une campagne de sensibilisation a débuté pour avertir le public du danger de cette substance.

D’autre part, il est à noter que plusieurs alternatives sont disponibles pour ce traitement. Celles-ci comprennent, incrustation dentaire à la cendre de vigne,  matériau dentaire en composite hybride et résine dentaire, entres autres. Toutefois, ces traitements coûtent beaucoup plus et sont de longue durée.

Continue Reading

Actualités

Le député Showkutally Soodhun déploie l’artillerie lourde contre le groupe La Sentinelle

Published

on

Le député Showkutally Soodhun déploie l’artillerie lourde contre le groupe La Sentinelle

En effet, l’ex ministre des Terres et du Logement a servi une mise en demeure contre ce groupe de presse. Le point fort dans cette démarche c’est que Showkutally Soodhun demande non seulement réparations en termes financiers, mais aussi il demande que ceux qui lui ont causé préjudice soient sévèrement punis par la loi.

Nous vous présentons les points forts de cette mise en demeure.

Honorable Showkutally Soodhun G.C.S.K.

Membre  de l’Assemblée Nationale

v/s

1…La Sentinelle Ltd

2….M. Philippe Forget, directeur de publications

3….M. Axcel Chenney, responsable Web/multi media

Mise en demeure

1….Le plaignant est membre du parlement et président du MSM. Il a été élu à l’Assemblée Nationale à plusieurs reprises, soit en 1987, 1991, 2000, 2005, 2010 et 2014. Il a été PPS de 1988 à 1990, Government Chief Whip de 1991 à 1995, ministre du travail de septembre 2000 à juillet 2005, ministre du commerce et de l’Industrie de juin à juillet 2011, vice premier ministre et ministre des Terres et du Logement de décembre 2014 à novembre 2017. Il jouit d’une bonne réputation tant sur le plan local qu’international. Le plaignant jouit aussi du respect et de l’estime de ses amis, de ses proches et du public dans son ensemble.

2….Le défendeur No1 est le propriétaire du quotidien l’Express, l’Express Samedi et aussi l’administrateur du site web www.lexpress.mu, qui a non seulement une couverture nationale mais aussi internationale. Le défendeur No2 est le directeur des publications du dit l’Express, l’Express Samedi et l’express.mu.

3….Le défendeur No3 est responsable du web/multimedia

4…Le défendeur No1 est aussi le propriétaire ou exerce un contrôle sur le web site

5…Les défendeurs No1 et 2 avaient publié ou aidé à publier dans leur numéro de l’Express du 30 juin 2018, à la une un article titré Terres de l’Etat-SAJ offre Rs48 millions aux Soodhun.

S’ensuit juste après l’intégralité de l’article en question. Il est aussi mentionné dans la mise en demeure d’autres articles parus dans ce même quotidien relatifs à cette affaire de braderie de la terre au profit des Soodhun. Dans la même foulée l’auteur de l’article demande au directeur de l’ICAC d’intervenir et interpelle les autorités sur des éventuelles actions qui devraient être prises à l’encontre de Showkutally Soodhun.

Continue Reading

Actualités

Théologie : l’ordination d’un nouveau prêtre prévue ce dimanche

Deborah Momplé

Published

on

Théologie- : Après- 10 ans- le- diocèse _de_ Port-Louis _accueillera -un_ nouveau -prêtre 

Théologie : l’ordination d’un nouveau prêtre prévue ce dimanche

Après 10 ans, le diocèse de Port-Louis accueillera un nouveau prêtre ce dimanche 22 juillet. Il s’agit de Yudesch Arnachellum. La messe d’ordination sera présidée par le Cardinal Maurice E. Piat à partir de 14h. L’oordination coïncidera avec le jour de la « Marche pour les Vocations », qui a pour double objectif de sensibiliser les chrétiens à la question des vocations et de lever de fonds pour financer les études des séminaristes. Cette marche vers le Thabor débutera à 9h30. Comme à l’accoutumée, la cour du Collège St Mary’s accueillera les familles et les jeunes qui participeront à la marche.

A lire aussi : Théologie : Après 10 ans, le diocèse de Port-Louis accueillera un nouveau prêtre

Continue Reading

Trending