Connect with us

Monde

Universités: des étudiants bloque les examens à Lyon 2

Published

on

Universités: des étudiants ont bloqué les examens à Lyon 2

Universités: des étudiants bloque les examens à Lyon 2

Environ 800 étudiants de l’université Lumière-Lyon 2 ont vu leurs examens annulés lundi après un blocage des bâtiments, a-t-on appris auprès de la présidence de l’établissement. Vers 06H30, des étudiants qui avaient voté vendredi en assemblée générale le blocage des lieux, ont formé une chaîne humaine pour empêcher l’accès aux deux sites de l’université, selon la direction de la communication de l’université.

Les bloqueurs étaient environ 150 sur le campus de Bron, dans l’est de la ville, et “autant” sur le site du centre-ville sur les quais du Rhône, selon la même source qui a souligné que la session d’examens qui débutait ce lundi ne pouvait donc avoir lieu.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour empêcher les manifestants de pénétrer dans les bâtiments et ont interpellé une personne par la suite pour “outrage et rébellion”, selon la préfecture, qui souligne que cette opération “s’est bien déroulée” et a permis de garantir l’accès aux bâtiments. Mais malgré cette sécurisation des lieux, l’université a décidé de ne pas maintenir les examens, selon la même source.

La présidente de Lyon-2, Nathalie Dompnier, consultait lundi les responsables des différentes filières afin de définir de nouvelles modalités d’examen. Plusieurs pistes sont à l’étude: épreuves à distance, écrits transformés en oraux ou report sur la deuxième session.

Advertisement

Monde

Crash d’un avion de Cuban Airlines; 106 morts

Published

on

Crash d'un avion de Cuban Airlines; 106 morts

Crash d’un avion de Cuban Airlines; 106 morts

Un avion de Cuban Airlines s’est écrasé, ce vendredi 18 mai, au Cuba. Selon les informations, 106 personnes ont été tuées dans l’explosion. Les trois survivants sont, eux, dans un état critique. Peu après son envol de l’aéroport José Marti de Cuba à La Havane, l’appareil s’est écrasé dans les champs voisins. L’oiseau métallique avait à son bord 104 passagers et 6 membres d’équipage. À l’heure que nous publions, les causes de l’accident ne sont pas encore connues.

Après le crash, une épaisse fumée noire s’est répandue sur le site. Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canal, s’y est rendu pour s’enquérir de la situation. Il a dit que c’est très chagrinant qu’un aussi grand nombre de personnes soit mortes dans ce malheureux incident.

Deux jours de deuil national ont été annoncés dans le pays après ce catastrophe aérien. Par ailleurs, c’est le troisième majeur accident d’avion survenu au Cuba depuis 2010. En 2017, un avion militaire s’était écrasé, faisant huit morts, tous des soldats.

Continue Reading

Monde

États-Unis : Le deuil doloureux après la fusillade sanglante au Texas

Published

on

États-Unis : Le deuil doloureux après la fusillade sanglante au Texas

États-Unis : Le deuil doloureux après la fusillade sanglante au Texas

Dans un massacre meurtrier à l’école secondaire de Santa Fe, au Texas, vendredi matin, 8 élèves et 2 enseignants ont été tués. Dimitrios Pagourtzis, 17 ans, aurait fait irruption dans une salle d’art avec un fusil de chasse et un revolver .38, dont les deux semblent être légalement la propriété de son père. Treize autres personnes, dont un policier, ont été blessées. Pagourtzis est en détention et a été accusé de meurtre prémédité.

Selon les témoignages des survivants, l’assaillant avait ”un visage de rage”. Peter Matuza, étudiant de 1ère année au lycée de Santa Fe, a déclaré qu’il était en cours d’art, vendredi matin, quand il a entendu deux coups de feu. Il a vu des étudiants qui couraient et criaient. Il s’est vite caché sous une table, esquivant ainsi de justesse, d’être abattu. Le tireur a utilisé un fusil et un revolver dans sa folie meurtrière.

Une étudiante pakistanaise, Sabina Shaikh, qui était à Santa Fe High School dans le cadre d’un programme d’échange de jeunes étudiants parrainé par le Département d’Etat des Etats-Unis, a également trouvé la mort dans cet incident malheureux.

Le motif de cette boucherie humaine reste encore inconnue. À la police de Santa Fe, Pagourtzis a fait une déclaration dans laquelle il admet avoir tiré sur plusieurs personnes à l’intérieur de l’école dans l’intention de tuer des gens. Il a aussi affirmé au département de la police qu’il agissait seul et de son propre chef. Alors que la communauté de l’école secondaire de Santa Fe pleure les 10 personnes assassinées, les autorités,eux, sondent le mobile de cette tuerie…

Continue Reading

Monde

Scandale de pédophilie : des évèquent chiliens démissionent en masse

Published

on

Scandale de pédophilie : des évèquent chiliens démissionent en masse

DATE À RETENIR : Ce vendredi 18 mai, chaque évêque chilien accepte volontairement de démissionner suite à un scandale de crimes sexuels et de dissimulation, dans la plus grande controverse de la longue histoire de la saga des abus de l’Église catholique.

À la fin d’une réunion d’urgence avec le pape François, les 31 évêques actifs et les trois retraités de Rome ont signé un document proposant de démissionner et de remettre leur sort entre les mains du pape. François peut accepter les démissions une par une, les rejeter ou retarder toute décision.
Des appels avaient été lancés pour les démissions après la publication des détails du contenu d’un rapport de 2300 pages du Vatican sur le scandale chilien, divulgué vendredi matin. François avait accusé les évêques de détruire les preuves d’abus sexuels, faisant pression sur les enquêteurs pour minimiser les accusations d’abus et montrant une “négligence grave” dans la protection des enfants contre les prêtres pédophiles.
Dans un des documents les plus accablants du Vatican sur la question, le pape a déclaré que toute la hiérarchie de l’église chilienne était collectivement responsable des “graves fautes” dans le traitement des affaires et de la perte de crédibilité qui en résultait pour l’Eglise catholique.
Personne ne peut s’en dispenser et placer le problème sur les épaules des autres“, écrit le pape François dans le document, qui a été publié par la télévision chilienne T13 et confirmé vendredi précis par le Vatican.
Dans une déclaration en réponse, les évêques chiliens ont déclaré que le contenu du document était “absolument déplorable” et qu’il présentait un “excès d’autorité et de conscience inacceptable”, ainsi que des abus sexuels. Ils ont demandé pardon aux victimes, au pape et à tous les catholiques et ont juré de réparer les dégâts.
C’est effectivement la toute première fois dans l’histoire que toute une communauté nationale des évêques ait offert de démissionner en masse pour un scandale, et a mis à nu la dévastation que la crise des abus sexuels a causé à l’Église catholique au Chili et au-delà. Espérons, dorénavant, qu’il n’y ait plus ce genre d’abus venant de la part des prêtres qui sont censés être des symboles de référence et aussi de révérence, dans notre société. Amen.

Continue Reading

Trending