Connect with us

Editor's choice

[Vidéo] Accident à Solitude : Amis dans la vie, unis dans la mort

Published

on

Accident à Solitude : Amis dans la vie, unis dans la mort

[Vidéo] Accident à Solitude : Amis dans la vie, unis dans la mort

Les habitants de Saint Hilaire, petit village situé au sud du pays, sont en émoi après le terrible drame survenu dans la nuit de dimanche à lundi. Nitish Angar et Ashish Juhla, deux habitants de la localité âgés de 17 ans et 22 ans respectivement, ont trouvé la mort dans un accident de la route à Solitude.

Ils étaient à moto lorsque celle-ci a fait une sortie de route avant d’aller percuter une structure en béton. Nitish Angar est mort sur le coup tandis qu’Ashish Juhla a rendu l’âme à 3 heures du matin à l’hôpital Nehru. Les funérailles des deux amis ont eu lieu, hier après-midi. Leurs proches témoignent.

Advertisement

Edito

Budget 2018-19: Une “kitchen soup” au goût des ti-dimounes

Sunil Gohin

Published

on

Budget 2018-19-opinion

L’ensemble de la population affiche une certaine satisfaction après le discours budgétaire puisque certaines mesures visent à alléger les fardeaux des “ti-dimounes”. La vie est chère, personne ne peut le nier. C’est le résultat d’une politique de ‘high income” prônée par le gouvernement.

Tout est relatif. À la Réunion, les gens touchent un salaire moyen de 1000 à 1600 euros, soit entre Rs 40 000 à Rs 65 000 mensuellement. Mais un ‘samoussa’ se vend à Rs 25.00 l’unité, un plat de mine frit à Rs 300. À Maurice, malgré la hausse du coût de la vie, les Mauriciens, débrouillards, font des petits boulots supplémentaires pour arriver à rejoindre les deux bouts. Ils font des économies ici et là, veillent les “promos” dans les grandes surfaces. Et quand le ministre des Finances annonce une série de mesures visant à améliorer la vie de ces ‘ti-dimounes’, tout le monde se réjouit au final…sauf l’opposition.

À entendre les réactions des députés de l’opposition et ceux des ‘ti-dimounes” sur les antennes radio, on a l’impression qu’on vit dans deux mondes différents. Ce qui est vrai quelque part, car les ti-dimounes font de gros efforts pour vivre et faire vivre sa famille alors que beaucoup de nos députés sont bien lotis, touchent pas un mais deux voir trois salaires mensuellement, circulent en “bmw” ou “mercedes” et fréquentent les restos huppés du pays. Donc, dans le fond, ils ne comprennent pas, ou font semblant de ne pas comprendre que ces mesures, aussi minimes soient-elles, sont appréciées à sa juste valeur par le citoyen lambda. Les ‘ti-dimounes” en ont marre de ces réactions post-budgétaires, car l’opposition et député de l’opposition sont payés pour “critiquer” et “chercher” ces petits détails pour noyer ces mesures qui touchent au final la “cuisine” des gens. Le gouvernement Jugnauth a marqué des points, l’opposition et la presse le savent. «Sé enn bidzé panadol. Il y a plusieurs mesures électoralistes”…ou encore “pou fer labous dou”» dit Bérenger. Pour Xavier Luc Duval, c’est un “budget à demi-cuit préparé par des novices”.

Le simple citoyen apprécie lui que:

  1. le gaz ménager coûte Rs 30.00 moins cher depuis jeudi. En l’espace de deux ans, le gaz, utilisé dans des nombreuses cuisines, est passé de Rs 330 à Rs 240, soit une baisse de Rs 90.00. La pension de vieillesse, qui touche plus de 180000 de nos grands-parents, est passée à Rs 5000 après les élections de 2014 pour atteindre la barre de Rs 5810 en janvier 2018.
  2. nos parents et grands-parents seront assurés d’un meilleur traitement puisque les allocations destinées aux maisons de retraite passent de Rs 6071 à Rs 8500. L’âge d’éligibilité pour Incontinence Allowance est ramené à 70 ans et le carer’s allowance, soit ceux qui occupent des handicapés, va augmenter par Rs 500.
  3. le prix de l’essence est redescendu sous les Rs 50.00 (passant de Rs 52 à Rs 49,75) alors que le diesel baisse par Rs 1.90 (de Rs 41.90 à 40). Ceux qui prévoyaient de frapper la population par des hausses à valeur ajoutée doivent revoir leur copie. Il n’y aura pas d’effet domino.
  4. 1000 familles pourront compter sur des revenues additionnelles de Rs 14000 si un de leur enfant gradué est embauché par les petites entreprises à travers le SME Employment Scheme. C’est une porte qui s’ouvre pour les responsables des SME, qui ne déboursera pas grande chose, à part les frais de transport, et les gradués peuvent rejoindre le marché du travail.
  5. la population ne paiera pas plus cher pour l’électricité et l’eau. Le tarif d’eau (depuis six ans, frappés alors par une hausse de 35%) et le tarif d’électricité sont restés le même depuis 2007 (15% pour les ménages).
  6. 3041 maisons low cost, qui seront destinées aux plus pauvres, sont en construction sur 17 sites.

Chacun a le droit de juger le budget de Pravind Jugnauth mais il semble de plus en plus évident que “ces novices” dont parle Xavier Luc Duval ont su bien cuisiner ce budget 2018-19.

Continue Reading

Editor's choice

[Vidéo] Pailles : adieu émouvant à la petite Jhanvi (7 ans)

Published

on

Pailles : adieu émouvant à la petite Jhanvi (7 ans)

[Vidéo] Pailles : adieu émouvant à la petite Jhanvi (7 ans)

Tristesse et incompréhension. Ce sont les sentiments qui régnaient  au domicile des  Chummun, à Pailles, ce jeudi 7 mai. Ils étaient nombreux, amis et proches,  à venir rendre un dernier hommage à la petite Jhanvi, 7 ans. Celle-ci a trouvé la mort dans un accident survenu la veille à Bell Village. L’écolière était en compagnie de sa mère sur un scooter lorsque celui-ci a été percuté par un poids lourd.

La fillette est morte écrasée sous les roues du camion tandis que sa mère, grièvement blessée, a été transportée à l’hôpital par le SAMU. L’alcootest pratiqué sur le chauffeur du camion, s’est révélé négatif.

Noorani Aurdally, un voisin de la famille, est toujours sous le choc.  « Pailles pe plore  disparition sa zenfan la ».

Bashir Nazeer, un habitant de Pailles, soutien pour sa part, qu’il faudrait revoir  tout le système afin qu’il y ait moins de victimes sur nos routes.

Continue Reading

Editor's choice

[Vidéo] Deux jeunes tués dans un accident  : témoignage d’une mère meurtrie  

Published

on

Deux jeunes tués dans un accident  : témoignage d’une mère meurtrie  

[Vidéo] Deux jeunes tués dans un accident  : témoignage d’une mère meurtrie   

Une atmosphère lourde règne au domicile de la famille Goolfee à Valley-Pitot, ce mardi, 5 juin. Et pour cause, Nazira et son époux ont enterré leur fils Umayr quelques heures plus tôt. Ce dernier, âgé de 20 ans ainsi que son ami Ali Peerbuccus,  âgé ,lui, de 19 ans, ont trouvé la mort dans un accident survenu la veille à la Jonction, des rues Pamplemousses et Père-Laval.

Leur moto et un autobus sont entrés en collision. Nazira nous relate les circonstances durant lesquelles elle a appris cette terrible nouvelle.

Continue Reading

Trending