Actu de l'ile Maurice
Actualités

Industrie sucrière: rencontre Pravind Jugnauth – JNP cet après-midi

Industrie sucrière: rencontre Pravind Jugnauth – JNP cet après-midi

Industrie sucrière: rencontre Pravind Jugnauth – JNP cet après-midi

Le Joint Negociating Panel (JNP), regroupant les syndicats de l’industrie sucrière rencontra Pravind Jugnauth,  Premier ministre et ministre des Finances, au Bâtiment du Trésor, ce vendredi 1er juin à 15heures.

C’est ce qu’a confirmé, Lall Dewnath, président de l’Artisan and General Workers Union (AGWU) et l’un des porte-parole du JNP à Inside News, ce matin. Cette réunion s’incrit dans la perspective du rapport du Joint Technical Committee (JTC) sur le sucre qui a été soumis au gouvernement avec en toile de fond des enjeux auxquels est confronté l’industrie cannière à Maurice.

«Je dois dire que nous avons rencontré le Secrétaire Financier, Dev Manraj, hier dans le cadre du rapport du JTC. Toujours est-il que nous  ne sommes pas en présence dudit rapport et que nous en ignorons le contenu. Hormis quelques bribes dans la presse, nous n’en savons rien», affirme Lall Dewnath. Il soutient qu’il impérieux pour le JNP d’être en présence des recommandations de ce rapport pour pouvoir se prononcer.

Tout en inscrivant cette réunion avec Pravind Jugnauth sur une note positive, le porte-parole du JNP déclare qu’il y a certains points qui doivent être éclaircis. «Compte tenu du fait que c’est Pravind Jugnauth qui chapeaute le comité interministériel sur le rapport du JTC, nous voudrions savoir qui a institué ce comité. Maurice étant signataire d’une Convention de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), prônant le travail décent, le tripartisme, les droits des employés, entre autres. Comment expliquer qu’il n’y aucun représentant des employés sur le JTC ?», se demande Lall Dewnath.

Il rappelle que l’industrie sucrière qui regroupait à l’époque quelque 46 000 employés sous l’ex-Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) ne compte que 4 100 employés à ce jour. «Aujourd’hui encore, le patronat veut réduire le nombre d’employés par 40% en avancant  l’argumentation que le coût de production est trop élevé. Cet argumentaire est paradoxal : d’une part, on réclame une suppression du personnel, mais de l’autre on embauche des employés saisonniers. C’est explicite qu’ils veulent casser les reins aux syndicats et éliminer tous les acquis des employés»,  soutient Lall Dewnath.

Par ailleurs, le porte-parole du JNP se plaint de l’absence d’un représentant des employés de l’industrie sucrière sur le board de la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) depuis sa création.

En marge de la réforme de l’industrie sucrière, il fait remarquer la MSPA a été dissout. «De ce fait, la MSIRI n’a plus sa raison d’être. Nou pa capav soign enn canard boiteux ! Nou pa capav continue pran larzan MCIA pou finance MSIRI», maintient Lall Dewnath.

Compte tenu de la réunion de cet après-midi, il nous revient que le Bureau du Premier ministre a déjà établi l’ordre du jour par rapport aux sujets qui y seront abordés.

Il faut dire que le secteur sucre a été abordé par Pravind Jugnauth, lors de la célébration du 1er anniversaire de la Citizen Support Unit (CSU), à Ebène, mercredi 27 mai. «La situation est grave. Il y a un Joint Technical Committee qui a fait des recommandations. Je préside un comité au niveau du gouvernement. Les Independent Powers Producers doivent continuer à exister, car ils produisent de l’énergie à base de bagasse», a déclaré le Premier ministre.